Nombre total de pages vues

mercredi 2 septembre 2009

VACCINATIONS (suite 3) DANGERS de détruire votre système immunitaire avec les vaccins

Soit que ces princesses sont naïves et ne sont pas au courant que le Contrôle Démographique signifie exterminer, stériliser, augmenter le taux de mortalité..... ou soit qu'elles sont réellement mauvaises....


Dossier complet sur les DANGERS DES VACCINATIONS via le Contrôle Démographique des Britanniques sur l'Humanité.

‘’Il a eu 4 000 morts l’an dernier au Canada de la simple grippe, mais pourquoi pensez-vous que les Médias n’en n'ont pas fait un plat??? C’EST POUR NE PAS AVOIR DU À AVOUER QUE LA MAJORITÉ DE CES PERSONNES DÉCÉDÉES AVAIENT ÉTÉ POURTANT BIEN VACCINÉES !!!
Dans le Monde Entier, quelques 500 000 personnes meurent à chaque année de la simple grippe et encore dont la majorité fut vaccinée ..... contrairement à la H1N1 dont 2000 personnes en seraient mortes. Pourquoi 13 pensionnaires d’une maison de retraite de Lorraine, toutes vaccinées contre la grippe, sont elles mortes de la grippe en hiver 2005 ?
Londres par les ''Babys Boomers'' se sont attaqués à la Famille en favorisant l'avortement (contrôle des naissances), en vaccinant pour stériliser, en .....
LE GÉNOCIDE MILITAIRE DES BRITANNIQUES CONTRE LES FEMMES ENCEINTES
Les ÉPIDÉMIES DE MENSONGES de la Presse manipulée par Londres. Si nous enquêtions sur les grands médias, nous retrouverions des milliardaires qui sont membres des cercles élitistes, comme Ted Turner par exemple, et que des délégués de Londres ont rencontré Pierre-Éliot Trudeau et Paul Desmarais lorsqu'ils étaient dans la vingtaine pour les mettre en place et contrôler totalement le Canada..... et que par la Hearst Corporation qui contrôle les 350 plus grands Médias dans le Monde, les Britanniques manipulent ainsi l'Opinion Mondiale facilement sans que personne ne comprenne trop comment ils fonctionnent...
Le ''Planning Familial'' est un crime organisé mondialement par les Bourgeois de Londres et qui utilisent des groupes de femmes lesbiennes contre la Famille pour la réduire et la diviser même. Ils prônent l'avortement au lieu d'aider les femmes à poursuivre leurs grossesses et à pouvoir bien s'occuper de leurs enfants.....''TUER'' au lieu de financer et de se responsabiliser les uns envers les autres. LA FAMILLE EST ATTAQUÉE MONDIALEMENT.

ET C'EST AUX ENFANTS QUE CES ADULTES FUCKÉS S'EN PRENNENT.

LONDRES MENACE ET FAIT PEUR À L'HUMANITÉ: EMPRISONNONS-LES




Grippes Britanniques et leurs Vaccins comme CONTRÔLES DÉMOGRAPHIQUES de ces salauds égoïstes-bourgeois. Le CLERGÉ par son Club De Rome et la Reine et le prince Philip par leur ''Bilderberg'' et la ''Trilatérale'' effectuent la guerre ''Contrôle Démographique'' sous les couvertures d'Organismes de Bienfaisances comme UNICEF, Oxfam, Vision Mondiale..... Sous le couvert de la Charité se dissimule souvent le cruel visage de l'intérèt. Ça fait 3000 ans qu'ils créent des guerres pour dépeupler.
LE FÉMINISME S'ATTAQUE AUX FEMMES ENCEINTES POUR LES DISSUADER DE POURSUIVRE LEURS GROSSESSES (FÉMINISME HITLÉRIEN)



Pourquoi nous a-t-on caché le fait que dans les mois qui ont suivi le lancement du 1er vaccin anti-polio en France en 1956, le nombre de cas de polio s’est multiplié par 6 !
Pourquoi nous avait-on caché les mêmes multiplications de cas, lors des vaccinations de masse contre la variole aux Philippines en 1918, contre la Diphtérie en France en 1925, et plus récemment, contre la méningite en Afrique ?

LONDRES MENACE ET FAIT PEUR À L'HUMANITÉ: EMPRISONNONS-LES

Ne soyons plus dupes et ne croyons pas que ces Dirigeants Internationaux de la Pauvreté nécessaire pour leurs hiérarchies se préoccupent de notre santé: C'EST RIDICULE! Ici au Canada, on attend jusqu'à 48 heures dans les sales d'urgences des hôpitaux, on nous fait attendre honteusement et vous croyez encore qu'ils se soucient de vous..... et CURIEUSEMENT lorsqu'il s'agira de vous vacciner-contaminer, là ça va presser ????



TERRORISME VACCINAL DE LONDRES contre l'Humanité

VACCINER POUR STÉRILISER, dépeupler, affaiblir....


DES VACCINS DONNENT LE VIH
Génocide africains par les vaccins qui donnent le SIDA car l'Afrique est le pays le plus vacciné et coincidence, c'est aussi là qu'il y a le plus de ces de SIDA dans le Monde!

Les VACCINATIONS britanniques créent les endémies et pandémies .... SIDA, autisme, dépeuplements meurtriers.

VACCINER POUR AFFAIBLIR
VACCINER ..... LA PUCE
La moitié des médecins et des infirmières ne veulent pas se faire vacciner
LES VACCINS CRÉENT LES ENDÉMIES, LES PÂNDÉMIES.....
VACCINONS D'ABORD LA FAMILLE ROYALE DE LONDRES ET SES 1000 LORD et ..... Qu'ils goûtent à leurs propres médecines d'abord .....
VACCINONS PUBLIQUEMENT TOUS LES PHARMACIENS QUI ONT CRÉÉ CES VACCINS MÉDECINS GUÉRIS-TOI TOI-MÊME D'ABORD


Le vaccin ne protège pas de la maladie: IL L'A DONNE !

Peut-on faire la guerre plus hypocritement et subtilement qu’à travers des politiques gouvernementales favorisant : (1) la dénatalité; (2) la dissolution des familles; (3) l’accentuation de la pauvreté; (4) la lutte entre les gens; la loterie et l’alcool légalisées,…?
C'est un crime, juste au Québec (Canada), il se fait plus de 30 000 avortements chaque année. NOS ÉTATS N'AIDENT PAS LES JEUNES FEMMES ENCEINTES.
Paul Ehrlich, Robert McNamara et le Club de Rome par l'USAID, la Fondation Ford et ‘’Carnegie fondations’’ ont remis le projet ‘’Programme de Contrôle de la population mondiale’’ à l'ONU, à la Banque mondiale et au FMI.
"Robert McNamara, ancien président de la Banque Mondiale, ancien secrétaire d'État des États-Unis qui ordonna les bombardements massifs du Vietnam, dit : «Il faut prendre des mesures draconiennes de réduction démographique contre la volonté des populations. Réduire les taux de natalité s'est avéré impossible ou insuffisant. Il faut donc augmenter le taux mortalité. Comment ? Par des moyens naturels : la famine, la maladie, des crises financières». Et Mc Namara fut aussi instigateur du P.E.V. (Programme Élargi de Vaccination). Contrôle démographique (DÉPEUPLER) par les vaccins (V.I.H. et autres. La vaccination est utilisée comme arme bactériologique depuis longtemps… que ce soit pour décimer des populations précises p. 125 G. Lanctôt dans son livre ''La Mafia Médicale''. Le FMI et la Banque Mondiale ne sont en fait que de vulgaires masque aux soldes des Britanniques. Qu’elle est la différence entre un haut fonctionnaire du FMI et un « assassin financier » ? Et surtout que la majorité des gens dans la Banque Mondiale sont non seulement des anciens pharmaciens mais des LOBBYS de ces pharmacies Britanniques.... tout comme les 5 dirigeants de la FED (banque fédérale américaine) demeurent à Londres: ALLUMONS; que la maison mère de la Franc Maçonnerie internationale est à Londres; le siège social de l'OPUS DEI aussi; l'Organisme des FRÈRES MUSULMANS est à Londres; Karl Marx et Napoléon et Freud sont morts et enterrés à Londres...... ALLUMONS mautadit !
L'un des grands mensonges Britanniques et sa guerre d'Hitler c'est de ne parler que des 6 millions de Juifs qui ont été tués POUR QU'ON OUBLIE QUE leur Première Guerre Mondiale a fait tuer 150 MILLIONS D'HUMAINS (avec leur grippe espagnole qui sortait de leurs labos militaires et...). Et cette guerre était planifiée par les 4 ROIS COUSINS: le roi Geroges V d'Angleterre; le roi Belge Albert 1er; le Tsar de Russie Nicholas 11; et l'Empereur d'Allemagne Guillaume 11.
Napoléon avait dit ' ''L'Histoire est une série de mensonges convenus''. Voici la vraie Histoire.
Les êtres humains ont tenté de limiter les naissances de bien des façons : continence, contraception, AVORTEMENT et infanticide. L'expression « contrôle des naissances » apparaît officiellement en 1914 mais était utilisé depuis des siècles comme prétextes aux guerres Britanniques et donner bonne conscience à ses chevaliers-pirates-soldats-mercenaires de tuer et esclavagiser ..... Officiellement et sans gêne, des groupes en Grande-Bretagne et aux États-Unis proposèrent la guerre comme moyen de contrôle démographique. Et la Première Guerre Mondiale en fut la concrétisation horrible. Dès 1930, un programme de contrôle des naissances est offert aux femmes des classes défavorisées... Divers Organisme Internationaux apparaissent pour effectuer UN PLANNING MONDIAL DES NAISSANCE, donc de LIMITER LES NAISSANCES.
Ce sont les coupables de ces 150 millions d'humains éliminés par leur soi-disant ''Contrôle Démographique''La Première Guerre Mondiale fut créée par les 4 rois et empereurs COUSINS (Famille royale d'Angleterre)
La Famille Royale de Londres est de la lignée de Mohamed.
Les Britanniques ont créé les 2 guerres contre la Chine durant le règne de Victoria afin d'imposer aux Chinois que les navires marchands d'Angleterre puissent y faire en Chine LE COMMERCE DE L'OPIUM et l'a Chine a perdu donc elle a du accepter que Londres drogue les Chinois. Le Royaume-Uni a créé les 2 Guerres Mondiales et manipulé les américains, Hitler, Staline... La Guerre Anti-Terroriste de la Reine actuelle via ses pantins BLair et Bush et maintenant l'Élitiste Obama qui a doublé la force militaire (pour la culture mondiale des drogues) en Afghanistan.......

"Au cours du procès intenté à la CIA, le Dr Gotlieb, cancérologue, a reconnu avoir déversé, en octobre 1960, une grande quantité de virus dans le fleuve Congo au Zaïre pour le polluer et contaminer les populations qui utilisaient son eau. Le Dr Gotlieb a été nommé à la tête du National Cancer Institute.".... toujours pour dépeupler....
''ON PARLE DE SURPOPULATION LORSQU'ON
NE VEUT RIEN PARTAGER''


Contre le Planning Familial orchestré mondialement
comme Contrôle démographique

JAMAIS LES BRITANNIQUES N'ONT VOULU ÉLIMINER LA PAUVRETÉ: MAIS ÉLIMINER LEURS PAUVRES HIÉRARCHISÉS PAR LEUR ÉCONO-MONARCHIE
Les pays ric
hes et puissants se sont construits sur la guerre, le meurtre, l’exploitation et le pillage des autres pays et de leurs propres populations par la Concurrence/l'Équité et ses Hiérarchies-de-revenus ... et la Couronne d'Angleterre avec ses pays-pions du G-20 continuent de le faire. L'Empire Britannique s'est associé, depuis plusieurs siècles, avec les USA/ France/ Russie/ Allemagne/ Canada ... pour exercer une domination mondiale CONTRE LEURS PROPRES POPULATIONS... car les ÉLITES exploitent leurs populations et c'est comme cela qu'elles ont pouvoirs et fortunes. Les Dominants jouent aux ''ennemis'', ce sont des rois+ministres+présidents amis qui se font la guerre juste pour mater leurs propres citoyens afin qu'ils acceptent tout.
Le bioterrorisme british-américain
Un ancien officier militaire français, Marc Filterman, énumère divers genres d'«armes non conventionnelles » à haute fréquence... et il affirme que les États-Unis possède le savoir-faire voulu pour provoquer des changements climatiques soudains (ouragans, sécheresses). Ils créent des catastrophes prétendues ''naturelles'' contre les pays pauvres et populeux (la Chine...). Aujourd'hui il y a des SATELLITES placés un peu partout dans le monde et ils peuvent créer des perturbations météorologiques oû ils le désirent. Pour en savoir plus, informez-vous sur le Projet HAARP de la Nasa (High frequency Active Auroral Research Project)......
Le CLub de Rome, le groupe Bilderberg, la Trilatérale, la Banque Mondiale, ...... tous ont pour mandat par diverses stratégies de (1) réduire le taux de natalité; (2) d'augmenter le taux de mortalité; (3) de diminuer l'accessibilité aux soins de santé (raréfier les médecins et les infirmières.....)...... La reine d'Angleterre par son mari le Prince Philip qui a démarré la Trilatérale et le groupe Bilderberg contrôle tout.
En 1943 et 1944, Londres via les Etats-Unis d’Amérique avaient déjà étudié douze mille produits chimiques et en avaient sélectionné sept mille comme possibles armes de guerre… d’ailleurs, en 1945, un crime prémédité contre l’humanité est étudié en vue de détruire les rizières autour des grandes villes du Japon. Ces produits chimiques étaient les précurseurs des Agents chimiques utilisés au Viêt-nam.
IL N'Y A PAS PIRE AVEUGLE ET SOURD QUE CELUI QUI NE VEUT PAS VOIR NI ENTENDRE !!! Dès l’ouverture de la conférence, Michelle Rasmussen, journaliste à EIR, a posé la question suivante à John Ashton, représentant spécial du Foreign Office britannique : « Que répondez-vous aux critiques qui, comme l’économiste américain Lyndon LaRouche, pensent que la question du changement climatique est le nouveau visage de la croissance zéro, ou de la décroissance, qui aura des conséquences catastrophiques pour les pays pauvres ? Ne penseriez-vous pas, étant donné le rôle joué par le Prince Philip (mari de la reine d'Angleterre), le Prince Charles (fils de la reine Élisabeth 2), Gordon Brown et Tony Blair dans cette campagne, qu’il s’agit là d’une stratégie moderne de l’empire britannique pour empêcher le développement des pays pauvres ? ». Au lieu de sortir les gens de la pauvreté, les Britanniques les attaquent .

LA PAUVRETÉ MONDIALE MAINTENUE PAR LONDRES COMME CONTRÔLE DÉMOGRAPHIQUE
Le dernier jour, après avoir appelé à réduire de 80 % les émissions de gaz à effet de serre lors d’une conférence de presse, l’économiste britannique lord Nicholas Stern fut pris à partie par Feride Istogu Gillesberg, de l’Institut Schiller. « Que répondez-vous à ceux qui, comme nous, ou les pays du tiers-monde, pensent que votre politique de réduction des émissions de CO2 mène à un génocide ? » Sa réponse : « Réduire les émissions, au lieu de les augmenter ? » Gillesberg : « Non, il s’agit là d’un agenda pour réduire la population mondiale ». Lord Stern défendit sans sourciller sa politique de réduction des gaz à effet de serre et de contrôle de la croissance démographique.
Après cette intro commençons notre sujet ''Dangers des vaccins''.
AU CONTRAIRE, LES VACCINS AFFAIBLISSENT NOTRE SYSTÈME IMMUNITAIRE, ET ILS DONNENT LA MALADIE. MONDIALEMENT ILS ESSAIENT DE CRÉER DES PANDÉMIES ET ILS N'Y ARRIVENT PAS ENCORE MAIS .....
Les infirmières savent bien les dangers des vaccinations, MAIS, ne se gênent pas pour vacciner les enfants des autres afin d'avoir leurs payes tous les Jeudi...... et elles dorment sans aucun remords, sans conscience professionnelle, ELLES SE TAISENT et elles sont complices par leurs silences d'irresponsables envers leurs citoyens.....
GÉNOCIDES BRITANNIQUES CONTRE L'HUMANITÉ

Ces hiérarchistes insensibles veulent nous faire croire qu'ils se soucient de l'Humanité en la vaccinant justement pour éviter d'avoir à ÉLIMINER LA PAUVRETÉ:.
Si l'ensemble des gens vivent bien et sont heureux, ils seront moins malades parce que plus résistants......
et qui sortent des labos militaires

Pour la Monarchie: les peuples sont les ennemis, et il faut les occuper et les discipliner par des guerres et la peur.
======================= ================== --------------------

Dépopulation démographique par l'ONU



CONTRÔLE DÉMOGRAPHIQUE DE LONDRES ET DU CLERGÉ

ÉTATS CRIMINELS
Les pays riches et puissants se sont construits sur la guerre, le meurtre, l’exploitation et le pillage des autres pays... et ils continuent de le faire.
LONDRES MAINTIENT SCIEMMENT L'HUMANITÉ dans une vie infernale de luttes permanentes des uns sur les autres..... Arrêtons-les ! Tant que les Dirigeants BOURGEOIS de ce Monde lâchement fermeront les yeux du coeur sur les conséquences de leurs idéologies élitistes (code du déshonneur) .....
L'un des grands mensonges Britanniques et sa guerre d'Hitler c'est de ne parler que des 6 millions de Juifs qui ont été tués POUR NE PAS PARLER DES 100 MILLIONS D'HUMAINS que les 2 Guerres Mondiales de la Couronne d'Angleterre ont assassinés. Après la Première Guerre Mondiale créée par Londres et ses Pions Internationaux (Chefs d'États .... et pays sous tutelles Britanniques et...) et qui venait d'assassiner militairement avec la complicité de toutes les Armées du Monde plus de 150 millions de personnes humaines: il fallait bien maintennant inventer une petite guerre qui en tuerait un peu moins et dont on mettrait l'accent pour faire oublier qu'en réalité C'ÉTAIT LES BOURGEOIS QUI ÉLIMINAIENT UN POURCENTAGE DES CLASSES INFÉRIEURES comme Contrôle Démographique.
DES SIÈCLES DE CONSPIRATIONS où les populations ont été contraintes à aller à leurs écoles du combat, à se préparer à leurs guerres d’enrichissements, à travailler ventre à terre pour se laisser soutirer le tout en taxes et impôts…. Et ça, c’est la triste réalité.
Toutes les Banques mènent à celle d’Angleterre. En 1914, il y avait 23 500 Banques par actions aux USA. Et sur ces 23 500 banques, 14 500 étaient des banques d’État, 7 500 des banques nationales et 1 500 des Trusts de confiance!
Les alchimistes noirs de la science, enfermés dans leurs systèmes de croyance et leur avidité financière, nous fabriquent depuis quelques décennies ce que je nommerai « l’enfer des molécules » : vaccins-poisons, OGM, pesticides et autres herbicides, sans parler des milliers de produits industriels, qui se retrouvent dans nos assiettes et nos égouts, nos champs et nos corps, entraînant des nouvelles générations d’enfants bien plus souvent et lourdement malades que celles de leurs parents et provoquant de façon de plus en plus évidente une défertilisation des mâles de l’espèce humaine.
Notez bien que ce sont les mêmes "tueurs" qui vendent leurs poisons (pesticides, herbicides, fongicides) pour produire votre nourriture, et qui ensuite vous vendent des médicaments pour tenter de survivre à leur empoisonnement...!
ARMES DE DESTRUCTION MASSIVE
''On peut craindre de voir apparaître des armes biologiques de troisième génération, fondées sur des germes vivants pathogènes créés par l’homme '' affirme
Patrick Berche est médecin, professeur de Microbiologie, chef de service de Bactériologie-virologie à l’hôpital Necker-Enfants malades et doyen de la Faculté Necker-Enfants malades depuis 2000. Expert auprès de la Délégation générale pour l’Armement (DGA), il est spécialiste des questions liées à la génétique bactérienne et au risque biologique.

Obama exhorte les Américains à se faire vacciner
Le président américain Barack Obama a pressé mardi les Américains de se faire vacciner contre la grippe A (H1N1) dès que ce sera possible. Le pays se prépare à une deuxième vague d’épidémie cet automne.
Aux USA, les opposants à la vaccination obligatoire paieront le prix fort !
Une nouvelle loi votée dans l’Etat du Massachusetts impose 1000 dollars d’amende par jour et une peine privative de liberté pour refus de vous soumettre à la force publique si les autorités décrètent l’Etat d’urgence en matière de santé publique.

Quelques extraits du décret : (En violation avec le 4ème Amendement : recherche et saisie illégales,) En cas de tout type d’urgence ou de nécessité déclaré, l’autorité publique locale… peut exercer autorité… pour exiger du propriétaire ou de l’occupant des lieux d’autoriser l’entrée, l’inspection des lieux, de fermer et de contraindre à l’évacuation, à la décontamination ou de faire procéder à l’évacuation de chaque bâtiment ou installation, de détruire tout matériel, de restreindre ou d’empêcher tout rassemblement de personnes. Quarantaine forcée pour ceux qui refusent
Comme ils ne veulent pas briser leurs HIÉRARCHIES en Éliminant la Pauvreté dans le Monde: alors ils inventent des crises et des maux (grippes -armes bactériologiques) pour nous occuper.
LONDRES -- Le groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK) a présenté mardi deux nouvelles études cliniques favorables selon lui à son vaccin prépandémique contre la grippe aviaire, le Prepandrix. Les vaccins pandémiques ne peuvent être fabriqués qu'une fois la pandémie déclenchée, car ils nécessitent de connaître la souche exacte du virus H5N1 responsable de la maladie, et il faut de quatre à six mois pour les produire. Le Prepandrix, dont la vente est autorisée dans l'Union européenne depuis mai, est fabriqué à partir de la souche "Vietnam" du H5N1, qui a circulé dans ce pays en 2004. Reste que les laboratoires qui ont investi pour accroître leurs capacités de production de vaccin (2 milliards de dollars, soit 1,4 milliard d'euros pour GSK) aimeraient que leurs efforts soient récompensés. Le laboratoire suisse Novartis prépare lui aussi un vaccin prépandémique de type H5N1 qui sera sur le marché fin 2009 début 2010. Le français Sanofi-Aventis n'est pas dans la course.
Quelques jours plus tard, LONDRES — Le groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline a annoncé mercredi avoir en commande 195 millions de doses de vaccin contre le virus de la grippe A (H1N1), qui seront disponibles à partir de septembre, le calendrier de livraison dépendant cependant du rendement de la souche.
LONDRES -- Le groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline a désormais 291 millions de doses de vaccin contre le virus de la grippe A (H1N1) en commande, après avoir annoncé mardi une commande supplémentaire e 96 millions de doses par rapport à son annonce précédente du 22 juillet. GSK a en effet signé des contrats avec neuf autres gouvernements depuis cette date, pour 96 millions de doses. Les premières livraisons auront lieu en septembre, puis elles se poursuivront fin 2009 et début 2010, a confirmé le groupe.
GlaxoSmithKline investit 90 millions $ à Québec pour ''essayer'' son vaccin sur cette population de cobayes involontaires
Une pandémie. de nos jours, est impossible car l'Humanité en général vit dans la salubrité et mange mieux qu'avant. Si une pandémie se produit ce sera qu'elle sera implantée sciemment par ceux qui contrôlent la Recherche donc NOS ÉTATS de bourgeois-égoistes-et-pathologiques.
Quand les États ont trop d’argent : ils inventent des guerres pour éviter de donner l’argent à leurs pauvres et pour maintenir leur système qui hiérarchisent des humains. Voilà à quoi ça sert des Armées! Et ils vident aussi les coffres du Trésor Public en donnant nos Fonds Sociaux aux multinationales à coups de crédits d’impôts et de privilèges fiscaux afin de dilapider nos surplus monétaires pour que jamais on pense à éliminer la pauvreté. Pour maintenir leurs hiérarchies et ne pas donner de l’argent à leurs pauvres : ils fabriquent guerres, chaos, diversions et nous endettent.
*** Après avoir tué près de 150 millions de gens sur la Planète par la Première Guerre qui en était une de virale car la GRIPPE ESPAGNOLE fut propagée sciemment par eux d'abord dans les camps de prisonniers.
La grippe espagnole est sortie des laboratoires Britanniques, et elle était une souche H1N1 particulièrement virulente et contagieuse.
Ce nom de grippe espagnole lui est donné en France, où l’on croyait, à tort, qu’elle avait été ramenée dans des boîtes de conserves en provenance d’Espagne au cours de l’automne 1918, tuant des millions de personnes inexplicablement, parfois en quelques heures. Des gens apparemment en bonne santé vont se coucher le soir, pour ne plus jamais se réveiller.
Les Canadiens ne sont pas épargnés. C’est d’abord en France et en Belgique que des milliers de soldats canadiens sont infectés. De jeunes recrues en pleine forme se retrouvent cloués au lit et meurent dans les deux jours qui suivent.
Puis la grippe débarque sur le continent américain. On est d’avis que la calamité est arrivée en Amérique sur le navire médical Araguaya, qui est parti d’Angleterre le 26 juin 1918, et sur lequel un bon nombre de blessés étaient infectés par le virus.
La maladie pénètre aux États-Unis avant de se répandre au Canada. Vers le début du mois d’octobre, la grippe espagnole envahit la ville de Montréal qui, suivant l’exemple des villes américaines où le fléau tue des dizaines de milliers de personnes par jour, décide de fermer tous les lieux de réunion publique.
La panique s’installe. Les services commencent à faire défaut lorsque que les employés succombent au virus, ou qu’ils refusent de se rendre au travail.
Le port d’un masque de gaze devient une vision familière.
En octobre 1918, dans les grandes villes américaines, on utilise une pelle à vapeur pour creuser des tranchées afin d’enterrer temporairement les corps des victimes.
Au Québec, à partir du 8 octobre 1918, les théâtres, écoles, cinémas, salles de danse et autres lieux publics sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Cette disposition est émise le matin du 8 octobre, et entre en vigueur immédiatement. Seules les églises restent ouvertes…
L’archevêque de Montréal lance un appel aux citoyens: «Avant tout, recourons à la prière. Supplions le Seigneur d’épargner notre cité et notre pays. Recourons à la Vierge Marie, Notre-Dame-de-Bon-Secours, et disons fidèlement le chapelet à cette intention …».
Malgré toutes les tentatives pour faire front, la pandémie se répand, tuant de nouvelles victimes dans toutes les régions du Québec. Des camps de bûcherons du nord jusqu’aux villages miniers du sud, toutes les localités sont touchées et les autorités restent démunies face à ce terrible fléau. Il ne reste plus que la prière…
Et puis… plus rien! La grippe espagnole disparaît subitement. À la fin du printemps 1919, il ne reste plus que le souvenir d’un cauchemar qui a fait 50 000 morts au Canada, un million aux États-Unis et 150 millions dans le monde entier (on a parlé pendant des années de 20 à 50 millions de victimes, mais des études récentes ont confirmé ce nouveau chiffre de 150 millions de morts).
La grippe de 1918, surnommée en France grippe espagnole, est la pandémie la plus dévastatrice qui ait frappé le monde au XXe siècle est due à une souche (H1N1) particulièrement virulente et contagieuse de grippe qui s'est répandue en pandémie de 1918 à 1919. En quelques mois seulement, la pandémie fit plus de victimes que la Première Guerre mondiale qui se terminait. La progression du virus fut foudroyante : des foyers d'infection furent localisés dans plusieurs pays et continents à la fois en moins de 3 mois, et de part et d'autre des États-Unis en sept jours à peine. Les symptômes étaient si peu communs qu'au début la grippe a été diagnostiquée comme de la dengue, du choléra ou de la typhoïde. Il faut noter que contrairement à la grippe elle tuait la plupart du temps des jeunes adultes, avec 99% des décès chez les moins de 65 ans dont plus de la moitié dans la tranche 20-40 ans.
C'est peu commun puisque la grippe est normalement plus mortelle chez les très jeunes (moins de deux ans) et chez les très vieux (plus de 70 ans). » La mortalité importante était due à une surinfection bronchique bactérienne, mais aussi à une pneumonie due au virus. L'atteinte préférentielle d'adultes jeunes pourrait peut-être s'expliquer par une relative immunisation des personnes plus âgées ayant été contaminées auparavant par un virus proche.
Personne ne sait au juste ce qui s’est passé et ce qui a fait disparaître la maladie.
D’autres pandémies de grippe CRÉÉES PAR LES LABOS MILITAIRES AUX SOLDES DES BRITANNIQUES ont eu lieu, mais elles furent beaucoup moins meurtrières. La plus grave, la grippe asiatique, a frappé en 1957 et a causé 4 millions de morts. La grippe de Hong-Kong de 1968 a fait quant à elle 2 millions de morts. LONDRES NE S'ARRÊTAIT PAS DANS SON DÉPEUPLEMENT MONDIAL ou sur des populations-cibles.
En 1948, Heinrich Mueller, l'ancien chef de la Gestapo, a dit à son interrogateur de la CIA que la peste la plus dévastatrice de l'histoire humaine avait été créée par l’homme.
Il se référait à la pandémie de grippe de 1918-1919 qui infecta 20% de la population mondiale et tua entre 60 et 150 millions de gens.
*** Comme tous admettent que 50% de la population mondiale a eu la grippe espagnole, et comme on sait qu'une personne sur 6 en décédait, et comme il y avait 2 milliards d'humains à ce moment: failes le calcul et ça donne 150 millions de morts ....
C’est en gros, quinze fois autant que les morts et blessés de la WWI (Première Guerre Mondiale), et c’est comparable aux pertes de la WWII, néanmoins cette peste moderne a disparu au fond du trou de la mémoire. Mueller a dit que la grippe a commencé comme une arme de guerre bactériologique de l'armée US qui a infecté de façon ou autre les rangs de l'armée US au Camp Riley du Kansas en mars 1918, et s’est propagée autour du monde.
Mueller a dit que la grippe a commencé comme une arme de guerre bactériologique de l'armée US qui a infecté de façon ou autre les rangs de l'armée US au Camp Riley du Kansas en mars 1918, et s’est propagée autour du monde.
La grippe espagnole » était une mesure de dépopulation délibérée de l'élite, et qu'elle pourrait être utilisée encore. Les contemporains n’ont pas manqué d’accuser la guerre d’être responsable de cet holocauste dans l’holocauste. Qui, sinon l’universelle boucherie, aurait pu de la sorte transformer une maladie bénigne en une terrible catastrophe ?
La grippe « espagnole » a tué entre 5 et 10 % de la population mondiale.
On sait aujourd’hui que la grippe espagnole a été provoquée par une souche H1N1 particulièrement virulente et contagieuse.
Les chercheurs ont trouvé des liens entre elle et l’actuelle « grippe aviaire ».
Il n'y avait rien « d’espagnol » dans cette grippe.
Aux USA, environ 28% de la population en ont souffert, et 500.000 à 675.000 personnes en sont mortes. 200.000 en sont mortes en Grande-Bretagne ; plus de 400.000 en France. Des villages entiers ont péri en Alaska et en Afrique australe. En Australie 10.000 personnes environ sont mortes. Aux Îles Fidji, 14% de la population est morte en seulement deux semaines et 22% aux Samoa occidentales. 17 millions environ sont morts en Inde, soit à peu près 5% de la population de l’époque. Dans l'armée indienne, pratiquement 22% des troupes ont attrapé la maladie et en sont morts. »
«Au Canada, il y a eu à peu près autant de morts de la grippe que du conflit, et pourtant la Première Guerre mondiale va laisser des traces beaucoup plus importantes», résume la professeure Magda Fahrni, du Département d'histoire de l'Université du Québec à Montréal. «Au Canada anglais, la guerre a servi à unifier le pays et marqué en quelque sorte la naissance de la nation canadienne. Au Québec, évidemment, c'est de la conscription qu'on se souvient. L'épidémie de grippe espagnole passe un peu dans l'oubli, malgré ses ravages dans d'innombrables familles.» Les chiffres officiels citent 20 000 cas d'infection à Montréal, alors que les évaluations récentes gonflent ce nombre notamment parce que les familles cachaient des malades et que les médecins, sans moyens curatifs efficaces, ne les rapportaient pas tous. Mais il y avait la pauvreté existante que personne ne voulait voir que la pandémie faisa découvrir... Il y eut des découvertes encore plus macabres. Ici, toute une famille morte dans un lit de misère. Là, deux parents décédés entourés d'orphelins en pleurs...Les riches furent plus épargnés que les pauvres, notamment à cause de la densité des quartiers défavorisés.
Montréal, comme toutes les grandes villes du monde, a été en partie façonnée par les épidémies. Avant l'arrivée de cette pandémie au Québec, «On voit venir la grippe, on en parle dans les journaux, mais on ne peut pas pour autant dire que la société soit bien préparée. Les premiers reportages seront très mesurés et ne sèmeront pas la panique.» Tout de même, assez vite l'épidémie massive mine les espaces publics de la ville d'environ 640 000 habitants. Au pire du drame, elle fait mourir un Montréalais toutes les neuf minutes. Les Amérindiens furent décimés par les maladies microbiologiques importées du Vieux Continent. Au XIXe siècle, l'île industrialisée a connu trois attaques successives, par le choléra (1832), le typhus (1847) et la variole (1885).
Le sujet de la grippe espagnole a surgi dans le contexte d'une discussion sur le typhus. Mueller a dit que les nazis avait délibérément introduit le typhus dans les camps de prisonniers de guerre russes et, avec la famine, il a tué environ trois millions d'hommes. Le typhus a été propagé à Auschwitz et dans d'autres camps de concentration avec des prisonniers de guerre russe et polonais.

Dans le contexte de la guerre froide, dit Mueller : « Si Staline envahissait l'Europe… une petite maladie ici et là aurait éliminé ses hordes en laissant tout intact. Du reste, une petite bouteille de germes est tellement meilleur marché qu'une bombe atomique, n'est-ce pas ? Pourquoi voulez-vous tenir dans votre main plus de soldats que Staline pouvait sans doute en commander. Vous n’aurez pas à les nourrir ni à les vêtir, ni à les fournir en munitions. D'autre part, la menace de guerre… fait des merveilles… pour l'économie. » (108)
CE FUT UN ÉCHEC POUR LA COURONNE D'ANGLETERRE qui espérait tuer au moins la moitié des humains.
La secte internationale des « élites » n'a fait nul secret de son désir de diminuer la population mondiale. (Voir Alan Stang, Population Extermination : How Will it be Done ?l (L’extermination de la population : Comment la fera-t-on ? ).
L’expérimentation des armes bactériologiques, pour ne parler que d’elles, ne se limite pas seulement aux soldats US. Les USA la pratiquent aussi sur les populations… canadiennes.
Retour sur le grippe aviaire
Le H5N1 n’est pas apparu comme par miracle en 2006. Ce virus est connu depuis 1959. On l’a vu apparaître en Ecosse, appelé alors « peste aviaire », puis en 1991 en Angleterre, à Hong Kong en 1997 et en 2003 dans les pays asiatiques. _La nouveauté réside dans le fait que ce virus n’a pas été éliminé tout de suite comme les épizooties précédentes. On l’a laissé se développer pour des raisons commerciales

Le Sida tue 200 enfants chaque jour

Le SIDA, fléau de notre époque. Ce virus tue plus de 3 millions de personnes chaque année depuis sa culture mondiale par Londres en 1981.
Le SIDA Britannique tue 7920 personnes par jour soit 5,5 personnes par minute dans le monde pense qu'il existe depuis plusieurs dizaines d'années et que le virus HIV a été développé a partir d'un virus animal. notamment de chimpanzés et de singes vivant en Afrique occidentale..... Il aurait été cultivé en laboratoire comme armes de guerre et comme Contrôle démographique.

MANGEZ SAINEMENT C'EST L'IMMUNITÉ NATURELLE

VACCINATIONS COMME ARMES bactériologiques, et les États Conquérants s'en servent contre des populations cibles. VIROLOGUES DE LONDRES ET LEURS PANDÉMIES QUI SORTENT DE LEURS LABORATOIRES... Les médecins donnent la maladie… en vaccinant, affirme le dr. Robert Mendelson dans son livre « Confessions d’un médecin hérétique ».... 1918, GUERRE bactériologique de la GRIPPE ESPAGNOLE où sont morts 20 millions d’humain.
La seule et vraie immunité naturelle c’est la santé, une bonne hygiène de vie et une alimentation riche en fruits et légumes.

MENSONGES MÉDIATISÉS sur la grippe H1N1 DE 150 MORTS de la grippe porcine à 10 MORTS quelques semaines plus tard
La seule et vraie immunité c'est la santé et de bonnes habitudes de vie et d'alimentation.
Préférons une immunité naturelle qu'artificielle et dangereuses pour nous et nos descendants.
Les «vaccins» anti-fertilité
Le «vaccin» anti-grossesse modifie le hCG (hormone sécrétée par la femme immédiatement après la conception); on le couple avec une bactérie ou un virus transporteur pour que le système immunitaire produise des anticorps contre cette hormone naturelle... En Inde où le droit au consentement éclairé des femmes n’était pas respecté. Le Centre de recherche pour le développement international du Canada subventionnait alors cette recherche et les groupes de femmes de plusieurs pays.<

La Quinacrine pour stériliser les femmes

La Quinacrine est un médicament bon marché et facilement disponible, développé dans les années 1920 pour la prévention et le traitement de la malaria. Londres a fait de ce médicament une méthode chimique de stérilisation féminine.
Stérilisation de péruviennes
L’exemple des stérilisations de masse au Pérou a atteint la presse internationale tout récemment, mais il y a longtemps que les femmes les subissent. La mise en scène est presque toujours la même: des bannières annoncent «un grand festival de la santé», un groupe de musique joue sur une estrade et des affiches en espagnol proclament «Gratuit: ligature des trompes et vasectomie».
POURQUOI LES GROUPEMENTS DE FEMMES
NE DÉNONCENT-ELLES PAS CELA ?
Parce que les Féministes sont pour le
PLANING FAMILIAL ET LA STÉRILISATION !

Cependant, dans plusieurs des petits villages des Andes, la plupart des gens ne parlent que le Quechua. Aussitôt descendus du camion les ayant amenés au marché du dimanche, une infirmière les invite à se présenter à la clinique communautaire. Là, on vaccine les enfants, pendant que leurs mères, sans qu’elles réalisent vraiment ce qui s’est passé, se retrouvent avec une ligature des trompes. Donnent-elles vraiment leur consentement? Quand l’infirmière leur demande: «Voulez-vous vraiment avoir autant d’enfants que des cobayes», elles répondent fermement «Non». Et cela est suffisant pour l’État; dans l’espace de dix minutes, l’intervention est faite. En 1997, 100 000 femmes ont été ligaturées et 10 000 hommes vasectomisés.
VACCINATIONS :DANGER
Les États conquérants ont tenté de limiter les naissances de bien des façons : continence, contraception, AVORTEMENT et infanticide, guerres, augmentation des mortalités infantines, appauvrissement volontaires des citoyens non guerriers.....



==========================
VACCINER : C’EST POLLUER : L’EMPOISONNEMENT hélas LÉGALISÉ
États empoisonneurs

QUI ONT BESOIN DE PAUVRES ? LES RELIGIONS, LES ROIS ET LES REINES car ils sont HÉRARCHISTES et leurs hiérarchies a besoin de la majorité pauvre pour bien fonctionner.....
VACCINATIONS ET LEUCÉMIES INFANTINES créées par les antibiotiques qui détruisent toutes vies cellulaires et qui obligent le corps à se nourrir en augmentant le taux de ses globules blancs pour phagocyter et pynociter les nutriments...... La vaccination obligatoire est-elle illégale ? L'affirmation de l'illégalité de la vaccination obligatoire que l'on peut lire sur certains médias repose généralement sur les arguments suivants :
L'article 3 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1948 dit : « Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne ». L'article 36 du Code de Déontologie Médicale précise : « Tout acte médical requiert le consentement libre et éclairé des personnes ». L'article L 1111-4 du Code de la Santé Publique ajoute « Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment ».

Tous ces éléments sont valables, j'en ajouterai même d'autres que l'on invoque peu : les articles 16 et suivants du Code civil qui sont d'ordre public, ce qui signifie que nul ne peut y déroger et qui affirment notamment : « Chacun a droit au respect de son corps. Le corps humain est inviolable » (16-1), « Le juge peut prescrire toutes mesures propres à empêcher ou faire cesser une atteinte illicite au corps humain » (16-2).

PAR CONTRE HÉLAS ...
D'autres lois existent déjà qui visent expressément la vaccination obligatoire de tout ou partie de la population (ainsi les articles L. 3111-2 à L. 3111-4 et L. 3112-1. du Code de la santé publique). Il est même prévu au code une sanction pénale en cas de violation de ces obligations (ainsi art. L3116-4 : tout refus de se soumettre à la vaccination (?) est passible de 6 mois d'emprisonnement et de 3 750 ? d'amende).
Alors, ne peut-on rien faire légalement ?
Une action est possible, elle est issue de la réforme constitutionnelle de 2008 : au cours d'un litige, le citoyen peut maintenant contester la constitutionalité d'un texte en vigueur. Sur la base du préambule de la constitution de 1946 [qui a toujours valeur constitutionnelle ] qui pose le principe de la dignité humaine et qui « garantit à tous (?) le droit à la santé » (article 11), un justiciable pourrait faire déclarer anticonstitutionnelle l'obligation de vaccination.

Le Québec s'est doté d'une loi très inquiétante** sur la vaccination obligatoire (avec mesures coercitives sous contrôle du juge pour les récalcitrants), l'article 123 qui fixe les pouvoirs du gouvernement en état d'urgence sanitaire précise gentiment que « Le gouvernement, le ministre ou toute autre personne ne peut être poursuivi en justice pour un acte accompli de bonne foi dans l'exercice ou l'exécution de ces pouvoirs. ». A-t-on vraiment besoin de se mettre à l'abri des poursuites judiciaires lorsque l'on prend de saines décisions dans l'intérêt du bon peuple au nom duquel on gouverne ? ** Loi sur la santé publique
www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSear ch/telecharge.php
Pour ce qui est de la Loi sur la santé publique , il faut savoir que chaque loi est soumise à la constitution, qui elle, est suprême au Canada. Une loi procinciale et fédérale peut être invalidée par les tribunaux si elle n'est pas conforme à la Constitution. La Charte canadienne fait partie de la Constitution et elle protège le droit à l'intégrité de chaque personne, sans réserve comme ce qu'on peut lire de ton texte (lois françaises). CONTRÔLE DES MASSES EN LES STÉRILISANT soit par les VACCINATIONS ou à travers leurs aliments (insecticides-stérilisants)......

''AUGMENTER LE TAUX DE MORTALITÉS'' dit Londres via son Rockefeller. Les Rockefellersont d'origines Allemandes, ils ont changé de noms, ils s'appelaient ROGGENFELDER.

"Au début des années cinquante, John D Rockefeller III avait transformé Porto Rico en un vaste laboratoire, où il pouvait mettre en oeuvre ses expériences de contrôle démographique à grande échelle.

Selon une étude réalisée par le département de la Santé de l’île en 1965, environ 35 % de la population féminine de Porto Rico en âge de procréer avait été stérilisée de façon permanente." [...] "Les paysannes pauvres de Porto Rico étaient encouragées à accoucher dans les nouveaux hôpitaux américains, où les médecins les stérilisaient en leur ligaturant les trompes après leur deuxième enfant, le plus souvent sans le consentement de la parturiente (ndlr : femme qui accouche)." [...]
"Les campagnes de stérilisation forcées de John D Rockefeller III n’étaient pas une nouveauté pour la famille Rockefeller, qui avait depuis longtemps envisagé de faire de Porto Rico un laboratoire humain." [...] "En 1931, Rhoads, le pathologiste de l’Institut Rockefeller se plaignait : « les Portoricains sont sans aucun doute la race humaine la plus sale, la plus paresseuse, la plus dégénérée et la plus voleuse qui ait jamais habité sur cette planète. Ce n’est pas d’un travail de santé publique dont cette île a besoin, mais d’un tsunami ou de quelque chose capable d’exterminer totalement sa population »." John David Rockefeller [...] "John David Rockefeller III grandit dans un milieu malthusien d’eugéniste et de théoricien de la race tels que Frederick Osborn, Henr Fairchild et Alan Gregg qui tous appartenait à la fondation Rockefeller. pour John David Rockefeller III, il semblait naturel que lui et ceux de sa classe décidassent quels éléments de la race humaine devaient survivre, pour jouir d’une « vie conforme à ce que nous souhaitions qu’elle soit ». Pour eux, il s’agissait simplement de sélectionner les meilleurs éléments du troupeau humain pour en améliorer la race." [...]
Comment croire ces Élus Bourgeois-Hiérarchistes alors qu'eux et leurs ancêtres nous ont tant mentis ???
"Dès la première guerre mondiale, des noms tels que Rockefeller, Harriman, le banquier JP Morgan, Mary Duke Biddle de la famille des producteurs de tabac, Cleveland Dodge, John Harvey Kellog de la fortune des céréales, Clarence Gamble de Procter & Gamble, étaient tous à l’origine du paisible financement de l’eugénisme, la plupart en tant que membres de la Société eugéniste américaine.

Les mêmes furent à l’origine d’expériences de stérilisations forcées sur des « personnes inférieures » et de diverses méthodes de contrôle démographique."

[...] "Pendant plus de 34 ans, Alan Gregg dirigea la division médicale de la Fondation Rockefeller. Inconnu du monde extérieur, il est vraisemblable qu’en plus de trois décennies, il ait eu plus d’influence sur la vie et la mort sur cette planète que Josef Staline et Adolf Hitler réunis." [...]

"Dès l’origine, la Fondation Rockefeller s’était focalisé sur la réduction systématique de la population des races « inférieures »

LES PIONS DES ROIS ET DES REINES D'ANGLETERRE (Les Rockefeller, les Rotchild, les Napoléon, les ....) UN VIDÉO QUI DÉNONCE LES VACCINATIONS AVEC PREUVES
L’une de ses première dotations fut attribuée en 1923 au Conseil pour la Recherche en Sciences sociales, dans le dessin d’étudier les techniques de contrôle des naissances." [...] "L’eugénisme était une pseudoscience. Le mot, inventé en 1883 en Angleterre par Francis Galton, cousin de Charles Darwin, est mentionné dans "L’origine des espèces", ouvrage par lequel celui-ci avait imposé ce qu’il appelait « l’application des théories de Malthus à tout le royaume végétal et animal ». Mais peu avant sa mort, Malthus avait répudié sa propre théorie démographique." [...] "Contrairement à la croyance populaire, l’idée d’une race nordique dominatrice n’était pas seulement un fantasme nazi. Ses origines s’enracinent dans les États-Unis du XXe siècle." [...] "En 1904, le Carnegie Institute d’Andrew Carnegie créa l’imposant laboratoire de Cold Spring Harbor, l’Eugenics Record Office, sur la très prospère île de Long Island, à côté de New York. Des millions de cartes de groupes sanguins, d’Américains ordinaires, furent rassemblés afin d’organiser la complète suppression de lignages réputés inférieurs. le terrain de construction de l’institut fut donné par le magnat du chemin de fer, E. H. Harriman, zélote de l’eugénisme. [...] Les Asiatiques, Noirs et Hispaniques à la peau sombre, mais aussi les malades et les retardés, étaient réputés inférieurs par rapport aux normes eugéniques « d’amélioration de la race ». Le but de ce projet de mise en carte était de recenser les lignages de sang inférieur pour leur faire subir ségrégation et stérilisation permanente en vue d’éradiquer la lignée. [...] La Fondation Rockefeller en fut rapidement l’un des contributeurs financiers les plus généreux. Elle déversa des centaines de milliers de dollars dans divers projets eugénistes et démographiques." [...] "En 1927, la Cour suprême autorisa la stérilisation coercitive de centaines de citoyens américains ou leur persécution en tant qu’êtres inférieurs. Un hôpital psychiatrique de Lincoln, dans l’Illinois, nourrissait ses nouveaux patients avec le lait de vaches tuberculeuses. [...] La Californie était l’État modèle en matière d’eugénisme. Sous l’égide d’une loi promulguée en 1909, tous les déficients mentaux furent stérilisés avant d’être libérés. Tous les criminels trois fois condamnés pouvaient être stérilisés à la discrétion du médecin consultant. La Californie stérilisa ainsi 9 782 personnes, notamment de nombreuses femmes classées « mauvaises femmes », dont beaucoup avait été contraintes à la prostitution." [...] "L’enthousiasme des Rockefeller pour l’eugénisme ne s’arrêta pas aux côtes américaines. Pendant les années vingt, l’argent de la Fondation joua un rôle majeur pour financer l’eugénisme allemand. De 1922 à 1926, celle-ci alloua, par le biais de son bureau parisien, la somme incroyable de 410 000 $ à plusieurs centaines de chercheurs allemands.
En 1926, elle accorda la somme de 250 000 $ pour créer à Berlin, l’Institut impérial wilhelmien pour la psychiatrie, ce qui correspond à 26 millions de dollars de 2004, somme inouïe dans l’Allemagne de Weimar dévastée par l’hyperinflation et la dépression économique." [...] "Le psychiatre en chef de l’Institut impérial de l’époque était Ernst Rüdin, achitecte du fulgurant parcours du programme hitlérien d’eugénisme médicalisé systématique. En 1932, la nomination de Rüdin comme président de la Fédération eugéniste mondiale, fut financée par la Fondation Rockefeller. Dans son programme fondateur, cette association appelait à la liquidation ou la stérilisation des personnes dont l’hérédité constituait un « fardeau public »." [...]
"À la fin des années trente, l’institut, dirigé par Rüdin, avait reçu des « cervelles par lots de 150 à 200 » prélevées sur les victimes du programme d’euthanasie nazi, mené à l’hôpital d’État du Brandebourg. La recherche neurologique profitait des expérimentations nazies sur les Juifs, les Tziganes, les handicapés mentaux et les autres personnes jugées « défectueux ». [...]

L’argent de Rockefeller était la base du financement de l’eugénisme dans sa forme la plus pure.

" Otto E mbros (IG Farben)


[...] "Rüdin dirigea également le programme nazi et fut en 1933, l’un des premiers architectes de la loi en faveur de la stérilisation eugénique forcée. [...] Sous l’empire de la sa loi, quelques 400 000 Allemands diagnostiqués maniaco-dépressifs ou schizophrènes furent stérilisés de force, et des milliers d’enfants handicapés simplement tués." [...] "Hitler écrivait à l’eugéniste américain Madison Grant pour le féliciter personnellement de son ouvrage de 1916, "Le Déclin de la grande race", dans lequel Grant déplorait que « l’Amérique fût infestée d’un nombre grandissant de personnes faibles, diminuées et mentalement handicapées de toutes les races... » [...] En saluant Grant, Hitler saluait un frère d’arme, le cofondateur de la Société eugéniste américaine. Vers 1940, des milliers d’Allemands des hospices de vieillards et d’établissements psychiatriques furent systématiquement gazés. [...] Leon Whiteney, secrétaire exécutif de la Société eugéniste américaine financée par Rockfeller, déclara, à propos des expériences nazies : « Alors que nous tournons autour du pot, les Allemands appellent un chat, un chat. »"
[...] "En mai 1932, la Fondation Rockefeller adressa ce télégramme à son bureau parisien, qui canalisait les fonds vers l’Allemagne : « Réunion du comité exécutif de juin : neuf mille dollars sur une période de trois ans pour l’institut KWG d’anthropologie pour la recherche sur les jumeaux et les effets sur la descendance de substances toxiques. Cela se passait une année avant qu’Hitler ne devienne chancelier." [...] "À la grande satisfaction de von Verschür, le Dr Mengele, son assistant de toujours, fut affecté après mai 1943 à la direction du camp de concentration d’Auschwitz, où il fut surnommé « l’Ange de la mort » et connu pour les expériences mortelles qu’il menait sur les prisonniers. Désormais leur expérience « scientfique » pouvait se poursuivre sans inhibition." [...] "Le pragmatisme primant toujours sur les principes, la fondation Rockefeller ne cessa de financer l’eugénisme nazi qu’en 1939, quand les Nazis envahirent la Pologne." [...] "En 1949, Otmar Freiherr von Verschür, médecin d’Auschwitz, fut nommé membre correspondant de la Société américaine pour la Génétique humaine, nouvelle organisation fondée en 1948 par les principaux eugénistes, camouflés derrière la bannière du terme moins infâme de génétique. [...]
Von Verschür devait une part importante de sa nouvelle identité remaniée, à la situation dont il bénéficia après la guerre au Bureau pour l’Hérédité humaine de Copenhague, nouvellement créé. la Fondation Rockefeller fournit le financement nécessaire à la fondation de cet établissement danois, où les mêmes activités eugénistes purent progresser plus tranquillement. Ce bureau pour l’Hérédité humaine reçut une lettre de von Verschür l’informant que les archives des recherches menées à Auschwitz avaient é


======================
================
Une épidémie, la plus dangereuse de toutes... Une PANDEMIE!
> On ne nous parlait que de la terrifiante maladie des volatiles.
> Et pourtant, la grippe aviaire a à peine causé la mort de 250 personnes, en 10 ans... 25 morts par an.
Un moment... Un moment s’il vous plait!
> Alors, pourquoi il y t’il eut tant de scandale et de bruit autour de la grippe aviaire?

> Parce que derrière les poulets il y avait un “Coq”, un coq à grande crête.
> L’entreprise pharmaceutique internationale ROCHE avec son fameux Tamiflu vendu à des millions de doses aux pays asiatiques.
Avant avec les oiseaux et maintenant avec les porcs......

> Et je me demande: Si derrière les poulets il y avait un “Coq”... N’y aurait t’il pas derrières les cochons un “Gros Porc”? Et une Reine qui élève ce porc.
L’entreprise nord-américaine Gilead Sciences détient le brevet du Tamiflu. Le principal actionnaire de cette entreprise n’est autre que le sinistre, Donald Rumsfeld, secrétaire d’état à la défense de Georges Bush, l’artisan de la guerre contre l’Iraq...
La véritable pandémie est celle de l’argent, les énormes bénéfices de ces mercenaires de la santé.
> La grippe commune, tue un demi-million de personnes par an, dans le monde. Un demimillion
contre 25!

============================ ===================

CONTRÔLE DÉMOGRAPHIQUE des populations pauvres

L'Afrique est le pays le plus vacciné au Monde et c'est là aussi qu'il y a le plus de cas de sidas... on y retrouve des populations à 40 % infectée du VIH.
La propagation de la pandémie du sida, qui réduit l'espérance de vie dans des proportions considérables, contribue également à ce ralentissement.
En Afrique australe, l'espérance de vie est passée de 62 ans dans les années 1990-1995 à 48 ans pour la période 2000-2005.


Le Concours Médical, 19 septembre 1987 :
BIOCONTACT, janvier 1996 :
“Ce vaccin polio buvable, le fameux Sabin, préparé par culture sur ces singes verts d’Afrique, était contaminé par le virus STLV3, et que ce virus était peut-être le 1er chaînon évolutif expliquant l’apparition du virus VIH. Comment s’étonner par conséquent de l’extension incroyablement foudroyante de l’épidémie d’infection par le VIH, quand on connaît la qualité de la couverture médicale vaccinale mondiale vis-à-vis de la poliomyélite ” “La carte d’incidence maximale du SIDA en Afrique correspondrait à celle où l’ultime effort d’éradication de la variole aurait été accompli. C’est cette introduction massive du virus vaccinal au sein d’une population séropositive mais dormante qui pourrait avoir donné le coup d’envoi au phénomène SIDA…”

90 % des adultes sont naturellement immunisés avant d’être vaccinés…
Personne, d’ailleurs, n’est capable d’expliquer pourquoi les épidémies de peste et de choléra du Moyen Âge, de suette picarde (qui a sévi de 1718 à 1906), et plus récemment, de scarlatine, se sont arrêtées sans vaccin, et sans décimer toute l’humanité...

Les épidémies censées avoir disparu grâce à la vaccination étaient déjà sur le point de disparaître au moment où celle-ci a commencé. C'est plutôt l'hygiène de vie et d'alimentation qui les a enrayées.


“En 1945 la Hollande était le pays d’Europe le plus touché par le fléau tuberculeux. En 1974, sans jamais avoir eu recours au B.C.G., la maladie y était totalement éradiquée.”

Dr F. FREERKSEN, Directeur de l’Institut Allemand de Biologie expérimentale, Le Concours Médical, 20 avril 1974 :
“On assiste en Europe à une régression de la tuberculose depuis environ 100 ans, donc bien avant l’introduction du B.C.G. Le dogme de l’absence de méningite tuberculeuse chez les vaccinés doit être abandonné (entre 1964 et 1968 à Menne, sur 4 méningites tuberculeuses, 2 se sont produites chez des sujets vaccinés). Devant le doute existant en ce qui concerne son efficacité, il est difficile de continuer à préconiser la vaccination systématique en Allemagne…”

Dr Robert RENDU, Faculté de Médecine de Lyon, La Presse Médicale, 1949 :
“Entre 1943 et 1947, 5 millions au moins d’enfants ont été vaccinés (contre le tétanos), soit plus de la moitié de la population, âgée de 1 à 14 ans. Cette vaccination massive aurait dû entraîner une diminution considérable du nombre de décès, or les statistiques officielles montrent que le nombre de décès infantiles par tétanos n’a guère varié de 1943 à 1947. (Un décès en moyenne par département et par an)”

Ces risques valent-ils la peine d’être courus ? Depuis un siècle, à chaque campagne de
vaccination, tant en Europe qu’en Afrique ou en Asie, le nombre de cas de la maladie que l’on combattait s’est toujours multiplié par 4, voire par 6 dans les mois qui ont suivi (variole aux Philippines en 1918, polio en France en 1956, récemment méningite en Afrique, etc.). Pourquoi nous l’a-t-on caché en nous faisant croire le contraire ? Quand les épidémies s’arrêtent (comme elles l’ont toujours fait dans l’histoire de l’Humanité), l’on crie alors victoire, en attribuant cela au vaccin. Si au Moyen Âge, au plus fort des épidémies de peste et de choléra, un alchimiste avait distribué de la bave de crapaud à toute la population, lorsque celles ci se sont arrêtées (car toutes les épidémies se sont arrêtées naturellement) tous les survivants auraient cru avoir été sauvés grâce au produit !

Les substances utilisées dans les vaccins sont extrêmement toxiques.

Fabriqués à partir de cellules cancéreuses (notamment de bovin), d’hydroxyde d’aluminium et/ou des dérivés du mercure, ils font entrer dans l’organisme des doses 30 fois supérieures à la toxicité maximale tolérée.
Sylvie SIMON, Vaccination l’Overdose, p. 115 :
“Dès 1973 aux État-Unis, le Dr HEINONEN a effectué des recherches sur le taux de cancers des enfants dont les mères avaient été vaccinées contre la polio au cours de leur grossesse entre 1959 et 1965. Il a découvert que le taux de tumeurs cérébrales était 13 fois plus élevé chez les enfants nés de mères vaccinées que chez les autres…”

Leur inefficacité est de plus en plus avérée.

L’épidémiologie et la presse scientifique internationale attestent que des épidémies de maladies connues se déclarent encore dans les pays où la couverture vaccinale est presque totale.
Les immunologistes s’interrogent également sur les poussées épidémiques qui surviennent dans les populations vaccinées contre la rougeole, la polio, la tuberculose, la diphtérie et la coqueluche.
Dans Médecine praticienne (N°467), le Professeur Lépine constatait à son tour :
“Dans plusieurs pays en voie de développement, on s’était imaginé qu’avec une seule campagne de vaccinations, on arriverait à résoudre le problème. Or, dans plusieurs de ces pays, la fréquence de ces maladies a augmenté, allant même jusqu’à quintupler depuis la vaccination.”

GÉNOCIDE VACCINALE DES PAYS RICHES CONTRE SES PAUVRES
Sylvie SIMON, La Dictature Médico-scientifique :
“Le taux de mortalité par la variole s’élevait à 10 % aux Philippines lorsque les U.S.A. prirent possession des îles en 1905. Entre 1905 et 1906, à la suite d’une campagne de vaccination massive, une épidémie fit mourir 25 % de la population. Entre 1918 et 1920, alors que l’armée américaine venait d’obliger 95 % de la population à se faire vacciner une terrible épidémie emporta, cette fois, 54 % de la population. Manille où le pourcentage de gens vaccinés était le plus fort (la presque totalité de la population), fut la plus touchée (65,3 %) alors que l’île de Mindanao ne fut touchée qu’à 11,4 %. Curieusement dans cette île, les indigènes avaient refusé de se faire vacciner”.
Le chien qui avait mordu le petit alsacien « sauvé » de la rage par Pasteur, avait aussi mordu tout la famille, qui n’a été ni vaccinée, ni malade. Mais alors, on nous aurait menti ? Mais pourquoi donc ? Quel hasard ! La France est un des plus gros pays producteurs de vaccins du monde ! 11 pays en Europe ont abandonné l’obligation vaccinale. En France, on ne connaît même par cette information. Comme par hasard chez nous, le vaccin est une religion (ensemble de « vérités » que, par définition, l’on s’interdit de vérifier). François Mitterrand n’a-t-il pas dit : « La santé des Français est une marchandise qui se vend... ».


« Une population malade rapporte plus d’argent au système dit de santé publique qu’une population en bonne santé »

Voilà plus de 20 ans, que des médecins, biologistes, etc., du monde entier, tentent d’alerter les pouvoirs publics pour leur donner des informations extrêmement graves concernant les vaccins :
- Des épidémies de coqueluche aux U.S.A. ont atteint des centaines d’enfants vaccinés contre la coqueluche, - Des épidémies de polio dans le monde entier ont touché des milliers de personnes, pourtant correctement vaccinées,
- En 1993, 100 infirmières des Hôpitaux de Paris, atteintes de tuberculoses, avaient toutes reçu le B.C.G. ... Des scientifiques du monde entier semblent dire aujourd’hui : -
Que les produits appelées « vaccins » seraient totalement inefficaces,
- Qu’ils seraient dangereux, responsables de scléroses en plaques, encéphalites, méningites, maladies neurologiques : Fabriquée avec du sérum de veau, des cellules cancérisées, et de l’hydroxyde d’aluminium, à des doses 30 fois supérieurs au seuil maximum de toxicité, ainsi que de dérivées du mercure, ils ont pour effet général de baisser nos défenses immunitaires, et pourraient être liées à l’apparition du Sida.
- Que souvent, même, ils nous transmettraient les maladies qu’il sont censés prévenir ! -
Que l’on nous aurait menti depuis 50 ans au moins, pour des raisons sordides et honteuse, en nous faisant croire, notamment que les vaccins auraient enrayés les épidémies.

Ainsi, 1200 personnes ont été victimes de la Polio en France, en 1956, année où la campagne de
vaccination a débuté. Et en 1957, la France a connu plus de 4000 cas.

On estime de 30 à 50 000 le nombre de scléroses en plaques liées au vaccin contre l’hépatite B ( en 2003 le vaccin a été innocenté par 2 laboratoires “indépendants”, Merck et Avensis-Pasteur qui bizarrement ont participé à sa fabrication). Le Dr Laurent Hervieux résumait clairement la situation dans le N° spécial de l’Impatient de mai 1997consacré aux hépatites :
“Le vaccin contre l’hépatite est composé d’un antigène HBS dont la structure est partiellement commune avec la myéline qui entoure les nerfs. Les anticorps fabriqués par l’organisme arrivent à confondre les deux et à attaquer la myéline, d’où les complications neurologiques enregistrées avec cette vaccination.”

Des épidémies très graves de coqueluche (une maladie quasiment disparue aux USA) se sont déclarées après des campagnes massives de vaccination ; une centaine d’infirmières ont contracté la tuberculose (elles étaient toutes vaccinées par le BCG), des épidémies de polio se sont déclarées aux USA suite à la vaccination…Les vaccins sont de plus accusés d’être responsable de l’ augmentation anormale du nombre de cas d’autisme, ainsi que d’un nombre important de maladies dits “auto-immunes”.

“La quasi totalité des cas de poliomyélite recensés aux U.S.A., de 1980 à 1994, a été causée par l’administration du vaccin oral atténué…”


The Lancet, 1995-1071-4 :
“Une étude Britannique met en cause le vaccin antirougeoleux dans la fréquence des maladies de Crohn et recto-colites ulcéro-hémorragiques (qui sont des maladies auto-immunes) de façon irréfutable (2,5 à 3 fois plus de cas chez les vaccinés sur un groupe de 3.545 personnes contre 22.000 sujets témoins - avec présence du virus de la rougeole dans les prélèvements intestinaux biopsiques).”


La pathogénie (étude du processus générant la maladie) est parfois totalement ignorée dans la mise au point du vaccin.

Le tétanos en est un exemple frappant. La bactérie du tétanos ne se développe qu’en anaérobiose, c’est-à-dire sans oxygène. La bactérie meure instantanément au contact de l’oxygène. Or Le Dr Méric (auteur du livre, “vaccination ; je ne serai plus complice”) précise :
“Le système immunitaire se trouve entièrement dans la circulation sanguine, dans le sang. Aussi bien, les cellules qui forment les anticorps que les anticorps eux-mêmes appartiennent à ce monde aérobie. Tout le langage du système immunitaire appartient à ce monde aérobie. Le transport des anticorps se fait entièrement et uniquement dans la circulation sanguine et lymphatique, c’est-à-dire en aérobiose. Les plaies tétanigènes sont nécessairement et obligatoirement anaérobies donc les microbes et la toxine du tétanos et les anticorps antitoxines ne peuvent se rencontrer “
Actuellement, nombre de virologues se demandent comment il se fait que l’épidémie actuelle apparaisse au moment même où la compagnie pharmaceutique Baxter International vient d’admettre qu’un vaccin expérimental a été contaminé par le virus H5N1 de la grippe aviaire. Ce mélange de virus de la grippe humaine H3N2 et de virus de la grippe aviaire H5N1 qui n’étaient pas correctement identifiés a été envoyé à une firme autrichienne qui a expédié des portions du mélange à des sous-traitants en République tchèque, en Slovénie et en Allemagne. C’est le sous-traitant tchèque qui s’est aperçu du danger et le Laboratoire national de microbiologie du Canada a alerté l’OMS. D’après Alois Stöger, ministre de la Santé autrichien, 72 kilos auraient été contaminés. Comment ce laboratoire peut-il avoir « par accident » introduit les deux virus H5N1 et H3N2, dans le matériel vaccinal, alors que ce mélange de souches, appelé réassortiment, est l’une des deux manières de créer un virus pandémique ? D’autant que Baxter a adhéré à un ensemble de protocoles destinés à éviter la contamination par croisement viral.
On s’est bien gardé de nous signaler que Baxter Pharmaceuticals a déjà été impliqué dans quelques graves scandales. En 1996 des composants contre l’hémophilie ont été contaminés, toujours « accidentellement » par le VIH, et injectés à des dizaines de milliers de personnes et, récemment, une substance contaminante non identifiée, responsable de 19 décès aux États-Unis — sans compter des centaines d’accidents graves — a été découverte dans des lots d’[1] héparine du même laboratoire, qui a évidemment nié sa responsabilité. Cela n’a guère empêché l’Oms de lui commander un vaccin contre le virus H1N1.
Actuellement, le virus de la grippe porcine n’est pas plus virulent (et peut-être moins) que les virus saisonniers qui ont sévi ces dernières années. Il lui manque une certaine protéine, présente dans le virus de 1918 et dans celui de la grippe aviaire H5N1 pour être un redoutable tueur.
Un million de personnes par an meurent de la Malaria, dans le monde, qui pourrait être
prévenu avec une simple moustiquaire.


================

SOLUTIONS

Voici un extrait de ce courrier, disponible sur http://www.sos-justice.com/ :

« Nous avons eu connaissance de l'existence de la plainte déposée auprès du FBI en avril 2009, par Jane Burgermeister, autrichienne, journaliste scientifique d'investigation. Cette plainte vise le motif de : "Programmation d'un crime de génocide" par le biais du vaccin qui devrait être injecté à la population mondiale à la rentrée et dès que les vaccins auront été fabriqués et livrés.
"Cette plainte est actuellement en cours d'instruction en Autriche et elle constitue un précédent judiciaire qui nous permet de saisir tous les Parquets de France, d'Europe et du Monde, d'une demande d'ouverture d'enquête criminelle, à laquelle tous les Parquets saisis seront tenus de répondre afin de parer à une crise sanitaire grave et à un éventuel génocide préparé contre l'humanité. Ce que l'instruction de la plainte de Jane devrait confirmer ou infirmer.

"En attendant que cette plainte soit instruite, nous avons le devoir :
• de faire arrêter immédiatement la campagne de vaccination de masse qui pourrait s'avérer mortelle pour toutes les personnes qui se feraient vacciner,
• de faire arrêter la campagne de publicité mensongère qui vante les mérites et bienfaits du vaccin et des antiviraux tel que le Tamiflu, dont nous savons qu'il est non seulement inefficace, mais aussi dangereux pour la santé.
• de nous abstenir de nous faire vacciner tant que nous ne connaîtrons pas les suites et les résultats de l'instruction de la plainte déposée par Jane et qui est actuellement en cours d'instruction en Autriche.

=========================
VACCINATIONS DONNENT LE SIDA
- EN ÉTÉ 1999 LE PRÉSIDENT THABO MBEKI A UNE RÉUNION PRIVÉE AVEC AL GORE, VICE-PRÉSIDENT DES ÉTATS UNIS, QUI VOULAIT LUI VENDRE LES RESTES DE LA DROGUE AZT À DES PRIX RÉDUITS.
PRÉCISONS:
L´AZT N´EST PAS UN NOUVEAU MÉDICAMENT CONTRE LE SIDA. IL A ÉTÉ PROPOSÉ COMME CHIMIOTHÉRAPIQUE DU CANCER IL Y A PLUS DE 20 ANS, ET A ÉTÉ REFUSÉ PAR LA FDA CAR IL ÉTAIT TROP TOXIQUE, BIEN QUE TOUTES LES CHIMIOTHÉRAPIES LE SOIENT. POUR LE SIDA IL A ÉTÉ ACCEPTÉ.
POURQUOI ? JE VOUS INVITE À LE DEVINER.
L´AZT : MÉDICAMENT PROPOSÉ CONTRE LE SIDA, PROVOQUE : IMMUNODÉPRESSION (SIDA), ANÉMIE, LYMPHOMES, HÉPATITE, TOXÉMIE, ETC. (VOIR Nº 33-34, 43, 45)
L´AZT EST REMIS EN QUESTION EN OCCIDENT ET IL EST DE PLUS EN PLUS ABANDONNÉ. MAIS ON ESSAYE D'EN REVENDRE LES RESTES AU TIERS MONDE.
- EN OCTOBRE LE PRÉSIDENT THABO MBEKI DÉNONCE LA TOXICITÉ DE CETTE DROGUE DANS UNE CONFÉRENCE AUX LEADERS DES PROVINCES ET AFFIRME QUE "UN GRAND VOLUME DE LITTÉRATURE IDENTIFIE SA TOXICITÉ QUI EST UN DANGER POUR LA SANTÉ."
EN PLUS IL REMET EN QUESTION L´HYPOTHÈSE OFFICIELLE VIH = SIDA.
- EN NOVEMBRE CLINTON PROMET QUE LES EU. "AIDERONT" LES PAYS COMME LA RÉP.SUD-AFRICAINE À "OBTENIR" LES DROGUES ANTI-VIH.
L'ONU COMMENCE UN PROGRAMME DESTINÉ AU TIERS MONDE POUR DONNER L'AZT AUX FEMMES SÉROPOSITIVES ET À LEURS ENFANTS.
EN DÉCEMBRE, LES NATIONS UNIES LANCENT L'ALARME SUR L´ÉPIDÉMIE EN AFRIQUE. L'UNICEF S'ALIGNE SUR LE MÊME DISCOURS.
LE 9 JANVIER 2000, LE CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L´ONU, AVEC SES 15 MEMBRES, SE RÉUNIT POUR LA PREMIÈRE FOIS DANS UNE SESSION EXTRAORDINAIRE POUR DÉBATTRE UN PROBLÈME SANITAIRE: LE SIDA ET SES CONSÉQUENCES EN AFRIQUE.
AL GORE PRÉSIDE LA RÉUNION: L´ADMINISTRATION SOLLICITE AU CONGRÈS UN SUPPLÉMENT DE FONDS POUR LE SIDA EN AFRIQUE.
CURIEUSEMENT, DURANT LE MÊME MOIS, MBEKI A PRIS CONTACT AVEC LE GROUPE DE SCIENTIFIQUES DISSIDENTS "REAPPRAISING AIDS", ET LES INVITE À UN DÉBAT DANS SON PAYS.
EN FÉVRIER IL ANNONCE LE DÉBAT SUR LE SIDA OÙ IL DONNERA LA PAROLE AUX DISSIDENTS ET PROPOSE D'ORGANISER UNE CONFÉRENCE AVEC DES SCIENTIFIQUES DISSIDENTS.
IL ENVOIE DES LETTRES AUX AUTRES PAYS.
3 ABRIL. MBEKI ÉCRIT À CLINTON ET À D´AUTRES PRÉSIDENTS DU MONDE, UNE LETTRE SUR SA PRISE DE POSITION AU SUJET DU SIDA OÙ IL DÉNONCE ET CRITIQUE LA CENSURE QUI SE FAIT À L'ENCONTRE DES SCIENTIFIQUES DISSIDENTS.
16 ABRIL. LE PROGRAMME "SEARCH FOR SOLUTIONS" EST ÉMIS POUR TOUTE L´AFRIQUE (44 PAYS) DANS "CARTE BLANCHE DE M-NET". IL INCLUT UNE INTERVIEW AVEC THABO MBEKI ET DES FRAGMENTS D´AUTRES PROGRAMMES RÉALISÉS PAR JOAN SHENTON ET SON EQUIPE DE MEDITEL, SUR LE SIDA EN AFRIQUE, CONTRE L´HYPOTHÈSE OFFICIELLE.
19 ABRIL. LE "WASHINGTON POST" CRITIQUE AVEC VIRULENCE L´ATTITUDE DU PRÉSIDENT, EN PREMIÈRE PAGE.
30 ABRIL. LA RÉPONSE ARRIVE... BIEN QUE LES MASS MEDIA OCCULTENT QUE CE SOIT UNE RÉPONSE, CLINTON DIT:
" LE SIDA EST UNE MENACE POUR LA SÉCURITÉ NATIONALE DES EEUU." LA DÉCLARATION SERAIT BASÉE SUR UNE RELATION DU CONSEIL DE SÉCURITÉ NATIONALE ET SUR UN DOSSIER DES SERVICES D´INFORMATION.
IL ANNONCE UNE AUGMENTATION DE "L´AIDE"
LA DÉCLARATION MENAÇANTE INCLUANT LE SIDA COMME "UNE MENACE POUR LA SÉCURITÉ NATIONALE DES EEUU.", LE FAIT PASSER AU MÊME DEGRÉ QUE LE TERRORISME.
IL Y A QUELQUES ANNÉES UN AUTRE SUJET AVAIT ÉTÉ CONSIDÉRÉ COMME "UNE MENACE POUR LA SÉCURITÉ NATIONALE DES EEUU.":
L´AUGMENTATION DE LA POPULATION DANS LE TIERS MONDE...
CE SONT DES FAITS TRÈS IMPORTANTS, ET LES MASS MEDIA EN ONT OCCULTÉ LA RELATION...(VOIR PLUS LOIN).
6-7 MAI. RÉUNION DES SCIENTIFIQUES ORTHODOXES ET DISSIDENTS A PRETORIA, RÉP. SUD-AFRICAINE. UN GROUPE D´EXPERTS SE CONSITUE DE CHAQUE CÔTÉ.
LE DÉBAT CONTINUERA PAR INTERNET ET ON PRÉPARE UNE NOUVELLE RÉUNION EN JUILLET.
9 MAI. LES MULTINATIONALES DÉCIDENT DE RÉDUIRE LES PRIX DE SES MÉDICAMENTS SUPPOSÉS CONTRE LE SIDA, POUR L´ AFRIQUE ET LES AUTRES PAYS EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT. ON NE PEUT PAS LAISSER MOURIR LES AFRICAINS SANS QU´AVANT ILS AIENT CONSOMMÉ LES PRODUITS TOXIQUES QUE LES MULTINATIONALES ONT CHAQUE FOIS PLUS DE DIFFICULTÉS À VENDRE DANS LES PAYS RICHES, QUELLE CHARITABLE ATTITUDE !
LES SCIENTIFIQUES PRO VIH PRESSIONNENT POUR QUE SOIT ANNULÉE LA CONFÉRENCE BISANUELLE INTERNATIONALE SUR LE SIDA PRÉVUE POUR LE 6 JUILLET À DURBAN, RÉP.SUD-AFRICAINE.
COMMENT SE FAIT L´INVENTION DE L´ÉPIDÉMIE DE SIDA EN AFRIQUE.
Avant qu'elle ne soit infiltrée par les CDC (Centres de Contrôle des Maladies), l'OMS pensait qu'il n'existait aucune pandémie de Sida en Afrique ni dans aucun autre pays pauvre.
En octobre 1985, le Dr Serguei K. Litvinov, épidémiologiste russe spécialiste des maladies africaines transmissibles, occupait le poste de secrétaire adjoint du directeur général de l'OMS à Genève et dirigeait les principales divisions et sous-divisions de l'OMS chargées de la surveillance, du contrôle et de la prévention supposée de toutes les maladies transmissibles, y compris le Sida. A cette époque, le Dr Litvinov déclarait:
"C'est le pays d'où provient le Sida, les Etats-Unis, qui est à l'origine de la panique et de l'exagération."
A cette même époque, le Dr. F. Assad, qui dirigeait alors la section de lutte conte le Sida au siège de l'OMS à Genève, déclarait également:
"Ce que je pense à propos de la peur du Sida, c'est que ceux qui ne sont pas habitués à certaines pratiques ne peuvent pas être atteints. Le plus important, c'est d'être bien informé, de savoir qu'il faut éviter certaines pratiques sexuelles et certains types de drogues. C'est tout! C'est le type de maladie au-devant de laquelle il faut aller pour en être atteint. Il est difficile de la contracter, il faut "travailler" dur pour y arriver. Le monde entier peut bien spéculer, il est libre de le faire, mais les gens responsables devraient se contrôler. Nous ne devrions pas nous laisser envahir par la panique."
Le Dr. T.A. Bektimirov travaillait à l'OMS en tant qu'adjoint du Dr. Litvinov , alors principal responsable du contrôle et de la recherche sur le Sida et autres maladies transmissibles.
En octobre 1985, il était suspendu de son poste à l'OMS.( Priorité population. L'épidémie mondiale du Sida comme facteur de déstabilisation. Priorité Revue des Renseignements Nº 2 , Mai 1987.)
A la même époque, l'OMS commence à parler de pandémie.
Ce changement d'attitude coïncide précisément avec la suspension à l'OMS du Dr. Bektimirov, la nomination du Dr. Jonathan Mann, scientifique des CDC et le congrès de Bangui, organisé par un autre agent des CDC (CDC: Centre de Controle des Maladies, Atlanta, USA).
1-SOUS LA PRESSION DES SERVICES D´INFORMATION D´ÉPIDÉMIES DES CDC, EIS (LA CIA MEDICALE) LES CDC D'ATLANTA EN 1985, L´OMS ADMET UN DIAGNOSTIC SANS TEST POUR LES PAYS SOUS-DÉVELOPPÉS, SUR DES CRITÈRES CLINIQUES APPELÉS DÉFINITION DE BANGUI, COMME AVOIR 2 DES 3 CRITÈRES MAJEURS SUIVANTS: PERTE DE POIDS DE 10%, DIARRHÉE, FIÈVRE, PENDANT UN MOIS, ET UN CRITÈRE MINEUR D´UNE LISTE QUI COMMENCE PAR: TOUX!!
( VOIR DETAIL DANS LE Nº 59 - Cómo se inventa la epidemia de sida en el tercer mundo. ALFREDO EMBID )
2- LES TEST DONNENT FAUX POSITIFS AVEC LA MALARIA, LA TUBERCULOSE, LES MALADIES INFECTIEUSES, LA DÉNUTRITION, LES HÉPATITES, ETC...
LE TEST ELISA DONNE PLUS DE 80 % DE FAUX POSITIFS. DOCUMENTATION PUBLIÉE DANS LA PLUS IMPORTANTE REVUE DE MÉDECINE OFICIELLE, NEW ENGLAND JOURNAL OF MEDECINE, POUR SEULEMENT CITER UN ARTICLE.
QUESTION DONC ¿ POURQUOI CONTINUER A FAIRE UN TEST DONT LES RÉSULTATS SONT IRRECEVABLES ?. RÉPONSE : IL FAUT LES VENDRE.
LE TEST DE CONFIRMATION WESTER BLOTT PRÉSENTÉ COMME VALIDE À 100% , EST NON-SPÉCIFIQUE COMME LE DÉMONTRENT DÈS 1993 LES TRAVAUX DES SCIENTIFIQUES AUSTRALIENS, QUI ONT ÉTÉ PUBLIÉS EN JUIN 1993 DANS BIOTECHNOLOGIE, UNE DES REVUES LES PLUS IMPORTANTES DU MONDE, DU GROUPE NATURE: BIOTECHNOLOGIE (DOCUMENT QUE NOUS AVONS PUBLIÉ DANS LE Nº 36 ), SANS CONSTESTATION ULTÉRIEURE.
VOIR AUSSI SUR LA NON-SPÉCIFICITÉ DES TESTS LE Nº 47 .
3- L´INTERPRÉTATION DU WESTERN BLOTT DIFFÈRE DANS LES DIVERS PAYS. EXEMPLE: IL FAUT 4 BANDES POUR ÊTRE DIAGNOSTIQUÉ POSITIF EN AUSTRALIE, MAIS SEULEMENT 2 EN AFRIQUE.
C´EST SCIENTIFIQUEMENT INSOUTENABLE.
ON NE PEUT ÊTRE CLASSÉ COMME SÉROPOSITIF DANS UN PAYS AFRICAIN ET COMME SÉRONÉGATIF EN OCCIDENT AVEC LE MÊME TEST.
4- LA PROPORTION DE SÉROPOSITIFS EST EN AFRIQUE DE 50% HOMMES ET 50% FEMMES. PAR CONTRE LA PROPORTION AUX ÉTATS UNIS RESTE DE 90% HOMMES ET 10% FEMMES. CECI REMET EN QUESTION QUE LE SIDA SOIT UNE MALADIE INFECTIEUSE ET DE TRANSMISSION SEXUELLE, ET AUSSI QUE CE SOIT LA MÊME MALADIE. MAIS D´AUTRE PART, LA DISTRIBUTION SEXUELLE DU SIDA EN AFRIQUE A L´AVANTAGE DE CONFIRMER L´HYPOTHÈSE OFFICIELLE.
NOUS AVONS PUBLIÉ DANS LES NOS. 33-34 40 44 47 DE LA REVUE DE MÉDECINES COMPLÉMENTAIRES D´AUTRES TRAVAUX SUR LE SIDA EN AFRIQUE
CONCLUSIONS:
- CES FAITS (ENTRE AUTRES) DÉMONTRENT QUE L´ÉPIDÉMIE AFRICAINE A ÉTÉ INVENTÉE ET N´EXISTE PAS.
- LES MALADIES DU SOUS-DÉVELOPPEMENT, CROISSANTES DANS LE TIERS MONDE SONT DÉLIBÉRÉMENT REDÉFINIES COMME SIDA.
POURQUOI?
C´EST TRES SIMPLE.
- RÉDUCTION DES AIDES POUR LES MALADIES ENDÉMIQUES DE LA PAUVRETÉ, PUISQUE PAR DÉFINITION DES SERVICES D´INFORMATION D´ÉPIDÉMIES DES CDC AMERICAINS ELLES ONT ÉTÉ CONVERTIES EN SIDA.
* CONSÉQUENCE: PLUS DE MORTALITÉ.
- AUGMENTATION DES AIDES POUR LE SIDA:
OÙ SONT INVESTIS CES DOLLARS?
DANS DES PROJETS DE TERRORISME INFORMATIF SUR LE SEXE ET LA RÉPARTITION MASSIVE DE CONDOMS.
* CONSÉQUENCE: MOINS DE NAISSANCES.
SI NOUS ADDITIONNONS LES DEUX VARIABLES, MÊME UN STUPIDE COMPRENDRAIT LEUR SIGNIFICATION:
= CONTRÔLE ET RÉDUCTION DE LA POPULATION DE LA PLANÈTE.
= ET BIEN SÛR DE L´IMNMIGRATION (PLUS DE 50 PAYS REFUSENT L´ENTRÉE AUX SÉROPOSITIFS POUR DES CONSIDÉRATIONS "SANITAIRES" BIEN SÛR HORS DU DÉBAT POLITIQUE).
SI VOUS PENSEZ QUE NOUS ÉCRIVONS DE LA SCIENCE FICTION AU LIEU D´UN ARTICLE SCIENTIFIQUE, CONSIDÉREZ LES DONNÉES SUIVANTES:
L´EXEMPLE DE L'OUGANDA:
L'OUGANDA INVESTIT SEULEMENT 36.000 $ POUR LA MALARIA.
LA MALARIA EST ENDÉMIQUE ET, COMME LA TUBERCULOSE, INDIFFÉRENCIABLE MAINTENANT DES CRITÈRES DE DIAGNOSTIC DU SIDA (FIÈVRE, PERTE DE POIDS ET DIARRHÉE), DONC ELLE N´EXISTE PLUS ET NE SERA PAS TRAITÉE, CAR PAR DÉFINITION LES PERSONNES QUI L´ONT SONT REDIAGNOSTIQUÉES COMME ÉTANT MALADES DU SIDA.
DANS LA VIDEO DE MEDITEL "LE SIDA EN AFRIQUE" (NON ÉMISE DANS NOS PAYS) VOUS POUVEZ VISITER LES HÔPITAUX DE RAKAI ( A L´ÉPICENTRE DE LA FAUSSE EPIDEMIE) VIDES, CAR LES PERSONNES ONT ÉTÉ PRIVÉES DES MÉDICAMENTS GRATUITS QUI LEUR ÉTAIENT PRÉCÉDEMMENT OFFERTS POUR TRAITER LES MALADIES ENDÉMIQUES QUI LES TUENT ET QU´ELLES DEVRAIENT PAYER MAINTENANT, CE QUI EST BIEN SÛR IMPOSSIBLE (VOIR AUSSI Nº 40)
L'OUGANDA, EN SINISTRE CONTREPARTIE, INVESTIT DES MILLIERS DE $ POUR LE SIDA AVEC 700 ONG CONTAMINANT LE PAYS, ET L´HYPOTHÈSE ORTHODOXE QUI SE TRADUIT EN TERRORISME SEXUEL ET CONDOMS.
IL FAUT ÊTRE CLAIR:
CHAQUE DOLLAR INVESTI DANS L´HYPOTHÈSE OFFICIELLE DU SIDA DANS LE TIERS MONDE, ASSASSINE DES MILLIERS DE PERSONNES.
AU-DELÀ DE CES FAITS, NOUS PROPOSONS L´HYPOTHÈSE QUE L´INVENTION DU SIDA EN AFRIQUE ENTRE DANS LA STRATÉGIE DE L´ORDRE MONDIAL DE CONTRÔLE DE LA POPULATION SPÉCIALEMENT DANS LE TIERS MONDE, DONT NOUS AVONS DES DONNÉES PRÉCISES QUI JUSTIFIENT CES FORTES AFFIRMATIONS (CF.DOSSIER Nº59):
DES DOCUMENTS DU CONSEIL DE SÉCURITÉ NATIONALE DES ÉTATS UNIS ÉLABORÉS ENTRE 1974 ET 1977, ET MAINTENUS SECRETS PENDANT DE NOMBREUSES ANNÉES, AFFIRMENT QUE LA CROISSANCE DE LA POPULATON DANS LE TIERS MONDE EST UNE MENACE À LA SÉCURITÉ NATIONALE DES EEUU. (MONDO E MISIONE, INSTITUT PONTIFICAL DES MISSIONS ÉTRANGÈRES.ET EIR, VOL. 9, Nº 1, ENERO 1992).
EN 1988, UN DOCUMENT DU CENTRE D´ÉTUDES INTERNATIONALES ET STRATÉGIQUES "TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES MONDIALES, IMPLICATIONS POUR LA SÉCURITÉ NATIONALE " RÉAFFIRME QUE LA CROISSANCE DE LA POPULATON DANS LE TIERS MONDE EST UNE DES GRANDES MENACES À LA SÉCURITÉ NATIONALE DES EEUU.
LA PARTIE DE CE DOCUMENT SUR LA DÉMOGRAPHIE MENTIONNE AUSSI LE SIDA, AVEC L´ESPOIR QUE L´ÉPIDÉMIE AIDERA À REMÉDIER À LA CROISSANCE DE LA POPULATION.
( REV. WASHINGTON QUATERLY PRINTEMPS DE 1989, J.BREWDA "LA DÉMOGRAPHIE RACISTE DE LA STRATÉGIE MILITAIRE DES ÉTATS UNIS, EXECUTIVE INTELLIGENCE REV. EIR. 1,7,91.)
LE SIDA EST DONC CONSIDÉRÉ COMME UNE PARTIE DE LA STRATÉGIE DU CONTRÔLE DÉMOGRAPHIQUE. CE N´EST PAS UN SUJET MÉDICAL, MAIS POLITIQUE.
INDÉPENDAMMENT DE VOTRE ADHÉSION À NOS HYPOTHÈSES SUR L´INTERPRÉTATION STRATÉGIQUE, LE SIDA EN AFRIQUE EST UNE FRAUDE.
IL FAUT SOUTENIR L'ATTITUDE COURAGEUSE DU PRÉSIDENT THABO MBEKI QUI INSISTE POUR QUE LE SIDA SOIT PUBLIQUEMENT RE-ÉTUDIÉ (CE QUE NOUS DEMANDONS DEPUIS DES ANNÉES).
IL FAUT AGIR VITE. LES DOCUMENTS SUR LE SIDA EN AFRIQUE DOIVENT SE DIFFUSER. BEAUCOUP DE VIES SONT EN JEU.
LES ORTHODOXES DU SIDA ONT RAISON D´ÊTRE INQUIETS.
ON PEUT TROMPER BEUCOUP DE TEMPS PEU DE GENS.
ON PEUT TROMPER PEU DE TEMPS BEAUCOUP DE GENS.
MAIS ON NE PEUT PAS TROMPER TOUT LE TEMPS TOUS LES GENS.
ALFREDO EMBID.
====================
VOICI DES FAITS
Que sont ces traînées chimiques que les avions épandent dans le ciel?
Comment cela se fait-il que personne ne pose la question? Un grand nombre de gens refusera de se poser la question, et va même quitter ce blog…. Hélas
Suite à des prélèvements prise dans l’atmosphère lors de ces épandages par des avions militaires, on y a retrouvé ces substances suivantes :
---- Dybrométhane , il était interdit dons pulmonaires qui sont apparues depuis ces 2 dernières années au Québec et ailleurs
---- Céracia marcésens : un microbe causant des maladies mortelles telles la pneumonie, la méningite
---- On y retrouve des Streptomycines : ces antibiotiques tuent la vie microbienne, ce sont des immuno-suppresseurs c’est-à-dire qu’ils bloquent notre système immunitaire
---- des Enzymes restrictives : ces enzymes fendent l’ADN pour y introduire des segments désirés
---- des Érytrocythes : ce sont des cellules humainepuis 1984 par l’EPA, le dybrométhane peut causer la dépression, l’affaissement du système nerveux central, de l’œdème pulmonaire (liquide dans les poumons) (souffle court),
---- Le JP8 est un carburant qu’utilise ces avions et qui est un insecticide cancérigène avec une der de chloroforme
---- Pseudomonase ériginosa : ces bactéries causent des maladies chez les humains…. Bizarrement ces bactéries sont fabriquées par des compagnies pathogénésis…. Ces souches de bactéries ont été découvertes aussi dans les eaux potables et dans les hopitaux…… elles provoquent de la fibrose kystique et s’attaquent au système de défense immunitaire
---- Antérobactériacée : responsable des infecti
es (des globules rouges)
---- BCTP huileux : c’est un antibiotique et un insecticide
---- du BARIUM : toxique pour les poumons et les os
---- Aluminium : qui est un neurotoxique, il est responsable de la biofacythe à macrophages et qui paralyse et rend la vie très difficile
L’aluminium est utilisé comme réflecteur, conducteur et absorbeur d’humidité. Des particules d’aluminium sont retrouvées en grandes quantités dans les CHEMTRAILS. =====================

CONCLUSION

Combien de vieillards qui sombrent dans Alzheimer pour avoir trop consommé de mercure, de formol et d’aluminium dans des vaccins anti-grippaux parfaitement inutiles, sauf pour les éliminer des comptes sociaux ?
« Si vous voulez tuer vos enfants et vieillards en surnombre, vaccinez-les ! » Tel pourrait être le slogan des idéologues malthusiens obsédés de la réduction de la population de la planète terre.
Un des premiers problèmes politiques de l’heure devient ainsi à mes yeux celui-ci : comment guérir la médecine et les médecins, comment soigner les chimistes fous, comment arrêter les délires paranoïaques de toute puissance des scientifiques sans éthique, qui n’hésitent plus désormais à utiliser les moyens les plus extrêmes pour continuer à faire tourner un système de santé qui est devenu un système de création de maladies et de mort ?
Et ces Guignols de l’Info « la grippe Sanofi »– portée par un virus que la planète entière ignore encore superbement, malgré les quelques chiffres alarmants mais sans aucun fondement sérieux délivrés par les discours officiels ?
Force est donc de faire ce constat : le peuple des citoyens libres et souverains ne peut plus accorder confiance à ses élites, y compris et surtout peut-être ses élites scientifiques : trop de mensonges, trop de violences, trop de poisons, trop de morts. Le Scientifique n’est pas encore séparé du Mystique. Je ne veux plus voir les enfants de cette planète mourir des délires paranoïaques des élites financières et militaires AUX SOLDES DE L'ÉGOISTE COURONNE D'ANGLETERRE qui nous imposent la dictature du Nouvel Ordre Mondial et qui n'a rien de nouveau car ça fait 4000 ans qu'ils nous tuent avec leurs guerres et leurs ''pauvreté dite nécessaire'' afin de ralentir la croissance démographique. « Personne ne pourra s’opposer au Nouvel Ordre Mondial ». veut-on nous faire croire. Et bien non,, nous sommes les plus nombreux. Il est temps de les arrêter par la force pacifique du Verbe et le dévoilement de tous leurs mensonges. Merci de votre attention.
Attention ! Celui qui ne fait pas de choix, fait quand même un choix : le choix de la facilité, le choix de faire l'autruche, de souffrir puis ensuite de errer et de hurler avec les autres loups affamés.

===============================================
=========================================
*** blogs en développements...... revenez car ces blogs sont constamment améliorés
QUELQUES UNS DE MES BLOGS
où vous trouverez plus de 500 sujets HUMANISTES développés sans peur ni intérêt financier quelconque :

SOLUTIONS MONDIALES
http://gifanimeviny.blogspot.com/
SOLEIL POUR TOUS
http://dwanrg.blogspot.com/ (Humanité Reine)
http://solutionsprioritaires.blogspot.com/

VERGERS PARTOUT ET
FRUITS GRATUITS POUR TOUS
*** Ce BLog offre mes 500 sujets en ORDRE ALPHABÉTIQUE (il est en construction)

Voici mon e-mail


===================================
==========================
===============
======

ANNEXE


La famille royale d’Angleterre
a du sang Allemand
Portant un titre royal, Sa Majesté n'a pas de nom de famille, mais, quand un est utilisé, c'est Windsor. Lors de sa naissance, son nom de famille était Wettin, et le nom de la Maison royale était Saxe-Cobourg et Gotha. En 1917, pendant la guerre avec l'Allemagne, le nom de la dynastie et le nom de famille personnel furent changés en Windsor pour éliminer le ton allemand.

Donc les 4 ROIS COUSINS étaient Allemands, et le Tsar de Russie aussi était Allemand (scoop).
Ces HIÉRARCHISTES qui créent toutes les guerres, toutes les crises financières, et la majorité des humains vivant sous le Seuil de Pauvreté NE SE GÊNERONT PAS NON PLUS pour nous désinformer, nous manipuler par la peur, nous contaminer pour dépeupler......

=================================

Un gigantesque crime contre l’humanité

Le vaccin de la grippe porcine est une arme biologique

GRIPPE AVIAIRE : UNE PANDEMIE TRES PROGRAMMÉE.
La Couronne d'Angleterre via ses pions internationaux comme
Henry Kissinger, .....
Henry Kissinger, de son poste de secrétaire d’État, il commande l’établissement d’un rapport sur la démographie, qui deviendra en 1974 le fameux Mémorandum d’étude sur la Sécurité nationale (NSSM 200), intitulé « Implications de la croissance démographique mondiale sur les intérêts de sécurité et nationaux des états-Unis ». Loin de considérations humanistes ou environnementales, ce mémorandum affirme que la croissance démographique des pays en voie de développement menace l’accès des Etats-Unis aux ressources vitales, faisant de la réduction démographique dans le tiers monde une priorité du gouvernement américain.

On nous assassine et sacrifie nos vie depuis des centaines d’années pour :
(1) un supposé contrôle démographique
(2) pour le pouvoir et la fortune
(3) lorsque les peuples tentent de se gouverner par eux-mêmes
(4) pour nous imposer des religions ou l’esprit laïque des militaires pour éviter de nous parler d’humanisme ….

P
ourquoi les autorités sanitaires, censées vouloir notre bien et notre protection, autorisent-elles qu’un nouveau type de vaccin (ce sont leurs mots) soit testé directement sur des centaines de millions de cobayes (c’est-à-dire nous), sans que les protocoles normaux de Mise en Marché ne soient respectés, et sans aucune garantie d’innocuité dudit vaccin ? La grippe ordinaire tue chaque année entre 250.000 et 500.000 personnes, soit plus de 1.000 morts par jour (ce sont les chiffres officiels de l’Organisation Mondiale de la Santé) alors que la H1N1 n'en aurait tuÉ QUE 2 000 EN UNE ANNÉE.
Une étude internationale a démontré que les vaccinés attrapaient plus souvent la grippe que les non-vaccinés.
Pourquoi nous cache-t-on qu’en 1918, ce sont les personnes vaccinées qui sont mortes de la grippe espagnole, et pas les non-vaccinées ? Cela voudrait-il dire qu’elles ont été tuées par le vaccin lui-même, et pas par la grippe.
P
ourquoi nous cache-t-on que toutes les épidémies du XXe siècle ont été déclenchées par des campagnes de vaccination préalables ?
P
ourquoi autorise-t-on de mettre dans le futur vaccin contre la grippe H1N1, un adjuvant tel que le squalène (dans une proportion un million de fois plus importante – j’ai revérifié les calculs, car je n’y croyais pas !), alors que la Chambre des Représentants l’avait reconnu explicitement responsable du syndrome de la première guerre du Golfe, syndrome qui avait rendu 180.000 GI’s malades (25 % des soldats) suite à l’injection du vaccin contre l’anthrax ? À noter que le squalène avait été interdit par un juge fédéral en 2004 !
P
ourquoi 50 % des médecins anglais disent qu’ils refuseront de se faire vacciner avec le nouveau vaccin, parce qu’ils n’ont pas confiance en la procédure de préparation ?

Tout comme Londres avec sa guerre d'Hitler a fait plus de 6 millions de morts et plus de 100 millions après sa Première Guerre Mondiale avec sa Grippe Britannique dite ''espagnole: alors maintenant ils ne se cachent même pas pour bien préparer LEUR PROCHAIN CRIME MONDIAL CONTRE L'HUMANITÉ......

--- Pourquoi le Ministre de l’Intérieur Français a-t-il rappelé tous les réservistes de l’armée et de la gendarmerie, en février 2009, en vue (je cite) « de graves troubles sociaux prévus pour la fin de l’été 2009 » (c’est-à-dire septembre) ? --- Pourquoi l’armée américaine vient d’être déployée sur tout le territoire des Etats-Unis ? --- Pourquoi plus de 800 camps de concentration ont-ils été installés aux Etats-Unis, ces dernières années (pour l’instant, ils sont vides)? --- Pourquoi sont-ils gérés par la FEMA (Federal Emergency Management Agency), qui intervient lors des grandes catastrophes sur le territoire (comme lors du cyclone Katrina) ? --- Pourquoi des centaines de milliers de cercueils sont-ils entreposés dans tous les états américains et pourquoi des fosses communes ont été creusées dans chaque district ? --- Pourquoi 600 neurologues britanniques ont-ils reçu, le 29 juillet 2009, une lettre confidentielle du Health Protection Agency (HPA), les invitant à être particulièrement attentifs à la future recrudescence du syndrome de Guillain Barré (maladie neurologique dégénérative gravissime déclenchée la plupart du temps par l’acte vaccinal) ? Et pourquoi cette même agence n’a-t-elle pas prévenu le public qui va « bénéficier » de cette campagne de vaccination ?
--- Comment se fait-il que le 5 mars 2009, la firme Baxter a contaminé 72 kg de matériel vaccinal, mélangeant les virus H5N1 de la grippe aviaire et H3N2 de la grippe ordinaire, avant de les envoyer dans six pays différents, alors que les procédures de sécurité dans ce genre de laboratoire rendent cet accident absolument impossible ? Impossible sauf si l’acte devient volontaire. Cela m’a été confirmé par un docteur en biologie.
Pour se débarrasser de ses pauvres: les Rois-Papes et Londres empoisonnaient leurs eaux potables, ou inventaient une course au trésor pour envoyer des milliers d'émigrants pauvres se noyer sur les mers.....
Les virus sont détenus par les laboratoires officiels
Le bioterrorisme british-américain
Bien à l’abris de tous soupçons
La menace londo-militaire est sur tous.
Espionnages militaires de ces paranos-militaires et Contre-Espionnages militaires contre leurs citoyens
Ils guerroyaient en rendant malades, en coupant les vivres, en empoisonnant des population entières.
L’apparition de grandes épidémies n’est pas étrangère à la nature insalubre des Villes d’autrefois: que ce soit par des guerres ou en les empoisonnant ou les rendant malades.
La Première Guerre Mondiale en fut une de GUERRE BIOLOGIQUE où les Britanniques ont infesté les Camps Allemands de leur saleté qui sortait de leurs laboratoires militaires telle LA GRIPPE ESPAGNOLE lancée par les Britanniques, et qui tua plus de 100 millions d'humains... Et personne n'en parle, les médias se taisent et les livres d'Histoire sont censurés par ces pays conquérants qui écrivent l'Histoire à leurs guises.
Contrôle démographique par les vaccins (V.I.H. et autres. La vaccination est utilisée comme arme bactériologique depuis longtemps…que ce soit pour décimer des populations précises p. 125 G. Lanctôt. CAMPAGNES D’ÉLIMINATION DES FAIBLES PAR LES VACCINATIONS
STÉRILISER DES POPULATIONS CIBLES
Des molécules comme celles agissant sur la composition sanguine (douleurs musculaires) pourraient représenter une arme efficace et la production de ces molécules n’est pas techniquement difficile.
Ainsi, l’entreprise (MILITAIRE) américaine Epicyte a développé un maïs contraceptif en modifiant génétiquement le maïs afin qu’il produise un anticorps contre le sperme humain. Elle souhaite dorénavant pouvoir le produire en grande quantité afin de vendre ces anticorps sous la forme d’un gel contraceptif. Pourtant, il n’existe encore aucune preuve de l’intérêt économique des “plantes-médicaments” par rapport à la production des mêmes molécules par des cellules GM cultivées en fermenteur. De plus, cette technologie ainsi que les produits qui en résultent sont très difficiles à contrôler. Le scandale du maïs Starlink (cf. Inf’OGM n°18) ou plus récemment du maïs Bt10 aux Etats-Unis sont là pour nous le rappeler (cf. Inf’OGM n°62). Ils ne se gênent pas pour utiliser la nourriture contre nous (c’est inacceptable, c’est carrément de l’intimidation que font les États aux populations de la Terre).
La guerre ? Ils ne font plus la guerre : ils détruisent l’ennemi sans guerroyer et simplement en l’empoisonnant avec des gaz chimiques. Ils n’ont donc plus besoin de soldats en réalité!
Nous sommes maintenant mieux équipés pour détruire des populations sans avoir à utiliser de bombes ni d’armées : nous avons les armes bactériologies et chimiques que l’on peut inoculer par air et dans les aliments, et cela sans risquer la vie d’un seul soldat tout en étant à l’abri de tout soupçon.
L’Afrique est le Pays le plus vacciné au monde : et ce n’est pas un hasard si c’est aussi en Afrique où il y a le plus de cas de SIDA dans le Monde. Lorsqu’on sait que l’épidémie du sida est apparue après les vaccinations contre la polio et l’hépatite B au sein des populations d’Afrique, d’Haïti et des communautés homosexuelles de New-York et de San-Francisco, et que le virus HIV désigné comme responsable n’a jamais été clairement isolé ou réellement identifié, on ne peut s’empêcher de faire le rapprochement avec les velléités affichées depuis les années 60 par les puissances occidentales, États-Unis en tête, de réduire drastiquement la population mondiale afin de s’assurer un accès durable aux ressources de la planète.
Les vaccinations provoquent des épidémies de leucémie. Les vaccinations sont la cause de réveils latents d’infections. Les vaccinations font le lit des cancers Les vaccinations sont mutagéniques et sont responsables de tares héréditaires, d’infirmités et de paralysies qui font souvent suite à la vaccination de façon très évidente. Les vaccinations sont tératogéniques : elles créent des monstres, des enfants difformes. Les vaccinations sont plus nuisibles qu’utiles. Des cellules cancéreuses se développent souvent aux endroits qui ont été vaccinés
« On leur déclarera la peste ou le choléra »
LA PESTE..
La PESTE en Angleterre n’en était pas une, il s’agissait de SUETTE, et c’était dû au manque d’hygiène de vie et d’alimentation carnée exagérée des Anglais car à cette époque ils étaient considérés comme des gens malpropres qui ne se lavaient jamais et faisaient des orgies alimentaires de viandes (souvent insalubres).
LE CHOLÉRA. provenaient des bactéries de la putréfaction animale dans l’eau de l’alimentation. En 1885, en Espagne, le choléra-morbus cause 120 000 décès.
Le 10 avril 1972, la Convention sur les Armes Biologiques et Toxiques (BTWC - Biological and Toxin Weapons Convention) était ouverte à ratification. Cette convention rend illégaux le développement et la production d’armes biologiques, mais ce n’est que pour calmer ceux qui suspectent que des militaires et des espions les utilisent couramment.
LES É P I D É M I E S..
* La PESTE
* La TUBERCULOSE
* LA DYSENTERIE
* La VARIOLE
* Le TYPHUS
* Le CHOLÉRA :
ces maladies étaient autrefois endémique…
Pour enrayer ces maladies il n’a fallu que d’installer des caniveaux et des égouts, d’améliorer les pavages des rues et leur nettoyage, et d’assurer assez d’argent à tous pour qu’ils puissent se permettre les nécessités… et de manger moins de viande ET PLUS DE LÉGUMES ET DE FRUITS
L'Antiquité
La guerre "bactériologique" n'est pas une invention de ce siècle.
Ils disséminèrent tant la PESTE (en Sicile, en Sardaigne, à Venise….) qu’elle donna naissance à LA GRANDE PESTE DU MOYEN ÂGE.
Cette "technique" a été reprise à plusieurs occasions, en Estonie en 1710 où, durant la guerre avec la Suède, l'armée russe recourut à la projection de cadavres de pestiférés; ou encore à La Calle en Tunisie (1785) où, pour se venger d'une épidémie de peste les touchant eux seuls, la tribu des Nadis jetèrent par dessus les murs des lambeaux de vêtements ayant servi aux pestiférés, dans l'espoir de transmettre la peste aux chrétiens….
Une "amélioration" de cette technique avait par ailleurs été utilisée par les Britanniques contre leurs ennemis.
Dès l'Antiquité, certaines pratiques relevaient déjà de ce type d'action.
Ainsi, du VIIième et au Vième siècles avant notre ère, les archers scythes rendaient leurs flèches infectantes en en trempant la pointe dans des cadavres en décomposition ou dans du sang putréfié incubé à la température du fumier en macération, donnant ainsi la gangrène ou le tétanos aux personnes touchées par celles-ci.
Cette "technique" est encore utilisée de nos jours dans certaines îles de l'Océanie où les flèches sont empoisonnées par des vibrions septiques ou par des bacilles du tétanos, alors que les indiens Koniagos et les Toungouses sibériens trempent leurs armes dans des cadavres d'animaux en décomposition.
On se souviendra aussi du siège de Syracuse (~ 414) lors duquel le stratège syracusain Hermocrates amena les Athéniens à séjourner dans une plaine marécageuse connue pour son endémie palustre, alors qu'à l'occasion du siège d'Astacos (v. ~ 350) Clearchos, tyran d'Héraclée, fit délibérément camper dans un lieu marécageux et rempli d'eau croupie l'armée de ses concitoyens dont il voulait se débarrasser.
En 1982…. LA BACTÉRIE E COLI, se met à faire des ravages en Écosse.
Il n’y a pas d’antidote. Diarrhées, sangs dans les intestins, on ne peut plus rien ingérer, et on perd une grande quantité de sang.
LES TOXINES D’ E COLI ENDOMMAGENT LES REINS ET LE CERVEAU
C’est quelque chose qui détruit les organes à l’intérieur
Il s’attaque aux intestins en infectant les reins. Les traitements peuvent provoquer une mort encore plus douloureuse, dit l’animateur de l’émission de télé au canal 20. Le bacille est tout autour de nous, et pour qu’il se retrouve dans la chaîne alimentaire (souillant nos nappes phréatiques) …..
LA GRIPPE AVIAIRE
Il est facile pour les Pays qui font de la recherche militaire sur les micro-organismes comme agents biologiques possibles d'ARMES BIO-CHIMIQUES de les utiliser et de nous contaminer par voies des animaux: et comme cela il nous devient difficile d'incriminer ces Chercheurs militaires aux soldes des Pays Conquérants actuels.
Flambées de grippe aviaire à virus H5N1 hautement pathogène chez la volaille et chez l'homme: conséquences pour la sécurité sanitaire des aliments.
Une fois présent dans la viande de volaille, le virus H5N1 n'est détruit ni par la réfrigération, ni par la congélation.
• L'abattage et la préparation à domicile d'une volaille malade ou morte à des fins de consommation comportent des risques: cette pratique doit être stoppée.
• Les oeufs peuvent contenir le virus H5N1 aussi bien à l'extérieur (coquille) qu'à l'intérieur (blanc et jaune). Ceux provenant de zones touchées par des flambées de grippe aviaire à virus H5N1 ne doivent pas être consommés crus ou partiellement cuits (jaune encore liquide); les oeufs crus ne doivent pas servir à la préparation d'aliments qui ne subiront pas ultérieurement de cuisson ordinaire, de cuisson au four ou de traitement thermique d'un autre type.
• Il n'existe pas de preuve épidémiologique de la contamination d'êtres humains par le virus H5N1 suite à la consommation de viande de volaille ou d'oeufs bien cuits.
On trouve la plupart des souches du virus de la grippe aviaire uniquement dans les voies respiratoires et dans le tractus gastro-intestinal des oiseaux contaminés, et non dans la viande de ces volatiles.
LA MALADIE DU HAMBURGER… Quand les gens mangent des STEAK mal cuits comme dans les restos Mc Donald
La bactérie e-cole 157 est un nouveau mutant offensif. Il fait 650 000 morts à chaque année
Le lait est une source de souche de la bactérie e-coli
Les produits carnés est une autre souche d’e-coli
Les armes biologiques comprennent les armes bactériologiques et les armes virologiques.
Application des anticorps catalytiques à la dégradation d'organophosphorés toxiques = Antibody catalysed hydrolysis of organophosphorus poisons.
Sur l'exemple du VX, le toxique militaire le plus puissant, nous avons évalué le potentiel des anticorps catalytiques pour la dégradation in vitro des organophosphorés toxiques. Lors d'une première approche, 13 anticorps monoclonaux ont été sélectionnés vis à vis de leur reconnaissance d'un haptène de structure α-hydroxyphosphinate (PYPh7). Parmi ceux-ci, nous avons montré qu'un anticorps (PAR15) possède une activité catalytique pour l'hydrolyse du PhX, l'analogue aromatique du VX (K[cat]/(K[m] × k[ncat]) = 14400 M[−1]). Le mécanisme d'hydrolyse du PhX, à pH 7.4, résulte principalement de l'assistance de la chaîne azotée, via une catalyse basique intramoléculaire. Aussi, dans un deuxième temps, nous avons synthétisé un haptène plus élaboré, de structure α,α-difluorophosphinate (DFP), destiné notamment à mimer le repliement de la chaîne latérale azotée sur le phosphore. DFP a pu être synthétisé en 9 étapes, avec un rendement global de 17%, à partir du 5-hydroxy-2-nitrobenzaldéhyde, via une étape clef de fluoration électrophile. Cinq anticorps monoclonaux ont été sélectionnés vis à vis de leur reconnaissance de l'haptène DFP : l'évaluation de leurs propriétés catalytiques est en cours. Enfin, nous avons envisagé l'utilisation d'haptènes en équilibre entre deux formes P(IV) via un intermédiaire P(V). Cette stratégie de sélection d'abzymes est particulièrement innovante et pourrait permettre d'accéder à des intermédiaires réactionnels impossible d'accès sinon. Plusieurs haptènes ont été synthétisés (JEQ1, JEQ2, PEQ) et nous avons démontré qu'ils étaient en équilibre entre les deux formes P(IV). Les difficultés liées à la stabilité réduite de ces haptènes en milieu physiologique et à la détection de l'activité catalytique n'ont pas permis de mettre en évidence d'activité catalytique pour les anticorps monoclonaux sélectionnés vis à vis de leur affinité pour JEQ2.
ARMES BIOLOGIQUES :
POTENTIALITÉS DÉCUPLÉES
PAR LA TRANSGÉNÈSE
Toutes les recherches et les découvertes alimentaires comme c’est le cas pour les OGM (organismes génétiquement modifiés) c’est d’abord pour le domaine militaire : c’est la triste réalité.
Les propriétés des agents biologiques qui les rendent utilisables en tant qu’armes sont : capacité infectieuse, virulence, toxicité, pathogénicité, période d’incubation, transmissibilité, létalité et stabilité. Les caractéristiques qui les différencient des agents chimiques sont leur capacité à se reproduire, se multiplier dans le temps et donc, augmenter leurs effets nocifs. Historiquement, la plus grande utilisation d’armes biologiques date de la seconde guerre mondiale. L’armée japonaise basée en Mandchourie (Nord-est de la Chine) expérimenta des armes biologiques sur des prisonniers et des villages chinois, en utilisant des bombes ou divers appareils recouverts, entre autres, de bactéries responsables de la peste. Depuis cette époque, d’autres cas d’utilisation ont été reportés. Le génie génétique, qui débuta dans les années 70, a ouvert de nouvelles voies de création d’armes biologiques. La biotechnologie actuelle est même utilisée comme menace lors de conflits commerciaux ou politiques entre Etats.
Les armes biologiques sont une classe à part d’armes puisqu’elles sont une menace sur nous tous et qu’on peut difficilement les suspecter et s’en défendre.
Ces armes biologiques incluent des organismes vivants capables de se reproduire et de sévir au-delà des cibles prévues initialement.
La décennie écoulée a vu se dérouler des changements rapides dans les domaines des sciences biologiques qui ont considérablement facilité le développement de telles armes.
RÉVOLUTION BIOTECHNOLOGIQUE ET ARMES BIOLOGIQUES
Au cours des années 80, les implications militaires du génie génétique se sont précisées. Ainsi, en 1989, dans un article de la Revue de la Marine Américaine (Naval War College Review), un stratège américain déclarait : “Les perspectives des armes biologiques sont très intéressantes. Les armuriers explorent ce domaine.
(1).
Les micro-organismes par exemple, peuvent être rendus résistants à des antibiotiques, des vaccins, être plus mortels, plus faciles à manipuler, difficile à détecter et plus stables dans un environnement extérieur. Il y a longtemps qu’ils savent les utiliser, et les exemples montrent que ces objectifs n’ont jamais été du domaine de la science-fiction mais bien de la réalité.
Le développement d’armes biologiques efficaces et fiables nécessite un programme de recherche fiable et secret.
Ils savent se procurer des souches virulentes des agents biologiques, en produire de grandes quantités sans perdre l’efficacité d’action et comment développer des méthodes de dissémination efficaces.
Au sens militaire, un organisme doit répondre à un “cahier des charges” particulier. Il doit pouvoir être produit en grandes quantités, agir rapidement, et persister dans l’environnement ou dans le corps de l’individu.
Les maladies doivent disposer d’un traitement afin de protéger les troupes militaires offensives. (Donc, Humanistes, fouiller, car il y a un traitement pour ce qu’ils vous ont inoculés).
Le Bacille d’Anthrax, par exemple, répond à l’ensemble de ces exigences militaires et les victimes peuvent être guéries, même après plusieurs jours, par un traitement aux antibiotiques. Ainsi, seule une minorité de personnes mourront d’une attaque à l’anthrax dans des circonstances où la réponse médicale est disponible, comme ce fut le cas lors des attaques terroristes en 2001 aux Etats-Unis. Dans ces conditions, une simple manipulation génétique visant la résistance aux antibiotiques de l’agent pathogène pourrait le rendre bien plus létal en affectant l’efficacité et les délais des traitements. Les possibilités techniques de telles manipulations sont multiples et des méthodes ont été mises au point avec succès.
De nombreux exemples pourraient démontrer cela mais un est particulièrement parlant : le transfert de gènes de “bronzage”. De nombreux micro-organismes sont rapidement éliminés par une exposition au soleil et sont donc limités en tant qu’armes biologiques. Ces micro-organismes sont donc utilisés de préférence la nuit pour atteindre une grande efficacité d’action, puisqu’ils ne sont pas exposés aux rayons ultraviolets de la lumière du soleil. Mais des “gènes de bronzage” ont pu être transférés dans leur génome, procurant à ces organismes une protection contre ces rayons ultraviolet. Ces gènes peuvent être, par exemple, impliqués dans la synthèse de caroténoïdes (Sandmann et al. 1998).
D’autres organismes ont été modifiés afin de pouvoir s’attaquer directement à certains matériaux (plastique, caoutchouc, métaux...) et donc avoir “clairement le potentiel d’armes de guerre ou d’agression si utilisés contre du matériel crucial pour le déroulement de la vie civile”, selon le gouvernement britannique
(2).
Ainsi, un microbe génétiquement modifié pour être capable de détruire le manteau en plastique recouvrant les avions militaires en moins de 3 jours, a été mis au point par les laboratoires de recherche de la marine américaine.
LES O G M
Les plantes transgéniques : nouvelles armes biologiques de Londres
Les Etats-Unis ont accentué leurs efforts depuis une dizaine d’années afin de produire des organismes vivants modifiés (OVM) capables de s’attaquer directement aux cultures produisant de la drogue (cf. encadré).
Ils ont aussi développé la technologie Terminator (cf. Inf’OGM n°48, décembre 2003) qui rend les semences de plantes stériles afin de protéger les intérêts des semenciers et qui pourrait être utilisée dans le cadre de la guerre économique. Si les cultures de plantes Terminator se répandent dans le monde entier, il serait alors aisé pour une entreprise transnationale d’arrêter les ventes de semences à un pays ou une région pour des raisons économiques ou politiques. En effet, après plusieurs années de culture de ces plantes stériles, seules de petites quantités de semences seraient disponibles, paralysant l’agriculture et exposant le pays à une crise économique et / ou une famine.
DES VIRUS MODIFIÉS POUR TUER
… pour tuer certains d’entre nous qui les dérangent tout en évitant les soupçons sur eux
Dans les années 90, des chercheurs russes ont modifié génétiquement des propriétés de la bactérie Anthrax. Ces modifications avaient pour conséquences de rendre obsolètes les vaccins existants et les méthodes de détection de la bactérie (1). Ils ont également développé un nouveau vaccin contre cette bactérie modifiée. Faisant suite à ces travaux, des chercheurs américains du Ministère de la Défense ont également modifié génétiquement cette bactérie (2). Ces expériences auraient pour objectifs de comparer la souche modifiée américaine à la souche modifiée russe. En 1986, des chercheurs américains ont introduit dans la bactérie Escherichia coli (inoffensive et présente dans l’estomac humain), un gène codant pour une toxine de la bactérie Anthrax. Escherichia coli modifiée synthétisait cette toxine et avait donc acquis des propriétés meurtrières
(3).
La peste a également été étudiée. Selon des scientifiques russes, la bactérie responsable des épidémies de peste a été modifiée afin de résister à 16 antibiotiques différents.
(4).
Des chercheurs allemands ont modifié génétiquement le virus Ebola et ont découvert que ce virus devenait encore plus mortel lorsqu’une partie d’un de ses gènes était supprimée. Les chercheurs venaient de supprimer la fonction virale diminuant la toxicité de ce virus
(5).
Enfin, des scientifiques japonais ont réalisé une combinaison de gène du virus du SIDA humain avec des gènes du même virus attaquant les singes et un gène humain codant une protéine impliquée dans le système immunitaire. Les résultats obtenus ont montré que le gène humain stimule la multiplication d’un tel virus, et, selon les chercheurs, “a un effet sur la multiplication virale et la toxicité chez l’Homme”.
(6).
VACCINATIONS COMME ARMES (contre des populations cibles)
Nous le rappelons, l’Afrique est le Pays le plus vacciné et c’est là qu’on retrouve le plus haut taux de sidatiques dans le monde. (gémocide africains par le G-20)
La production de vaccins est produite d’abord comme armes militaires avant d’être utilisés comme médicaments. Et c’est le cas d’autres substances actives biologiquement dites “comestibles” (moléculture). Mais si elles étaient produites par des cultures agricoles, cela pourrait rapidement se révéler dangereux dans le cadre d’une utilisation hostile.
Depuis ces dernières années, les modifications génétiques des plantes agricoles par des cheurcheurs militaires et qui cherchent, entre autres, à produire et fournir des vaccins comme contre-poisons à leurs armes chimiques et bactériologiques.
HUMANISTES COMME COBAYES INVOLONTAIRES
AUX CHERCHEURS MILITAIRES
Plusieurs articles démontrent que les plantes transgéniques peuvent induire une réponse immunitaire chez l’Homme (Haq et al. 1995, Streatfield/Howard 2003), et des essais cliniques sur patients humains OU HORS CLINIQUE SUR DES HUMAINS ET À LEUR INSU sont en cours de réalisation, testant des vaccins produits par des cultures ET DES DES BACTÉRIES PATHOGÈNES ET DANGEREUSES (3). Ces vaccins ET BACTÉRIES peuvent être extraits de la plante en vue de traitement ultérieur ou bien directement administrés aux patients par consommation de la plante productrice OU PAR VAPEURS TOXIQUES ÉMISES DANS L’AIR AVOISINANT DE LA VICTIME CIBLÉE PAR L’ÉTAT (CIA, INTELLIGENCE SERVICE, NSA, NASA…).
Les vaccins et les bactéries ne sont qu’un exemple des différentes molécules pouvant être produites par des cultures transgéniques. Plusieurs entreprises militaro-pharmaceutiques utilisent cette technologie afin de produire des enzymes industrielles, des hormones de croissance ou encore, des produits pharmaceutiques, ce qui pose un problème sérieux pour la santé humaine et l’environnement, surtout lorsque ces molécules pharmaceutiques sont produites par des plantes comestibles (4). En ce sens, la récente mission parlementaire française sur les enjeux des essais et de l’utilisation des OGM a proposé dans son rapport d’“adapter les conditions de ségrégation d’une culture OGM à finalité médicamenteuse en fonction du danger potentiel que représenterait une ingestion accidentelle ou intentionnelle de l’État sur certains de ses citoyens. En particulier, utiliser des plantes qui n’ont pas de finalité alimentaire, sauf nécessité absolue dûment justifiée [par les groupes militaires d’espionnages] et protéger matériellement les parcelles de plantes transgéniques à finalités militaire et médicale….
Dans le cas de conflits prolongés, il pourrait être tentant d’utiliser de telles cultures pour répandre des molécules nocives, induisant par exemple des cancers ou des diminutions de fonctions vitales comme la fertilité chez les Hommes ou les animaux, ou encore en introduisant la fragilité d’une culture qui pourrait conduire à sa destruction complète. De tels “outils guerriers” pourraient aisément être introduits dans les stocks de semences, grenier alimentaire d’un pays. Une telle action peut être simplement effectuée sous couvert de distribution d’aide alimentaire.
STÉRILISER DES POPULATIONS CIBLES (suite 2)
Des molécules comme celles agissant sur la composition sanguine (douleurs musculaires) pourraient représenter une arme efficace et la production de ces molécules n’est pas techniquement difficile.
Ainsi, l’entreprise (MILITAIRE) américaine Epicyte a développé un maïs contraceptif en modifiant génétiquement le maïs afin qu’il produise un anticorps contre le sperme humain. Elle souhaite dorénavant pouvoir le produire en grande quantité afin de vendre ces anticorps sous la forme d’un gel contraceptif. Pourtant, il n’existe encore aucune preuve de l’intérêt économique des “plantes-médicaments” par rapport à la production des mêmes molécules par des cellules GM cultivées en fermenteur. De plus, cette technologie ainsi que les produits qui en résultent sont très difficiles à contrôler. Le scandale du maïs Starlink (cf. Inf’OGM n°18) ou plus récemment du maïs Bt10 aux Etats-Unis sont là pour nous le rappeler (cf. Inf’OGM n°62). Ils ne se gênent pas pour utiliser la nourriture contre nous (c’est inacceptable, c’est carrément de l’intimidation que font les États aux populations de la Terre).
Quand le Contrôle Démographique légitime les armes biologiques
Fin des années 90, deux champignons GM (Génétiquement modifiés) étaient prêts dans les laboratoires, Pleospora papaveracea et Fusarium oxysporum. Le premier fut testé en 2001 en Ouzbékistan, avec financements et appuis scientifiques américains, pour ses capacités à détruire des champs d’opium. Le deuxième devait être testé en Colombie en 2000 pour sa capacité à détruire les cultures de coca, mais en réalité leurs buts étaient tout autre.
L’utilisation de ces organismes destructeurs de cultures n’étaient que pour menacer les États Trafiquants et les mettre aux pas des États Conquérants.
Ce contrôle biologique des mauvaises herbes ou insectes dans le cadre d’une agriculture durable n’était qu’une façade qui cachait l’intention militaire de tout contrôler par la menace, l’intimidation, la peur, la destruction ou la maladie (rendre les gens invalides physiquement et mentalement). Cet argument est dénoncé par des scientifiques spécialisés dans le contrôle biologique qui déclarent : “nous rejetons tout lien entre un contrôle biologique légitime et l’utilisation d’agents biologiques dans l’élimination des parasites…. (d’humains jugés comme ‘’parasites’’).
Ainsi, le contrôle biologique par des organismes mis en place militairement régule les populations considérées comme ‘’parasites’’ et les éradique par leurs cultures cultivées militairement comme le font les mais modifiés génétiquement pour rendre stérile ou affaiblie sanitairement certaines populations cibles.
Le développement, la production, le stockage, l’acquisition et la rétention d’armes biologiques ou toxiques “quels que soient la méthode de production sont des menaces que le Gouvernement Mondial (Couronne d’Angleterre + Pape + …) font aux populations de la Terre.
Ces “armes, équipements ou modes de dissémination destinés à l’utilisation d’armes biologiques ou toxiques à des fins hostiles ou dans le cadre de conflits armés” et aussi dans l’utilisation quotidienne de leurs milliers d’Agents Espions dans le Monde.
Pour exemple, la toxine du Botulinium (“Bot Tox”) est une arme biologique du fait de ses effets sur les muscles. Botulisme et bioterrorisme Le botulisme est une infection neuroparalysante grave due à une toxine produite par un Clostridium botulinum. L'utilisation à des fins bioterroristes de la toxine botulique sous forme d'aérosol est une éventualité parfaitement envisageable. La toxine botulique est la toxine la plus puissante connue; elle peut être responsable de nombreux décès et est facile à produire. Leur utilisation malveillante pourrait consister en une contamination d’un réseau d’eau potable ou en une dispersion par aérosol.. Selon la contamination Les formes cliniques du botulisme dépendent du mode de contamination. Le botulisme d'inhalation ne peut être la conséquence que d'un acte délibéré avec utilisation d'un aérosol. La symptomatologie clinique est identique aux autres formes. La neurotoxine botulinique pénètre dans la circulation sanguine et est transportée jusqu’aux terminaisons nerveuses périphériques cholinergiques. Les toxines botuliniques agissent en bloquant l’excrétion et le relargage de l’acétylcholine au niveau des jonctions neuromusculaires et ganglionnaires ; elles se comportent comme un agent paralysant. La maladie est caractérisée par une atteinte neurologique des nerfs crâniens qui entraîne des troubles visuels (diplopie, troubles de l’accommodation, ptosis) et des troubles de déglutition. Une paralysie descendante, principalement motrice, peut s’installer et entraîner une paralysie respiratoire conduisant à une ventilation assistée (respiration artificielle), et au niveau abdomino-pelvien, un iléus paralytique et une rétention d’urine.

Les armes biologiques de la guerre de Corée

CHAQUE jour, l’aviation américaine et britannique bombarde l’Irak, censé camoufler un programme d’armes chimiques et bactériologiques. Un des objectifs affichés de la politique étrangère de Washington reste la lutte contre la prolifération des armes de destruction massive. Pourtant, l’ouverture des archives prouve que les Etats-Unis ont été les premiers à intégrer l’arme bactériologique dans leur doctrine militaire. Et divers indices confirment qu’ils l’ont utilisée, au moins à titre expérimental, au cours de la guerre de Corée.
L’une des plus graves était une épidémie d’encéphalite toxique aiguë pendant tout le mois de mars 1952 dans trois villes au coeur de la Chine industrielle, dans la province de Liaoning, à la frontière coréenne. L’encéphalite propagée par des tiques (venait des labos de Londres) n’était pas inconnue dans les forêts du Nord-Est, mais un groupe de pathologistes dirigé par le directeur du département de pathologie à l’Ecole de médecine de Shenyang (un chercheur formé en Occident) concluait que ce type d’encéphalite était différent de celui que l’on connaissait dans le Nord-Est, que les piqûres d’insectes n’étaient probablement pas en cause et que l’infection se faisait par voie digestive ou respiratoire. Les archives évoquent le travail d’autres équipes médicales concluant que, dans certains cas, notamment de peste, d’anthrax, de choléra et d’encéphalite, elles se trouvaient confrontées à une guerre bactériologique. Ce que nous savons, c’est que les indices recueillis à Liaoning sont parfaitement compatibles avec les capacités américaines. Les maladies anormales les plus fréquemment observées étaient la peste et l’anthrax, objectifs prioritaires des recherches américaines. Les épidémies insolites de choléra correspondent bien à la désignation de cette maladie comme prometteuse par les responsables du programme d’armes furtives. Et l’encéphalite avait été étudiée aussi bien dans les laboratoires des Etats-Unis que dans ceux du Canada (2). Les soupçons chinois de contamination par la voie des airs, les témoignages faisant état de pulvérisations depuis des avions, correspondent aussi aux recherches américaines sur les aérosols.
La preuve la plus concrète, ce sont les insectes. Avant 1953, « les Etats-Unis ont étudié la possibilité d’utiliser les arthropodes dans la guerre bactériologique », les archives le démontrent, et le docteur Jenkins lui- même a été mêlé au projet. En plus de ses propres travaux, il avait travaillé dans le cadre d’un programme canadien dans le Nord sur des insectes piqueurs de même variété que ceux observés par les Chinois.

=============
======
SOLUTIONS
Le moyen le plus efficace de se prémunir contre les armes biologiques reste leur interdiction. Le protocole de Genève de 1925 interdit leur emploi, ce texte est renforcé par la Convention sur l’interdiction de la mise au point, fabrication et stockage des armes biologiques du 10 avril 1972.
Je suppose que tout le monde connait Thomas Malthus et la doctrine qui lui conféra une notoriété peu reluisante. Les théorisations malthusiennes de réduction de la population n’étaient pas animées d’un esprit fraternel de respect, de partage et de souci futurible, mais l’objectif n’était que de lutter contre la prolifération humaine pour que tout au contraire une élite puisse conserver suffisamment de confort. Mais ces baveux bourgeois Londoniens (Lords, Chevaliers de Malte --- du mal --- sionistes....), oublient que peu avant sa mort, Malthus avait répudié sa propre théorie démographique.". Hélas, l'EUGÉNISME connu de la famille royale de Londres persiste encore. En plus d'avoir par leurs Guerres Mondiales fait exterminer des millions de Juifs, la reine actuelle et son mari le prince Philip ---- tous deux des Allemands ---- continuent ce que leurs parents avaient commencé..... car ce sont leurs parents, les 4 rois cousins germains qui ont organisé les guerres mondiales. Ces 4 rois cousins étaient : (1) l'Empereur d'Allemagne GUillaume 11 ; (2) le Roi Belge Albert 1er ; (3) le Tsar Nicholas 11 de Russie ; (4) le Roi d'Angleterre Georges V qui était la tête du troupeau diabolique. Donc, mes ami(e)s, méfions-nous du Royaume-Uni, de l'Allemagne, de l Russie et de la France car ces 4 Pays mènent tous les autres.

Les tendances démographiques ont longtemps influencé l'histoire mondiale. Ils diminuaient leurs populations par des guerres.
=================================
Encore un d'informations complémentaires pour comprendre globalement
Les petis fils de Victoria ; d'autres FAISEURS DE GUERRES POUR MATER LES POPULATIONS
BOURGEOIS DE DROITES OU DE GAUCHES: ils sont tous les mêmes. Ces bourgeois-diviseurs qui nous parlent de nationalisme ou de révolutions: n0n, non et non.

=================================
''LES HIÉRARCHISTES PARLENT DE SURPOPULATION PARCE QU'ILS NE VEULENT PAS PARTAGER''. . . Ce discours est américain, pour un public américain, par un espion américain. Les paranos militaires oublient que Dieu aurait dit à Adam et à Ève : « Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez la terre et .... ». Et si il y a des pauvres, ce n'est pas à cause du manque de nourriture puisque dans les pays riches 70% des gens y vivent SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ pendant que les Centres d'Achat débordent de produits et de nourritures, et que NOUS SOMMES MONDIALEMENT EN SURPRODUCTIONS. Voyant la force de notre résistance à ne pas accepter rapidement cet implant, « le gouvernement mondial » passe à une version encore plus inquiétante du « marquage » humain (666) en vue d'un asservissement total : la vaccination intégrant des nano-éléments micro-programmés. La soit-disant épidémies, telles que celle du virus grippe A - H1N1 - est en vérité une vaste campagne médiatique mondiale visant à faire accepter une large vaccination avec ces nouveaux vaccins programmés par nano-technologie. PROPAGANDE BRITANNIQUE VIA NOS MÉDIAS PERROQUETS ET TRAÎTRES. Hélas, il ne s'agit pas de science-fiction mais de notre temps présent !. Faites un test : allumez France-info ne serait-ce que pendant 10 minutes de journal et comptabilisez le nombre de fois où la journaliste dit les mots "crises", "pandémie »/ « épidémie", "grippe A"... C'est énorme ! La vérité c'est qu'on cherche, comme toujours, à NOUS FAIRE PEUR... Et ça fonctionne très bien ! Pourquoi ? Parce qu'un "consommateur" qui a peur est plus facile à manipuler, et acceptera n'importe quelle solution apparente, même une solution des plus douteuses. Ce principe PEUR-MANIPULATION est utilisé depuis bien longtemps et fonctionne à merveille tant que le public absorbe chaque jour inconsciemment sa dose de poison en écoutant la désinformation massive que déverse les médias. ET NOS MÉDIAS NIAISEUX EMBARQUE DANS LA DANSE DU DIABLE.....

En nous parlant tous les jours de crise, de pandémie de virus mortel, les médias ont pour rôle de nous PRÉPARER, pour nous faire accepter ensuite toutes sortes de mesures TOTALITAIRE , comme par exemple : le fichage, la vaccination massive obligatoire, nécessité de déclencher une guerre, rationnement, mesures xénophobes, discrimination raciale, incrimination et mise en prison des opposants, des marginaux, des éveilleurs de conscience, de toutes sortes de mystiques montrés du doigt par les milices anti-sectes officielles, les « Miviludes »...
Déconnectez un peu votre téléviseur ! N'acceptez plus de boire ce poison émit par les grands médias officiels. SVP, Défendez La Vie...!


16 juin 2009 (Nouvelle Solidarité) Le 10 juin, l’OMS organisa une vidéo-conférence avec les ministres de la Santé des plus importants pays touchés par l’épidémie de la nouvelle grippe A(H1N1), suite à l’information donnée par un journaliste de l’agence Associated Press, selon laquelle le Royaume-Uni ne rapportait pas comme il conviendrait le nombre de cas.
A Paris, le même jour, la ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie affirmait que la France imposerait les mêmes précautions aux voyageurs en provenance d’Angleterre qu’à ceux venant du (...)

LONDRES SE FOU DE L'HUMANITÉ

Alors que la Terre bien gérée peut nourrir mille fois plus de gens.... On parle de surpopulation quand on ne veut pas partager


Il n’est point besoin d’être grand clerc pour comprendre que, dans son esprit, le mot « tendance » est synonyme de « menace ». La première à ses yeux, c’est la « démographie mondiale », dont il estime qu’elle augmentera de 40 % à 45 % d’ici 2050, pour atteindre 9 milliards d’habitants. D’autres le disent, mais le général Hayden pense quant à lui que les populations vont tripler rapidement dans plusieurs pays stratégiques : l’Afghanistan, le Liberia, le Niger, le Congo... En Europe, le taux de fertilité ne dépasse guère 1,3. Conclusion : L’Europe agonise. A l’inverse, on remarque que le taux de fertilité chez les musulmans dépasse les 8,1 en Europe et aux Etats-Unis. Cette montée en flèche de la population Musulmane culbutera toutes les civilisations existantes dans le monde entier en les envahissant simplement. iLS ONT AUSSI PEUR DE CECI: ''Mouammar Khadafi, le chef de l’Etat libyen, a récemment déclaré ceci : ‘‘Il y a des signes qu’Allah accordera la victoire à l’Islam en Europe sans épées, sans revolvers, sans conquête. Nous n’avons pas besoin de terroristes, nous n’avons pas besoin d’attentats à la bombe. Les 50 millions de Musulmans d’Europe en feront un continent musulman en quelques décennies. »''....
ET VOILÀ QUI PEUT EXPLIQUER LEURS PRÉSENCES MILITAIRES DANS CES PAYS AFIN D'EN DIMINUER LA CROISSANCE.
Dans les pays riches industrialisés, à l'exception des Etats-Unis où les populations immigrées entretiennent une hausse de la démographie, le renouvellement des générations n'est plus assuré. Et pour ces élites militaires au solde de Londres via les USA: il leur faut contrôler qui méritent de se reproduire..... dont ceux qui croient aux hiérarchies entre les humains
(.... PAS DE HIÉRARCHIES ENTRE LES HUMAINS: QUE DES COMPLÉMENTARITÉS...)
. Et ce, sur la base du même raisonnement eugéniste qui a justifié idéologiquement les camps de la mort qui resteront la marque du XXème siècle : « éliminons les humains en surnombre en empoisonnant les plus faibles, ce sera toujours plus discret que les bombes ou les massacres à la machette et l’humanité la plus pure sera ainsi sauvée…». LES ÉLITES ÉGOISTES n'auraient même pas assez de deux ou trois terres tellement ils sont gourmands et ne savent pas partager. *** Pour un capitaliste, la terre sera toujours trop petite, il voudra la femme de l'autre, les terres des autres, les Îles et les pays...... Tandis que pour un humaniste, en sachant partager et bien la gérer, la terre pourra aisément nourrir 1000 fois plus de gens, et elle semblera toujours une planète immense et offrant beaucoup d'espace à tous. Rien ne se crée, rien ne se perd : tout se transforme....
... CES BOURGEOIS INSIGNIFIANTS ET MÉPRISANTS..... Un autre assassin, Michel Tarrier, de la Mondialisation de la Secte Internationale des Élites nous dit affreusement '' C’est en éco-malthusien et en ami de la terre que Jean-Yves Cousteau déclarait : « Notre société devient une société de consommation effrénée. C’est un cercle vicieux que je compare au cancer... Devrions-nous éliminer la souffrance, les maladies ? L’idée est belle, mais peut-être pas profitable à long terme. Notre peur des maladies ne doit pas mettre en danger le futur de notre espèce. C’est une chose terrible à dire. Mais pour stabiliser la population mondiale, nous devons éliminer 350 000 personnes par jour. C’est une chose horrible à dire, mais ne rien dire l’est encore plus. » (Interview publiée par le Courrier de l’Unesco, novembre 1991). ''.


Aujourd'hui, l'Organisation mondiale de la santé (organisation constituée de pharmaciens venant du privé..... danger pour nous) a confirmé que la grippe A (H1N1) avait atteint le statut de pandémie. La dernière pandémie, la grippe de Hong Kong, s'est déclarée il y a 41 ans. Selon les textes de Loi, « tout citoyen ayant eu connaissance de la préparation ou de la commission d'un crime, d'un crime de génocide ou contre l'humanité, se doit de le dénoncer sans délai aux autorités compétentes.
Selon ces mêmes textes, les autorités saisies sont contraintes d'enquêter sur
les faits dénoncés ».

De nombreux accidents ont lieu, liés à la vaccination, mais sont peu relayés par les médias. La manipulation des citoyens. Pourquoi des milliers de personnes meurent-elles chaque année de la grippe sans que les medias y prêtent la moindre attention, alors que chaque cas de grippe porcine fait la une des journaux ?

« Les citoyens de tous les pays sont aisément manipulés par des médecins et des politiciens qui répandent la peur sous prétexte de contrôler les maladies pour répondre à des desseins qui découlent d’idéologie, de pouvoir et de profits plutôt que de santé. Ces médecins ne savent toujours pas pourquoi le vaccin contre le virus porcin de 1976 a paralysé tant de personnes. Cela prouve bien qu’ils n’ont pas la moindre idée de ce qui peut advenir avec le futur vaccin qu’ils n’ont pas testé. »
LES 1000 LORDS DE LONDRES ET LEURS CHEVALIERS DE MALTE INTIMIDENT L'HUMANITÉ et utilisent des ''bozos achetables'' pour nous faire peur
On ne peut pas croire des Dirigeants Internationaux qui engagent des terroristes et des mercenaires pour intimider et tuer des gens. Ces ÉLUS bourgeois de Londres sont des dangereux, ils ont beau se montrer gentils devant les caméras, cela commence à berner de moins en moins de gens .....


Les vaccins : une bombe de l'ère médicale Robert Mendelsohn, médecin, il a pratiqué la pédiatrie pendant plus de 30 ans. Il a écrit de nombreux livres, a été directeur national du projet Head Start's Medical Consultation Service, président du comité d'accréditation médicale pour l'État de l'Illinois, professeur associé de médecine préventive et de santé communautaire à l'École de Médecine de l'Université de l'Illinois, États-Unis. Les vaccins une bombe de l'ère médicale par Alternative santé. Il affirme : « Bien que j'aie moi-même utilisé les vaccins dans les premières années de ma pratique, je suis devenu un opposant farouche des vaccinations de masse à cause des nombreux dangers qu'elles représentent.
Si les vaccinations étaient responsables de la diminution de ces maladies aux États-Unis, pourquoi donc ont-elles disparu d'Europe où les vaccinations de masse n'ont pas été appliquées ? On pense habituellement que c'est grâce au vaccin SALK que l'épidémie de poliomyélite qui frappa les enfants américains dans les années 1940 et 1950 a pris fin. Si c'est vrai, pourquoi est-ce que les épidémies ont aussi cessé en Europe où le vaccin POLIO n'était pas utilisé de manière aussi généralisée ?
UN AUTRE MÉDECIN CONTRE LES VACCINATIONS
Et pour prendre un sujet d'intérêt plus récent, pourquoi est-ce que le vaccin SABIN est encore administré à des enfants, alors que le Dr Salk affirme que c'est ce vaccin qui cause actuellement la plupart des cas de poliomyélite ? Continuer à administrer ce vaccin est un comportement médical irrationnel qui ne fait que confirmer mon opinion que les médecins répètent constamment leurs fautes.
Nous assistons là à une répétition du scénario où l'on voyait la difficulté du corps médical à abandonner la vaccination contre la variole. Ce vaccin resta la seule cause de mort due à la variole pendant trente ans après que la maladie ait disparu. Pensez-y, pendant trente ans, les enfants mouraient après des vaccinations antivarioliques, alors que la maladie elle-même ne comportait plus un risque réel !
Les vaccins contre les maladies d'enfance relativement bénignes peuvent être responsables de l'augmentation intense des maladies auto-immunes dans notre population. Ce sont des maladies graves comme le cancer, la leucémie, les rhumatismes, la sclérose en plaques, le lupus érythémateux disséminé et le syndrome de Guillain-Barré. Dans les maladies auto- immunes, les mécanismes de défense de l'organisme ne savent plus faire la distinction entre les protéines étrangères et les tissus du corps lui- même, en conséquence l'organisme commence à se détruire lui-même.
La résurrection du virus de la grippe espagnole
Ce nouveau virus rappelle celui qui est à l’origine d’une autre épidémie mondiale, connue sous le nom de la « grippe espagnole », et qui était aussi du sous-type H1N1.
Il faut savoir que la grippe espagnole, qui n’avait d’espagnol que le nom, s’est déclarée pour la première fois en 1918, dans le camp militaire de Fort Riley, au Kansas. Dans ce camp, avant leur départ pour l’Europe, les soldats cobayes furent massivement vaccinés contre la variole, la diphtérie, le tétanos, la rage et la typhoïde. Les médecins de l’époque notèrent qu’un grand nombre de soldats sont morts immédiatement après les vaccinations ou ont manifesté les symptômes des maladies dont ils étaient supposés être protégés.
On vaccina également la population civile et c’est après ces vaccinations de masse que l’épidémie dite de grippe espagnole qui a fait, selon les différentes estimations, entre 20 et 40 millions de morts en 1918, s’est déclarée aux États-Unis, puis propagée à travers le monde, car des milliers de soldats dûment vaccinés traversèrent alors l’Atlantique. Curieusement, la Grèce et quelques autres pays qui n’avaient pas accepté ces vaccinations de masse échappèrent comme par miracle à cette grippe.
En 2003, des scientifiques de l’armée des États-Unis ont recréé en laboratoire le virus de la « grippe espagnole ». Le Projet Sunshine (Sunshine Project), [2] organisation non gouvernementale qui essaie de faire respecter les interdictions concernant les abus de la [3] biotechnologie à usage militaire, a signalé à l’époque que plusieurs gènes du virus extrêmement meurtrier de la grippe de 1918 ont été isolés et introduits dans des souches de grippe contemporaine. « Malgré la nature dangereuse du virus de 1918, les efforts visant à le reconstruire ont commencé au milieu des années 1990, lorsque le Dr Jeffrey Taubenberger de l’Institut de pathologie de l’armée des États-Unis à Washington a réussi à récupérer et à séquencer les fragments d’ARN viral à partir de tissus préservés de victimes de 1918. » (cf. The Sunshine Project, Lethal Virus from 1918 Genetically Reconstructed : US Army scientists create “Spanish Flu” virus in laboratory, 9 Octobre 2003. www.sunshine-project.org/publications.)
Le génome de ce virus
avait complètement disparu de la face de la planète jusqu’à ce que l’armée américaine le ressuscite récemment à partir du cadavre congelé d’une personne morte de la grippe en 1918 en Alaska. Ces expériences, qui présentent peu d’avantages sur le plan médical ou de santé publique, peuvent en revanche être facilement détournées à des fins militaires. À ce sujet, Jan van Aken, biologiste au Sunshine Project estime que la propriété génétique des souches de la grippe a d’importantes applications biomédicales, mais qu’il n’est pas justifié de recréer cette souche éradiquée particulièrement dangereuse qui pourrait causer des ravages si elle était relâchée dans l’environnement, délibérément ou accidentellement.
La situation actuelle me rappelle que, durant l’hiver 2004, certaines publications dites médicales ont suggéré que la varicelle était une maladie grave, très contagieuse, qui préoccupait les instances médicales, ce qui était parfaitement faux. Au fil du temps, les nouvelles se firent plus alarmantes, la maladie « évoluait vers des formes très sérieuses ». Enfin, au printemps, la varicelle était soudain devenue mortelle, tuant « même des enfants en bonne santé », et les cas se multipliaient de manière très inquiétante. « La France est au bord de l’épidémie », apprenait-on alors. Il est évident que ces rapports alarmants avaient une raison cachée d’être autant diffusés, et que les laboratoires Britqanno-Américains n’étaient pas étrangers à ces « nouvelles angoissantes ».

La lumière s’est faite lorsqu’on nous a appris qu’un nouveau vaccin contre la varicelle, le Varivax®, allait « prochainement être disponible ».
Le même scénario s’est renouvelé lorsque le vaccin contre la rougeole est apparu et il se renouvelle encore, et Sanofi Pasteur en est le grand gagnant. En effet, le 6 mai 2008, dans un communiqué de presse, Sanofi Aventis Pasteur MSD annonçait que la FDA venait « d’homologuer sa nouvelle unité de production de vaccin grippal située à Swiftwater, en Pennsylvanie qui produira 100 millions de doses lorsqu’elle fonctionnera à plein régime. » Et le 12 mai suivant, nous apprenions la construction d’une nouvelle usine pour 350 millions d’euros à Neuville-sur-saône.
Déjà, lors de son voyage en Chine en novembre 2007, Nicolas Sarkozy avait signé un accord pour la construction d’une nouvelle usine de vaccins anti-grippaux à Shenzhen. Notre président a récidivé le 9 mars 2009, en s’engageant à investir 100 millions d’euros pour construire une usine de production de vaccins contre la grippe saisonnière et pandémique au Mexique.

Alors que les maladies respiratoires tuent silencieusement chaque année des centaines de milliers de personnes à travers le monde, comment les instances de santé internationales osent-elles faire un tel cinéma au sujet d’une pandémie qui, au 21 juillet 2009, a causé 806 décès sur plus de 139 800 cas dans le monde dont la très grande majorité a guéri spontanément, et en France, à la même date, 483 cas confirmés dont aucun décès.
D’autant qu’il n’existe aucune preuve médicale que les décès qui se sont produits à travers le monde sont attribuables au virus H1N1 de la grippe porcine et nous savons que la plupart des décédés avaient déjà eu des complications respiratoires.
Cela s’est produit le 30 juillet, lorsque les medias nous ont appris qu’une jeune fille de 14 ans venait de mourir à cause du virus meurtrier. Après enquête, on a annoncé qu’elle souffrait avant la « pandémie » d’une grave maladie, compliquée d’une infection pulmonaire sévère, autre que la grippe. D’après le Docteur Michael T. Osterholm, directeur du Centre de recherche sur les maladies infectieuses de l’Université du Minnesota, les tests existants pour confirmer le H1N1 sont empiriques et peu sûrs.
Tout ce cirque et cet infirme pourcentage de mortalité (0,03 % alors qu’on s’attendait à 70 %) parviendront-il à justifier la commande française de 94 millions de doses de vaccins pour 1 milliard d’euros en pleine crise économique ?
Le 11 juin 2009, l’OMS a déclenché le niveau 6 d’alerte maximale face à la grippe porcine A (H1N1). Son directeur général, le Dr Margaret Chan, a déclaré que les critères scientifiques définissant une pandémie de grippe sont remplis et que la pandémie mondiale a maintenant commencé. N’oublions pas que Margaret Chan est responsable de l’abattage de 1,5 millions de volailles en Asie lors de la grippe aviaire qui fut bien loin d’être aussi dramatique que ce qui avait été annoncé.
Alors que tous les medias se ridiculisent en ne parlant que de cette « pandémie » galopante, le professeur de médecine Bernard Debré — pourtant vaccinaliste convaincu qui estime qu’il faut « renforcer la vaccination anti-grippale » — créait le 26 juillet, à l’UMP dont il est membre, un mini-tsunami en affirmant : « Cette grippe n’est pas dangereuse. On s’est rendu compte qu’elle était peut-être même un peu moins dangereuse que la grippe saisonnière. Alors maintenant, il faut siffler la fin de la partie ! ». Pour lui, on ne vérifie d’ailleurs plus si les malades ont attrapé le H1N1 ou un simple rhume de cerveau et la grippe A « reste une grippette, ce n’est ni Ebola, ni Marburg ». Il souligne qu’il n’y a que 800 cas répertoriés en France. « C’est une plaisanterie ! Va-t-on se mettre à comptabiliser les diarrhées ? ».
=========================


TERRORISME VACCINAL DE LONDRES contre l'Humanité

Ce sont les enfants et les personnes âgées qui sont en premier visés par ce Contrôle Démographique Mondial qui vise à réduire la Croissance démographique en augmentant le taux de maladies et de mortalités.....
Une nouvelle étude qui sera prochainement publiée dans le prestigieux journal médical, Vaccine, propose les mêmes conclusions. L’étude fut entreprise pour déterminer si l’incidence de la grippe avait chuté en Ontario (Canada) à la suite de la Campagne de Vaccination Universelle contre la Grippe (UIIC) en 2000. Tous les cas de grippe diagnostiqués entre janvier 1990 et août 2005 et confirmés par les laboratoires furent analysés. On a pu déterminer que « En dépit d’une campagne de vaccination intensifiée et de l’augmentation des ressources financières destinées à promouvoir la vaccination », la campagne nationale de vaccination n’a pas pu faire décroître l’incidence de la grippe. < http://www.whale.to/vaccines/sherri.html#6>
M. Léonid est un ancien chef de la Direction de la coopération militaire internationale du ministère russe de la Défense et président de l'Académie des problèmes géopolitiques.

VACCINATIONS = D A N G E R S
En 1905, le taux de mortalité due à la variole s'élevait, aux Philippines, à 10%. Après une vaccination massive, se déclara une épidémie qui frappa mortellement 25% de la population - dûment vaccinée. Malgré cet échec, les autorités intensifièrent les vaccinations. En 1918, la pire épidémie tua 54 % des gens, alors que la population était vaccinée à 95 %. Manille, la capitale, où les habitants étaient tous vaccinés et revaccinés, fut la plus touchée: 65,3 %. L'île de Mindanao, où les indigènes avaient refusé la vaccination, fut la moins touchée: 11,4 %. Malgré ces évidences, la vaccination antivariolique continua et l'O.M.S. lança, en 1966, une campagne mondiale qui dura 10 ans et fut abandonnée en raison de son inefficacité.
''Pour Toute action dictée par la peur ou la contrainte cesse d'être morale. " Ghandi
Terrorisme vaccinal aux Etats-Unis
(Associated Press, 15 novembre 2007 et CNK 17 novembre 2007)


Considérant qu’il n’y avait pas assez d’enfants vaccinés à l’école (au total 2300) dans l’état du Maryland, les responsables de l’enseignement secondaire en référèrent aux autorités qui prirent la décision de convoquer tous les parents au palais de justice pour qu’ils répondent aux questions d’un juge et qu’ils fassent vacciner leurs enfants sur place contre la varicelle et l’hépatite B. A défaut, ils encouraient une peine de 10 à 30 jours de prison ferme, 50 dollars d’amende par jour et bien sûr l’exclusion des enfants de l’école, rien que ça ! 1700 lettres furent envoyées aux parents. 101 vaccinations ont été faites au palais de justice (certains enfants ont été revaccinés alors qu’ils étaient à jour) et 71 fiches de vaccination ont été actualisées.
A T T E N T I O N
"Les parents doivent vacciner leurs enfants ou aller en prison":
Il semble évident qu'au début les autorités internationale afin de faire accepter sans trop de résistances leur VACCINATION vont commencer par affirmer que ce n'est pas obligatoire, MAIS ...... en peu de temps et une fois qu'ils auront vaccinés au moins le 1/3 des gens: là ils vont commencer à faire pression pour IMPOSER LA VACCINATION À TOUS en utilisant la désinformation et la propagande médiatique et en faisant paniquer les parents qui auront fait vacciner leurs enfants en disant ''VOS ENFANTS NE PEUVENT ÊTRE TOTALEMENT PROTÉGÉS TANT QU'IL RESTERA DES GENS NON VACCINSÉ''......
La terrifiante dictature vaccinale est déjà là et bien là! Rendez-vous compte que les élèves sont obligés de recevoir le vaccin contre l'hépatite B (dont on connaît les risques!) ainsi que celui contre...la varicelle! Dans les 2 cas, des maladies majoritairement bénignes et dont le risque n'est nullement majoré par la vie en collectivité des élèves! En effet, l'hépatite B ne se transmet que par voie sanguine et sexuelle tandis que la varicelle était contractée naturellement par une majorité d'enfants en maternelle et primaire avec immunité à vie AVANT l'introduction de la vaccination, cette dernière n'ayant fait que retader l'âge de la maladie avec hausse des complications graves et hausse des zonas (lesquels peuvent parfois mener à la cécité... autrement plus grave donc que la varicelle infantile!). Mais toutes ces évidences qui relèvent de l'observation scientifique et du simple bon sens n'ont pas empêché le Dr Betty Despenza-Green, chef du service médical scolaire d'affirmer péremptoirement un refrain bien connu "Nous avons besoin d'avoir des enfants vaccinés, des enfants à l'école, des enfants sains."
Vu la gravité de cette tyrannie, vu son caractère concrèt qui ne pourra aller qu'en empirant si on laisse faire, il est vivement utile de protester dès aujourd'hui!

ATTENTION AUX VACCINS ANTI-GRIPPE ET AUX NOUVEAUX ADJUVANTS !

Dr Sherri TENPENNY (Extraits)





Dans une revue comportant 51 études réalisées sur 260.000 enfants et comprenant 17 documents traduits du Russe, les chercheurs ont conclu « qu’il n’existait aucune preuve que l’injection du vaccin contre la grippe à des enfants de 6 à 23 mois soit plus efficace qu’un placebo. http://www.whale.to/vaccines/sherri.html #3
L'INUTILITÉ évidente de certains vaccins, notamment pour les maladies telles que:

- la tuberculose et le tétanos qui ne confèrent pas d'immunité, jamais. Le fait d'avoir eu la tuberculose ne nous empêche pas de récidiver. Au contraire, une première tuberculose (parfois causée par le vaccin) rend la personne beaucoup plus vulnérable à un second épisode, souvent mortel.
- la rubéole où 90% des femmes d'une population sont naturellement protégées et que les risques de contracter la maladie sont limités aux 3 premiers mois de la grossesse. Or on vaccine toute la population, y compris les garçons.
- la diphtérie qui, au moment des plus grandes épidémies, ne touchait que 7 % des enfants. Or, on les vaccine tous. Plus encore, on vaccine de façon répétée enfants et adultes, bien qu'on prétende qu'un seul vaccin reçu dans l'enfance assure l'immunité ad vitam.

"L'enfant vacciné est un enfant contaminé" - Kalmar

"Vacciner, c'est remplacer une immunité naturelle par une immunité artificielle" - Simone Delarue

- la grippe et l'hépatite B dont les virus deviennent rapidement et fortement résistants aux anticorps des vaccins. Ces deux vaccins sont alors totalement inutiles, outre le fait qu'ils soient extrêmement dangereux.
solutions
La meilleure immunité, c'est l'immunité naturelle. Elle se retrouve normalement dans 80 à 90% de la population avant l'âge de 15 ans. Parce que la contamination d'une personne par une maladie mobilise tous les systèmes de défense de l'organisme, l'immunisation naturelle se fait dans l'ordre. Au contraire, la contamination vaccinale court-circuite toutes les premières défenses. L'immunisation artificielle se fait dans le désordre. Pas étonnant qu'elle exige des rappels fréquents... aussi inutiles que les vaccins eux-mêmes!
Vaccin A, L'expérience cachée du gouvernement qui tue nos soldats et pourquoi les GI's ne sont en fait que les premières victimes, Gary Matsumoto.
=========================
Avant d'aller plus loin, considérons ceci


Autres horribles et meurtrières stratégies de la Famille Royale de Londres
L'utilisation mondiale de céréales devrait atteindre 2 202 millions de tonnes en 2008/09, soit pratiquement 4 pour cent de plus qu'en 2007/08 et un peu plus que ce qui avait été signalé en février. L'utilisation fourragère totale devrait s'accroître de 3,8 pour cent par rapport à la campagne précédente, tandis que la consommation alimentaire progresserait d'environ 1,5 pour cent, la consommation de céréales par habitant au niveau mondial demeurant ainsi stable (à environ 153 kg).

Selon les prévisions, le volume de céréales utilisées pour les biocarburants enregistrerait la croissance la plus forte, en valeur relative, faisant un bond de 23 pour cent par rapport à la campagne précédente pour passer à au moins 120 millions de tonnes en 2008/09, ce qui représenterait plus de la moitié de l'utilisation industrielle totale de céréales transformées en carburants: CRIME CONTRE L'HUMANITÉ.
================================= Ainsi, en Chine, pays de 1,3 milliard d’habitants, on a recensé 1 668 cas de H1N1 et aucun décès, mais la compagnie pharmaceutique Hualan Biological Engineering Inc a annoncé qu’elle pourra produire 600 000 doses de vaccin par jour. Ce comportement est-il logique ? Qu’a-t-il de commun avec une nécessité sanitaire ?

Ce n’est pas la grippe qu’il faut craindre mais plutôt le vaccin
Ainsi, d’après toutes ces considérations, ce n’est pas la grippe qu’il fut craindre mais plutôt le vaccin qu’on nous promet comme la panacée. Comme le dit le Dr William Frosehaver : « Le risque de souffrir de complications sérieuses provenant des vaccins contre la grippe est beaucoup plus grand que la grippe elle-même. »
Déjà, son utilité est discutée par de nombreux professionnels. Ainsi, Antoine Flahaut, directeur de l’école des Hautes études en santé publique, estime que « le vaccin n’est pas très efficace, le virus mute sans arrêt, et des réservoirs animaux multiples ne permettent pas d’espérer un jour une éradication. D’ailleurs, aucun pays n’a à ce jour tenté une stratégie de barrière contre les épidémies saisonnières de grippe qui sont pourtant très meurtrières. »

En avril 2008, dans la revue Nature Chemical Biology (Vol 4 - 248 -255), quatre chercheurs expliquaient qu’à une température extérieure de 30°C, la membrane du virus de la grippe est désorganisée, ce qui ne lui permet pas d’être contaminant. « La transmission virale est freinée à 20°C et elle est quasiment nulle à 30°C », alors qu’à une température de 5°C, la membrane est suffisamment stable pour qu’elle puisse créer un optimum de contamination. L’hygrométrie joue également un rôle : un air sec (20 à 35 % d’humidité relative) favorise la contamination par l’air.
C’est pour cette raison que la grippe ne sévit qu’en période hivernale. Nos « savants manipulateurs » peuvent-ils nous expliquer comment le virus de la grippe A résiste à des températures bien plus élevées puisqu’il sévit l’été dans des pays chauds.
À l’époque de la panique déclenchée par la menace de la grippe aviaire prétendue venir des oiseaux sauvages, le Dr Laibow demandait : « Compte tenu de la scandaleuse absence de preuve d’une quelconque menace d’un virus H5N1 qui ne soit pas de fabrication humaine, comment pouvons-nous expliquer que l’administration Bush dépense des milliards de dollars pour préparer chacun des cinquante États à ce qu’ils appellent “l’inévitable pandémie de grippe aviaire”, dont on prétend qu’elle pourrait tuer la moitié ou plus de tous les Américains et une proportion équivalente de personnes à travers le monde ? »


AUTISME ET VACCINS.
À Chicago, le Homefirst Medical Services traite des milliers d’enfants qui n’ont jamais été vaccinés. Le docteur Mayer Eisenstein a déclaré que des 30 000 ou 35 000 enfants non-vaccinés qu’ils ont traités au fil des ans, aucun cas d’autisme ne fut répertorié. Même situation pour les enfants des Amish qui ne sont pas vaccinés.

Une enquête du gouvernement américain admet maintenant le lien possible entre l’autisme et les vaccins. Les cas d’autisme sont passés de 1 enfant sur 100 000 il y a vingt ans, à 1 enfant sur 175 aujourd’hui, chiffre du Centers for Disease Control and Prevention. Les doses vaccinales ont augmentées de trois fois aux États-Unis. Lorsque les effets cumulatifs des quantités de thimérosal que les enfants reçoivent à travers la trentaine de vaccins furent finalement mesurés en 1999, la FDA a découvert que les jeunes enfants recevaient plus de 100 fois les doses maximales sécuritaires fixées par l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis (EPA) dès l’âge de 18 mois.

En plus du thimérosal, vous découvrirez que plusieurs contiennent plusieurs autres ingrédients à faire sourciller, tel que des organismes génétiquement modifiés (OGM), des organismes clonés, des virus vivants, des fluides d’animaux , de la formaldéhyde, des éléments d’aluminium, du MSG et plus.

Mercure dans le poisson et les vaccins.

Les vaccins contiennent du mercure. "Le mercure, un poison qui rend fou" (magazine Quelle Santé).

Vaccins conventionnels, papillomavirus, grippe, grippe porcine…etc. Mais pourquoi nous a-t-on caché le fait que dans les mois qui ont suivi le lancement du 1er vaccin anti-polio en France en 1956, le nombre de cas de polio s’est multiplié par 6 ? Pourquoi nous avait-on caché les mêmes multiplications de cas, lors des vaccinations de masse contre la variole aux Philippines en 1918, contre la Diphtérie en France en 1925, et contre la méningite en Afrique ? Pourquoi 13 pensionnaires d’une maison de retraite de Lorraine, toutes vaccinées contre la grippe, sont elles mortes de la grippe en hiver 2005 ? Pourquoi a-t-on oublié de nous dire que le chien qui avait mordu le petit alsacien vacciné par Pasteur, avait aussi mordu d’autres personnes du village qui ne furent ni vaccinées ni malades ?

======================
================
Une épidémie, la plus dangereuse de toutes... Une PANDEMIE!
> On ne nous parlait que de la terrifiante maladie des volatiles.
> Et pourtant, la grippe aviaire a à peine causé la mort de 250 personnes, en 10 ans... 25 morts par an.
Un moment... Un moment s’il vous plait!
> Alors, pourquoi il y t’il eut tant de scandale et de bruit autour de la grippe aviaire?

> Parce que derrière les poulets il y avait un “Coq”, un coq à grande crête.
> L’entreprise pharmaceutique internationale ROCHE avec son fameux Tamiflu vendu à des millions de doses aux pays asiatiques.
Avant avec les oiseaux et maintenant avec les porcs......

> Et je me demande: Si derrière les poulets il y avait un “Coq”... N’y aurait t’il pas derrières les cochons un “Gros Porc”? Et une Reine qui élève ce porc.
L’entreprise nord-américaine Gilead Sciences détient le brevet du Tamiflu. Le principal actionnaire de cette entreprise n’est autre que le sinistre, Donald Rumsfeld, secrétaire d’état à la défense de Georges Bush, l’artisan de la guerre contre l’Iraq...
La véritable pandémie est celle de l’argent, les énormes bénéfices de ces mercenaires de la santé.
> La grippe commune, tue un demi-million de personnes par an, dans le monde. Un demimillion
contre 25!

============================ ===================
=========================
La vaccination décime les populations. De façon aiguë, dans les pays du Tiers-Monde; de façon chronique, dans les pays industrialisés. À cet effet, écoutons Robert Mc Namara, ancien président de la Banque Mondiale, ancien secrétaire d'État des U.S.A. qui ordonna les bombardements massifs du Viêt-nam, et un des instigateurs du PÉV. qui ne mâche pas ses mots quand il déclare: ''Il faut prendre des mesures draconiennes de réduction démographique contre la volonté des populations. Réduire les taux de natalité s'est avéré impossible ou insuffisant. Il faut donc augmenter le taux de mortalité. Comment? Par des moyens naturels: la famine et la maladie." ("J'ai tout compris", no. 2, février 1987, Éd. Machiavel.)
La vaccination permet la sélection des populations à décimer. Elle facilite les génocides ciblés. Elle permet de tuer les gens d'une certaine race, d'un certain groupe, d'un certain pays... et de laisser les autres indemnes... au nom de la santé et du bien-être de tous, évidemment.
Expérimentation = extermination des minorités dérangeantes

Suite à une conférence qui s'est déroulée à l’Université de Copenhague sur le changement climatique, et promue par les porte-parole de l’Empire britannique. Dès l’ouverture de la conférence, Michelle Rasmussen, journaliste à EIR, a posé la question suivante à John Ashton, représentant spécial du Foreign Office britannique : « Que répondez-vous aux critiques qui, comme l’économiste américain Lyndon LaRouche, pensent que la question du changement climatique est le nouveau visage de la croissance zéro, ou de la décroissance, qui aura des conséquences catastrophiques pour les pays pauvres ? Ne penseriez-vous pas, étant donné le rôle joué par le Prince Philip (MARI DE LA REINE), le Prince Charles (fils de la reine Élisabeth 2), Gordon Brown et Tony Blair dans cette campagne, qu’il s’agit là d’une stratégie moderne de l’empire britannique pour empêcher le développement des pays pauvres ? ». Au lie
QUI ONT BESOIN DE PAUVRES ? LES RELIGIONS ET LES ROIS ET REINES
Tout Système et Dictatures savent très bien se reproduire par l'ÉCOLE

LES PENSÉES DANGEREUSES DES DIRIGEANTS DE CE MONDE
Dès la fin du XIXème siècle, des voix s'élèvent en Angleterre pour demander la stérilisation des sujets porteurs de défauts. Au début du XXème siècle, des états américains votent des lois en faveur de la stérilisation des fous et des criminels; des savants anglo-saxons se réunissent à Londres pour définir les moyens de lutte contre la prolifération des autres races, qui pourraient mettre en danger la race blanche (10). Sur l'eugénisme se greffent des théories raciales, liées aux recherches effectuées au XIXème siècle sur l'inégalité des races.

Dès les années 30, cette fondation se penche sur le fonctionnement hormonal de l'être humain afin de mettre au point des contraceptifs plus efficaces .
Elle dit d'autres horreurs telles : '' En outre, les pauvres sont un danger: leur concentration dans les villes est cause de délinquance et de criminalité -certaines déclarations de la Conférence d'Istanbul sur l'habitat (1996) l'ont souligné-. ''

Autres stupidités lancées pâr l'ONU et les Groupes Féministes Élitistes
''Le développement est lié en priorité au contrôle de la population. A partir de la IIe Conférence internationale sur la Population (Belgrade, 1965), la planification des naissances est présentée comme une forme d'aide au développement. '' Il faut contrôler et limiter la croissance de la population. Tel était l'objet de la Conférence sur la Population et le Développement, qui s'est tenue au Caire en 1994.
Depuis celle-ci, les États sont régulièrement priés de rendre compte de ce qu'ils ont fait pour appliquer le "plan d'action" arrêté "par consensus" au Caire. Et c'est au nom de ce genre de pensées qu'ils utilisent des pesticides dans les céréales qui stérilisent les gens des pays pauvres.
"Dès la première guerre mondiale, des noms tels que Rockefeller, Harriman, le banquier JP Morgan, Mary Duke Biddle de la famille des producteurs de tabac, Cleveland Dodge, John Harvey Kellog de la fortune des céréales, Clarence Gamble de Procter & Gamble, étaient tous à l’origine du paisible financement de l’eugénisme, la plupart en tant que membres de la Société eugéniste américaine.

Les mêmes furent à l’origine d’expériences de stérilisations forcées sur des « personnes inférieures » et de diverses méthodes de contrôle démographique."

[...] "Pendant plus de 34 ans, Alan Gregg dirigea la division médicale de la Fondation Rockefeller. Inconnu du monde extérieur, il est vraisemblable qu’en plus de trois décennies, il ait eu plus d’influence sur la vie et la mort sur cette planète que Josef Staline et Adolf Hitler réunis." [...]

"Dès l’origine, la Fondation Rockefeller s’était focalisé sur la réduction systématique de la population des races « inférieures »


Et quand ils parlent d'AIDE HUMANITAIRE, c'est pour utiliser des naïfs qui vont embarquer dans les projets comme OXFAM pour montrer une belle image de la Mondialisation tout en stérilisant ces pauvres et/ou les rendant malades en leur donnant le SIDA par les vaccinations, et en augmentant le taux de mortalité tout en réduisant l'espérance de vie de ces populations-cibles.

LE BUT caché de la création du DÉVELOPPEMENT DURABLE pour le Club de Rome était de s'en servir comme CONTRÔLE DÉMOGRAPHIQUE en prétextant qu'il ne peut y avoir de Développement Durable si il n'y a pas équilibre entre ce que la Planète peut produire et un nombre approprié de gens sur terre ne dépassant pas les limites de la Production Mondiale de nourritures...... Évidemment que la question semble correcte mais nous allons vous démontrer qu'elle est un piège et ne fait l'affaire que des hiérarchistes égoïstes qui n'ont jamais su partager.
kellogs
stérilisait nos femmes

"Au début des années cinquante, John D Rockefeller III avait transformé Porto Rico en un vaste laboratoire, où il pouvait mettre en oeuvre ses expériences de contrôle démographique à grande échelle.

L'IMPOSTURE

Le Club de Rome, le groupe Bilderberg, la Trilatérale, la Banque Mondiale, ...... tous ont pour mandat par diverses stratégies de (1) réduire le taux de natalité; (2) d'augmenter le taux de mortalité; (3) de diminuer l'accessibilité aux soins de santé (raréfier les médecins et les infirmières.....)......
Les prisonniers de guerre servaient de «cobayes humains»
«Le secret permet tout: bafouer les règles éthiques sous couvert d'efficacité, réaliser des expérimentations humaines et obtenir l'impunité sous couvert de raison d'Etat», commente le professeur de microbiologie Patrick Berche, doyen de la Faculté de médecine Paris-Descartes. Dans un ouvrage passionnant sur «L'histoire secrète des guerres biologiques»1, extrêmement bien documenté, il révèle un monde effrayant. Un petit coup d'œil dans la «pharmacie» des criminels de guerre suffit à s'en convaincre.

Variole La «petite vérole» est l'un des premiers fléaux à avoir été utilisé sciemment contre l'ennemi. C'était en 1763, lors du siège du fort Pitt, en Pennsylvanie (USA). Les Anglais assiégés, qui soignaient des cas de variole dans leur infirmerie, ont eu l'idée d'offrir des couvertures contaminées aux Indiens, alors alliés des Français. Une grave épidémie s'en est suivie. L'épisode reste toutefois bien anodin en regard de ce que vont mijoter les stratèges du XXe siècle.
Ainsi, les Soviétiques iront jusqu'à mettre au point des missiles balistiques intercontinentaux pour expédier l'agent infectieux. Leurs puissantes «recettes» de variole, ils les expérimentaient sur la base d'essais de l'île de Vozrozdenija, dans la mer d'Aral, qui a été opérationnelle jusqu'en 1992. Un accident s'est même produit lors d'un test en 1971, contaminant d'abord un navire puis la population d'Aralsk, heureusement vaccinée. Il y a eu tout de même trois morts.

L'INEFFICACITÉ DES VACCINS

Il est aujourd'hui établi que les vaccins ne sont pas efficaces et qu'ils n'ont jamais permis d'enrayer les épidémies. Les extraits suivants le démontrent.
Même en ce qui concerne la variole, l'OMS a reconnu dans certains documents que c'était la stratégie de surveillance-endiguement et que la vaccination de masse était impossible à l'échelle planétaire. Mais vous ignorez peut-être que le dernier varioleux du monde, un cuistot somalien avait été ...dûment vacciné contre la variole!
Le Dr J. Anthony Morris, virologiste et ancien chef de contrôle des vaccins qui travaille avec la FDA, est catégorique : "il n''existe aucune preuve que le vaccin contre la grippe soit utile. Ses fabricants savent bien qu''il ne sert à rien, mais continuent néanmoins à le vendre." Voilà au moins 2 livres à lire d''urgence pour votre information : Vaccinations, je ne serais plus complice ! du Doc Jean Méric collection Résurgence Ed.Marco Pietteur
L'exemple de la variole aux Philippines est significatif. En 1905, la mortalité par variole dans les îles est de l'ordre de 10%. Une campagne de vaccinations massive est mise en route. Immédiatement, se déclenche une épidémie, qui tue 25% de la population. La campagne de vaccinations est intensifiée, sans état d'âme. En 1925, une nouvelle épidémie se déclenche, qui tue 54% de la population. Population alors vaccinée à 95%... Dans la capitale, Manille, la mieux vaccinée, le taux de décès atteint 65,3%. Dans l'île de Mindanao où la vaccination avait été refusée, ce taux plafonne à 11,4%.
En Europe, les choses sont du même ordre... Il faut savoir que toutes les épidémies, toujours, évoluent selon une courbe de GAUSS, en forme de cloche. L'épidémie démarre, le nombre de cas augmente vertigineusement en quelques semaines, voire quelques années. Puis les choses se stabilisent, et subitement, probablement par épuisement des individus susceptibles de tomber malade, (sans doute pour des raisons tout à fait autre), le nombre de cas s'effondre, aussi brutalement qu'il avait augmenté, de façon symétrique.

Lorsque l'épidémie commence à disparaître spontanément (dans les années 1900), alors que la Grande Bretagne, qui avait rendu la vaccination obligatoire en 1853, revient sur sa décision et accorde l'objection de conscience, la vaccination devient obligatoire en France (1902) et la campagne vaccinale prend son ampleur. C'est immédiatement la catastrophe: les épidémies repartent et se succèdent, manifestement réveillées par ces campagnes vaccinales, puis par les conditions de vie défavorables au cours des deux guerres mondiales. Qu'à cela ne tienne, l'Institut Pasteur affiche des tableaux statistiques tronqués, ne démarrant qu'après la fin de la seconde guerre mondiale. Il est probable que si la vaccination n'avait pas été rendue obligatoire et la campagne vaccinale intensifiée à ce point, la VARIOLE aurait disparu spontanément dans les années 1910, et non pas 1979...
On pourrait signaler ici encore les dernières flambées épidémiques en Inde et dans les pays orientaux dans les années 1960, malgré une couverture vaccinale et des campagnes de vaccination massives...
Aujourd'hui, aux USA comme en RUSSIE quelques souches virales de la Variole sont encore conservées. De même pour quelques millions de doses de vaccin. Une petite guerre bactériologique en vue, peut-être?

Dr Robert RENDU,

Faculté de Médecine de Lyon, La Presse Médicale, 1949 :
« Entre 1943 et 1947, 5 millions au moins d'enfants ont été vaccinés (contre le tétanos), soit plus de la moitié de la population, âgée de 1 à 14 ans. Cette vaccination massive aurait dû entraîner une diminution considérable du nombre de décès, or les statistiques officielles montrent que le nombre de décès infantiles par tétanos n'a guère varié de 1943 à 1947. (Un décès en moyenne par département et par an) »

Pr Michel REY, Impact Médecin Hebdo, 13 octobre 1995 :
« La protection conférée par la vaccination (antidiphtérique) dure moins longtemps que l'immunité naturelle et n'est plus que de 50 %, 10 ans après la vaccination, alors que 90 % des adultes sont naturellement immunisés avant d'être vaccinés%u2026»< style="color: rgb(0, 0, 0);" class="MsoNormal">

"L'enfant vacciné est un enfant contaminé" - Kalmar
La vraie épidémie, c'est la vaccination. La variole est présentée comme extrêmement contagieuse, alors que ce n’est pas le cas. L’OMS déclare qu’il n’y a jamais eu d’épidémie foudroyante, la variole n’a pas été éradiquée par la vaccination mais par l’isolement des malades. La lèpre et d’autres maladies ont disparu sans vaccin. Les virus ATTENTION
La variole n'a pas disparue de la surface de la terre grâce uniquement à la campagne de vaccination menée par l’Organisation Mondiale de la Santé ''.... L’histoire de la vaccination est jalonnée de falsifications, de dissimulations et de mensonges. Les vaccins sont le charlatanisme de la médecine moderne. . . Les recherches du Dr Hugh Fudenberg, fameux immunologiste américain, l’ont amené à établir un lien entre les vaccinations régulières contre la grippe et un risque croissant de la maladie d’Alzheimer.

• En 1871-2, l’Angleterre, avec 98% des personnes âgées entre 2 et 50 ans vaccinées contre la variole, a connu sa pire épidémie de variole avec 45.000 morts. Pendant la même période en Allemagne, avec un taux de vaccination de 96%, il existait plus de 125.000 décès dus à la variole. (http://www.soilandhealth.org/02/020 …)
(voir The Hadwen Documents)


The Lancet, 1er janvier 1994 :
« 54 % des personnes atteintes par une toute récente poussée de poliomyélite en Namibie (Nov. 1983) étaient toutes vaccinées dans les règles contre la poliomyélite%u2026»
L'Événement du Jeudi, 5 au 11 mars 1992 :
« Les Américains, malgré une politique musclée de prévention contre la rougeole, voient l'une des plus agressives maladies infantiles augmenter régulièrement chez les nourrissons. Nés de mères vaccinées, les bébés hériteraient d'anticorps moins résistants que ceux provoqués par une rougeole naturelle%u2026»

"... A New York, en 1812, le taux de mortalité par Turbeculose était de 700 pour 100000. En 1882 il était tombé à 370 et en 1904 à 180 et après la seconde guerre mondiale il n'était plus que de 48 pour 100000. Cette régression du mal ne s'accompagnant d'aucun vaccin." ("Vaccination : l'overdose", Sylvie Simon). Idem pour la rougeole, la coqueluche... Les vaccins ont presque toujours été lancés au moment où les épidémies
"La France, seul pays d'Europe à avoir maintenu le B.C.G obligatoire (vaccin contre la tuberculose) , est le pays qui compte le plus de cas de Tuberculose d'Europe. Les Pays Bas, 1er pays a avoir supprimé l'obligation vaccinale sont le pays qui compte le moins de cas." ("Vaccin, l'avis d'un avocat : on nous aurait menti ?" Maître J.-P Joseph)

LES VACCINS NE PROTÈGENT PAS DE LA MALADIE: ILS DONNENT LA MALADIE
Le Point, 23 janvier 1993, « Tuberculeuses et pourtant vaccinées » : « Les quelque cent infirmières des Hôpitaux de l%u2019Assistance Publique de Paris qui ont été contaminées ces cinq dernières années étaient vaccinées... »

Après la guerre, constatant l'absence de résultat, l'Allemagne, pour des raisons économiques, n'a plus vacciné. Oh! miracle, elle est alors passée de 153000 cas en 1945 à 20952 cas en 1952 et quelques cas seulement en 1960!..."

Il n'y a pas de vaccination possible contre une bactérie quand celle-ci rencontre les conditions locales favorables à son développement. Que l'on soit vacciné ou pas vacciné ne change absolument rien.

En Suède, la diphtérie a disparu sans aucune vaccination de masse. Dans les années 50, aux Etats-Unis, après une année de vaccination massive contre la poliomyélite , les cas de cette maladie augmentèrent de 300 % dans les états qui vaccinaient. Les cas de poliomyélite en Angleterre entre 1923 et 1953 diminuèrent de 53% avant même l'introduction des vaccinations de masse.
Le jour où plus personne se ferra vacciner ça ira mieux
La suite implacable d'avoir permis les avortements de façons aussi permissives

=========================
================
==========================

Regardons de plus près trois des plus gros mensonges.

==========================
VACCINER : C’EST POLLUER : L’EMPOISONNEMENT hélas LÉGALISÉ
États empoisonneurs
L’Afrique est le Pays le plus vacciné au monde : et ce n’est pas un hasard si c’est aussi en Afrique où il y a le plus de cas de SIDA dans le Monde.
- au cours du procès intenté à la C.I.A., Dr. Gotlieb, cancérologue, a reconnu avoir déversé, en octobre 1960, une grande quantité de virus dans le fleuve Congo (au Zaïre) pour le polluer et contaminer les populations qui utilisaient son eau. Dr. Gotlieb a été nommé à la tête du NCl (National Cancer Institute). (Ce sont les recherches fouillées du Dr. Eva Snead qui nous ont permis l'accès à cette information.)
Il est évident que l'Afrique, surtout les pays du centre et du sud, contiennent des ressources fabuleuses qui ont toujours suscité la convoitise des Occidentaux. Malheur à ceux qui résistent! Les colonies ont disparu... mais pas le colonialisme...
Les gens vaccinés sont contagieux et risquent de nous infecter. Les vaccinations sont la cause de réveils latents d’infections... C’est souvent le vaccin qui déclenche la maladie... L'immunité n'existe pas. C'est un mythe : les mêmes causes produiront toujours les mêmes effets, à moins d'affaiblir la résistance et de tuer l'individu.
Les vaccinations sont mutagéniques et sont responsables de tares héréditaires, d’infirmités et de paralysies qui font souvent suite à la vaccination de façon très évidente. Les vaccinations sont tératogéniques : elles créent des monstres, des enfants difformes.... ...L'HORREUR....

La Trilogie Du Mensonge


- extrait du livre LA MAFIA MÉDICALE, pages 115 à 133


Les mensonges des autorités:

"Les vaccins nous protègent."
"Le sida est contagieux."
"Le cancer est un mystère."


Depuis des années, les autorités nous content des mensonges gros comme des montagnes. Comme nous croyons les autorités, nous croyons leurs mensonges dur comme fer. Il ne nous viendrait jamais à l'idée de douter de leur sincérité. Et pourtant...


PREMIÈRE PARTIE: Les vaccins ne nous protègent pas.


Les vaccins préviennent-ils les maladies ou... ils les donnent?

Les vaccins nous protègent contre les virus et microbes agresseurs éventuels et préviennent ainsi les maladies contagieuses et les épidémies, nous enseignent les autorités. L'énorme mensonge.

Cet énorme mensonge se perpétue depuis cent cinquante ans en dépit de:


1. L'INEFFICACITÉ des vaccins à protéger contre les maladies:

- la vaccination peut provoquer la maladie qu'elle est censée prévenir.
- la personne vaccinée peut transmettre la maladie, même sans être malade elle-même.
- la vaccination peut sensibiliser la personne à la maladie.

En 1905, le taux de mortalité due à la variole s'élevait, aux Philippines, à 10%. Après une vaccination massive, se déclara une épidémie qui frappa mortellement 25% de la population - dûment vaccinée. Malgré cet échec, les autorités intensifièrent les vaccinations. En 1918, la pire épidémie tua 54 % des gens, alors que la population était vaccinée à 95 %. Manille, la capitale, où les habitants étaient tous vaccinés et revaccinés, fut la plus touchée: 65,3 %. L'île de Mindanao, où les indigènes avaient refusé la vaccination, fut la moins touchée: 11,4 %. Malgré ces évidences, la vaccination antivariolique continua et l'O.M.S. lança, en 1966, une campagne mondiale qui dura 10 ans et fut abandonnée en raison de son inefficacité.


2. L'INUTILITÉ évidente de certains vaccins, notamment pour les maladies telles que:

- la tuberculose et le tétanos qui ne confèrent pas d'immunité, jamais. Le fait d'avoir eu la tuberculose ne nous empêche pas de récidiver. Au contraire, une première tuberculose (parfois causée par le vaccin) rend la personne beaucoup plus vulnérable à un second épisode, souvent mortel.

- la rubéole où 90% des femmes d'une population sont naturellement protégées et que les risques de contracter la maladie sont limités aux 3 premiers mois de la grossesse.

Or on vaccine toute la population, y compris les garçons.
- la diphtérie qui, au moment des plus grandes épidémies, ne touchait que 7 % des enfants. Or, on les vaccine tous. Plus encore, on vaccine de façon répétée enfants et adultes, bien qu'on prétende qu'un seul vaccin reçu dans l'enfance assure l'immunité ad vitam.

"L'enfant vacciné est un enfant contaminé" - Kalmar

"Vacciner, c'est remplacer une immunité naturelle par une immunité artificielle" - Simone Delarue

- la grippe et l'hépatite B dont les virus deviennent rapidement et fortement résistants aux anticorps des vaccins. Ces deux vaccins sont alors totalement inutiles, outre le fait qu'ils soient extrêmement dangereux.

La meilleure immunité, c'est l'immunité naturelle. Elle se retrouve normalement dans 80 à 90% de la population avant l'âge de 15 ans. Parce que la contamination d'une personne par une maladie mobilise tous les systèmes de défense de l'organisme, l'immunisation naturelle se fait dans l'ordre. Au contraire, la contamination vaccinale court-circuite toutes les premières défenses. L'immunisation artificielle se fait dans le désordre. Pas étonnant qu'elle exige des rappels fréquents... aussi inutiles que les vaccins eux-mêmes!


3. Les innombrables COMPLICATIONS dues aux vaccins

- allant des troubles mineurs (allergiques, neurologiques ... ) à la mort (mort subite du nourrisson);
- de courte durée ou permanentes;
- d'apparition immédiate, retardée ou tardive;
- passagères ou irréversibles;
- connues et inconnues.

Au cours de mes lectures, j'ai fait une liste des complications des vaccins, au fur et à mesure que je les voyais mentionnées. Je vous la soumet tel quel. Je les ai disposées en trois colonnes, suivant qu'elles apparaissent:

- rapidement (1 jour à 1 mois après la vaccination) À COURT TERME;
- lentement (quelques mois à quelques années) À MOYEN TERME;
- tardivement (quelques années à quelques générations) À LONG TERME.

Les complications à court terme et à moyen terme sont connues et documentées. Les complications à long terme sont déjà évidentes dans certains cas. Mais nous n'avons pas encore les preuves vivantes pour toutes. Les désirons-nous vraiment? Voulons-nous attendre de constater l'apparition d'ailes de poulet sur nos petits enfants pour commencer à nous poser des questions sur les bienfaits de la vaccination?
Peste
La tristement célèbre Unité 731 de l'armée japonaise a expérimenté et produit de nombreuses armes biologiques entre 1939 et 1945, sur la base de Pingfan en Mandchourie, exterminant environ 3000 prisonniers utilisés comme «cobayes». Leur bourreau, le médecin militaire Shiro Ishii, était particulièrement intéressé par «Yersinia pestis», le bacille de la peste.
Au maximum de sa capacité, le laboratoire produit 300 kg de ces bactéries par mois. Des bombes en porcelaine sont mises au point, pouvant contenir des dizaines de milliers de puces vectrices de la maladie, dont 80% survivent à l'explosion. Les puces sont élevées sur d'énormes quantités de rats.

En octobre 1940, un avion japonais survole la ville de Chuhsien, près de Nankin, répandant des grains de blé et de riz mélangés à des puces infectées. L'épidémie de peste bubonique fait 21 morts. Le même mois, un autre raid sur le port de Ningpo, au sud de Shanghai, s'avère autrement plus meurtrier: 600 morts en un mois. Des opérations ont aussi lieu au sol, avec la libération de rats infectés. Des attaques mêlant plusieurs agents pathogènes feront des milliers de morts civils chinois mais infecteront aussi, par effet boomerang, les troupes japonaises, tuant 1700 soldats en 1942, surtout du choléra.

La peste réapparaîtra lors de la guerre de Corée, transmise cette fois très vraisemblablement par les Américains, qui ont échangé l'immunité du général Ishii contre des informations sur les armes biologiques. Chinois et Nord-Coréens se prémuniront par des vaccinations massives.

Anthrax
Anglicisée depuis les attaques à la lettre piégée qui ont effrayé les Etats-Unis et le monde entier en 2001, la maladie du charbon faisait déjà partie de la panoplie militaire pendant la Première Guerre mondiale. Sa bactérie «Bacillus anthracis» était toutefois utilisée à l'époque contre le bétail. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle prend du grade comme arme biologique à utiliser en représailles d'éventuelles attaques allemandes, au côté de la toxine botulique. Les Britanniques y travaillent dans leurs laboratoires de Porton Down, testant avec succès des bombes de spores sur des moutons, dans l'île de Gruinard.

Pour la production des spores, les Alliés pourront compter sur les laboratoires américains de Camp Detrick et de Vigo. Un million de petites bombes seront fabriquées. Si elles avaient été utilisées sur les villes allemandes, elles auraient pu causer plusieurs millions de morts.
Le charbon pulmonaire s'invitera dans d'autres conflits, comme en Corée en 1952, ou en Rhodésie en 1979. Cette année-là, c'est un accident qui va révéler sa présence à Sverdlovsk, une ville du sud de l'Oural, lors d'une fuite dans une usine militaire. Selon les chiffres officiels, 64 personnes seraient décédées, peut-être plus, le KGB ayant fait disparaître la plupart des documents sur le drame. Les installations seront ensuite transférées en zone désertique, au Kazakhstan. Jusqu'à la fin de la guerre froide, les Soviétiques ont conservé d'importantes réserves de spores «militarisées».
1 Patrick Berche, «L'histoire secrète des guerres biologiques - Mensonges et crimes d'Etat», Editions Robert Laffont, 2009.

===========================
===============
=======

POT-POURRI DE COMPLICATIONS DES VACCINATIONS


COURT TERME

La maladie elle-même ou ses formes atypiques:

- toux coqueluchoïque
- paralysie "polio-like"

Allergies:

- urticaires (géantes)
- eczéma
- exanthèmes (rougeurs)
- asthme
- malaises
- inflammation douloureuse
- réactions locales
- gonflement des ganglions
- choc anaphylactique pouvant conduire à la mort

Fièvre
Atteintes rénales
Purpura
Oedème (enflure)
Rhumatisme
Troubles gastro-intestinaux
Mort subite du nourrisson 1 à 3 semaines après le vaccin
Toutes les maladies aiguëes du système nerveux:

- encéphalite grave à légère
- pan-encéphalite (vaccin-rougeole)
- méningite
- atteintes neurologiques irréversibles
- Guillain-Barré
- paralysie cérébrale
- dommages cérébraux majeurs

"Infarctus vaccinal" chez les 30-40 ans
Hépatite B
Altération ou mort du fœtus



MOYEN TERME

Désordres neurologiques
1) Autisme
2) Dommages cérébraux:
- convulsions
- enfant hyperactif
- pleurs incessants
- troubles de l'appétit (anorexie/boulimie)
- atteinte des nerfs crâniens (aveugle / sourd / muet dyslexique)
- hypotonie
- retard de développement
- paralysie cérébrale

3) Problèmes mentaux:
- arriération mentale
- troubles de comportement
- troubles de personnalité
- troubles intellectuels
- troubles d'apprentissage
- hypersexualité
- instabilité émotionnelle
- délinquance juvénile
- personnalité sociopathe
- comportement criminel

Leucémies de l'enfant
Infections à répétition
Allergies nombreuses


LONG TERME

EFFETS SÛRS

1) Déséquilibre de notre organisme (écologie individuelle)
2) Affaiblissement de notre système immunitaire (défense naturelle)
3) Bouleversement à l'intérieur de nos cellules: altération permanente des chromosomes (ADN) (malformations)
4) Introduction de protéines étrangères transmissibles au code génétique d'une espèce (nouvelles formations)

CONSÉQUENCES:

- sclérose en plaques
- leucémies
- cancers
- sida
- malformations congénitales

Stérilité

Syndrome de fatigue chronique

Épilepsie

Parkinson

Maladies cardiovasculaires

Allergies +++

Maladies dégénératives:

- Alzheimer
- Lupus
- Arthrite

Réapparition de vieilles maladies résistantes aux médicaments

Apparition de nouvelles maladies inconnues:

- Malformations congénitales
- Défauts génétiques héréditaires
- Mutations de l'espèce humaine
- Menace d'extinction de la race humaine


Les personnes qui travaillent un tant soit peu avec les enfants répugnent à vacciner. J'ai une amie médecin qui, depuis toujours, refuse catégoriquement de vacciner contre la coqueluche. Elle préfère se faire réprimander par les autorités plutôt que d'avoir une mort ou une infirmité sur la conscience. Les personnes qui travaillent avec les enfants autistiques et/ou les enfants ayant des problèmes de comportement ou d'apprentissage savent aussi qu'il y a presque toujours une vaccination derrière le problème. Dernièrement, une gérontologue me racontait que ses patientes étaient malades pendant les 2 ou 3 mois qui suivaient le vaccin contre la grippe et que plusieurs mouraient au cours de cette période.



4. Les nombreuses PROTESTATIONS continuellement répétées de la part de spécialistes en la matière, de médecins consciencieux et de parents avertis ou ayant des enfants victimes de vaccins. De très nombreux rapports de toutes sortes s'accumulent dans des dossiers et sont passés sous silence. Les autorités détiennent l'information, mais elles la verrouillent. Il leur faudra 45 ans avant de divulguer la contamination de 175 000 à 600 000 soldats américains par l'hépatite B dont le virus était présent dans le vaccin contre la fièvre jaune!


5. Les LIGUES et les ASSOCIATIONS de parents dans les principaux pays occidentaux, telles que la DPT (Dissatisfied Parents Together), aux É.-U. et la Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations (qui oeuvre depuis 40 ans et possède une bibliothèque et une documentation remarquables), en France mettent les autorités en garde contre les dangers des vaccinations et réclament le libre-choix des parents en matière de vaccination.




6. Les POURSUITES LÉGALES tellement nombreuses qu'elles mettaient en péril les fabricants de vaccins. Des fonds d'indemnisation aux victimes des vaccins furent établis par les gouvernements, tel le National Childhood Vaccination Compensation Law, voté par le Congrès en décembre 1986. Ce fonds autorise le paiement par le gouvernement - avec nos dollars et non ceux des fabricants de vaccins - d'un dédommagement aux enfants gravement handicapés par une vaccination.


7. Les conséquences catastrophiques et bouleversantes d'une DÉFICIENCE NEUROLOGIQUE étendue à un grand nombre d'enfants suite aux vaccins. Aux U.S.A., 20 % des enfants souffrent "de désordres du développement" ("developmental disabilities") consécutifs aux encéphalites causées par les vaccins. D'où bouleversement du système d'éducation incapable de scolariser un tel nombre d'enfants qui ne peuvent ni lire, ni écrire, ni compter. D'où également cette vague de violence sociale et de crimes perpétrés par des "personnalités sociopathes" créées par les vaccins.


8. Les CONSTATATIONS EFFROYABLES:

- création de nouvelles maladies incontrôlables (dont le sida) et
- modification permanente et héréditaire de notre code génétique dont nous ne pouvons (et surtout n'osons pas) anticiper les conséquences.


Voici un exemplaire du RAPPORT D'INCIDENT ADVERSE RELIÉ À L'ADMINISTRATION D'UN VACCIN. Ce rapport est fourni aux institutions médicales par LE MINISTÈRE DE LA SANTÉ.

Des virus nouveaux se forment, se transforment, se multiplient, se transmettent d'une génération à l'autre par le sperme ou l'oeuf, le placenta et le lait maternel. Or, plusieurs vaccins sont faits avec des virus et proviennent de cellules d'animaux eux-mêmes contaminés par toutes sortes de virus. C'est ainsi qu'on eut la désagréable surprise de découvrir:

En 1960, que les cultures de cellules rénales de singes rhésus utilisées pour la fabrication du vaccin anti-polio étaient infestées du virus simien 40 (SV 40). Des millions d'enfants avaient donc été contaminés par ce virus simien 40 avant qu'on ne s'aperçoive de sa présence. Or, nous savons maintenant que le SV 40 cause: une déficience du système immunitaire + des anomalies congénitales + des leucémies (surtout chez les enfants de 2 à 4 ans) + des maladies malignes.

En 1973, des chercheurs démontrèrent que le taux des tumeurs cérébrales était des treize fois plus élevé chez les enfants nés de mères vaccinées contre la poliomyélite durant leur grossesse.(La rançon des vaccinations - F. et S. Delarue)

En 1980, des chercheurs trouvèrent des fragments de SV 40 dans des tumeurs cérébrales humaines. Il semble y en avoir dans 25 % des cas.

En 1987, on confirma que le HTLV4 provient des singes verts d'Afrique. Or le virus de la leucémie humaine est le HTLVI et le virus du sida humain est le HTLV3. Il en est ainsi du virus de la leucose aviaire qui contamina la plupart des vaccins contre la fièvre jaune et contre la rougeole jusqu'en 1962. Des millions de personnes les avaient déjà reçus à ce moment-là. Puis on se demande D'OÙ VIENT L'ÉPIDÉMIE DU SIDA?

EN DÉPIT DE TOUT CELA, les autorités continuent non seulement à vacciner nos enfants du berceau à l'école, mais elles étendent cette pratique aux adultes. Non contentes d'exercer leurs ravages chez nous depuis les vingt dernières années, elles les proposent au monde entier. Sachons que 45 % des fonds de l'Unicef sont affectés à la vaccination des pays du Tiers-Monde, tandis que 17 % seulement sont consacrés à l'eau et à l'assainissement, bien qu'un rapport dû à cette même Unicef précise que "une personne sur cinq dans le monde ne dispose toujours pas d'eau et d'un système d'assainissement fiable"! Les enfants du Tiers-Monde ont besoin d'eau propre et de nourriture, non pas d'agents agressifs qui les font mourir comme des mouches. Les vaccinations massives des pays d'Afrique ont décimé ces populations par leurs effets immédiats et, maintenant, par le sida... Et on persiste toujours de vacciner! Mieux encore, les autorités mondiales ont lancé le PÉV (Programme Élargi de Vaccination universelle des enfants) dont l'objectif est la vaccination de tous les enfants du monde contre les six maladies les plus communes de la petite enfance: poliomyélite, diphtérie, tétanos, rougeole, coqueluche, tuberculose.


Réalisons que:

les autorités nous tiennent un discours bien différent de la réalité.
La vaccination prévient les épidémies.
La vraie épidémie, c'est la vaccination.




Les autorités mondiales


Le gouvernement mondial, c'est l'O.N.U. (Organisation des Nations unies). Son ministère de la Santé, c'est la toute sainte O.M.S. (Organisation Mondiale de la Santé). Le gouvernement mondial est en train d'imposer partout au monde

LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

Pouvoir mondial tout-puissant, gouvernement des gouvernements, dont le but tout théorique serait d'assurer la paix dans le monde... Vraiment? Regardons ce que cela donne. Dans les faits. Par le truchement de son ministère de la Santé, l'O.M.S., l'O.N.U. a procédé aux réalisations suivantes:

- En 1974, sainte O.M.S. lança un vaste programme pour promouvoir la "Santé pour tous en l'an 2000". Ce programme était l'aboutissement d'une longue lutte menée par les populations du Tiers-Monde qui obtenaient enfin reconnaissance de leurs besoins propres et de leur participation aux décisions. Mais c'était aussi la consécration de sainte O.M.S. comme autorité mondiale en matière de santé.

Elle s'assurait ainsi l'initiative de l'orientation de la santé dans le monde, au-delà des gouvernements nationaux des pays.



The Rockfeller File - Gary Allen


- En 1978, les États membres de sainte O.M.S. se sont réunis à Alma Ata pour définir une politique commune de soins de santé primaires dans laquelle les populations seraient démocratiquement impliquées afin de faire face d'elles-mêmes à leurs problèmes de santé. Or, comme nous l'avons vu plus haut, de la Déclaration d'Alma Ata découla la mondialisation des recommandations du rapport Flexner, rapport qui imposait la médecine "scientifique" (médecine de maladie) comme seule valable et éliminait toutes les autres pratiques de la médecine (médecine de santé). Ce rapport avait été financé par la Fondation Carnegie et son application, par la Fondation Rockefeller. Les co-commanditaires de la conférence d'Alma Ata étaient les suivants: la Fondation Rockefeller, la Banque Mondiale, l'Unicef. Les financiers sponsorisant pour la santé du monde, quelle magnanimité !

- En 1983, pour atteindre son objectif louable de la "Santé pour tous en l'an 2000", sainte O.M.S. préconise la vaccination de tous les enfants du monde contre six maladies. Elle lance donc son PÉV., c'est-à-dire Programme Élargi de Vaccination. Un comité pour vacciner les enfants du monde est alors constitué par Robert Mc Namara, ancien président de la Banque Mondiale (la Banque Mondiale est la banque officielle du gouvernement mondial, l'O.N.U.).

Jonas Salk, directeur du Salk Institute. Fabricant de vaccins et de réactifs biologiques, notamment pour l'armée américaine, le Salk Institute a un département qui travaille sous contrat avec le Pentagone. Le Wall Street Journal du 5 avril 1988 rapportait que le Salk Institute avait conclu un contrat avec l'armée américaine de 32,3 millions de $ pour la production de vaccinations et de réactifs biologiques.

Léopold Sédar Senghor, ancien président du Sénégal.

Van den Hoven, président d'Unilever, l'énorme multinationale pour l'exploitation du Tiers-Monde, dont la spécialité, est d'y imposer la monoculture d'arachides. Unilever est le plus important fabricant de margarine, d'huile et de savon du monde entier.

Sainte O.M.S., financiers, industriels et militaires se donnent la main pour sauver les enfants du monde. Comme c'est émouvant!

- En 1984, pour réaliser les vœux pieux de sainte O.M.S. (la vaccination de tous les enfants du monde), cinq institutions respectables: sainte O.M.S., U.N.I.C.E.E, Banque Mondiale, programme de développement des Nations Unies, Fondation Rockefeller unissent leurs efforts et fondent ensemble la Force d'intervention pour la Survie de l'Enfant. Elles tiennent à poursuivre et à élargir le programme de vaccination à l'échelle mondiale. L'Unicef est encouragée, dans sa noble aventure, par la Fondation Mérieux (qui possède 30 % du marché mondial de la fabrication des vaccins) et l'institut Pasteur. Quelle générosité!

- En 1989, pour imposer aux enfants les programmes d'immunisation prévus par le PÉV. (Programme Élargi de Vaccination) et vaincre les résistances et les oppositions des adultes récalcitrants, sainte O.M.S. va chercher des outils contraignants. Toujours pour le bien des enfants, évidemment. Elle fait adopter par l'ONU la Convention des Droits de l'Enfant pour améliorer le sort de l'enfance dans le monde. Quelle bonté ! Cette convention impose unilatéralement et arbitrairement, sans discussion, ni représentation, ni concertation des citoyens, des changements fondamentaux dans la structure de notre société et de notre famille.

En pratique, cette convention:

1. établit la notion de citoyenneté de l'enfant;
2. remplace le droit d'autorité des parents par un devoir d'obéissance aux autorités administratives;
3. autorise les autorités à séparer un enfant de parents négligents;
4. reconnaît à l'enfant la liberté de choix, de pensée, d'expression, de manifestation de sa religion ou de ses convictions, d'association et de réunion pacifique, sauf les seules restrictions qui sont prescrites par la loi ou... ce qui touche la santé...
5. convient que les États s'efforcent d'assurer la réalisation intégrale du droit de l'enfant de jouir du meilleur état de santé possible et prennent les mesures appropriées pour développer les soins de santé préventifs... (dont la vaccination).

La Convention des Droits de l'Enfant permet aux autorités d'imposer par la force, contre le gré des parents:

1. les transfusions sanguines aux Témoins de Jéhovah;
2. les vaccins aux opposants aux vaccinations;
3. la médecine scientifique aux adeptes de médecines douces;
4. les traitements médicamenteux sévères à ceux qui les refusent (tel l'AZT pour le sida, par exemple).


Réalisons que ce ne sont

- ni nous, les parents,
- ni nos enfants,
- ni nous, les patients,
- ni nos médecins,
- ni les autorités de notre pays

qui contrôlent notre santé, mais bien les financiers mondiaux cachés derrière la toute vénérée et respectée sainte O.M.S

Pourquoi cet acharnement meurtrier?

Dans quel but les autorités mondiales détruisent-elles la santé des populations des pays industrialisés comme du Tiers-Monde et les exterminent-elles? Il est difficile de présumer des intentions des gens, surtout quand on ne les côtoie pas de près. Quelqu'un, quelque part, a certainement tout intérêt à maintenir les vaccinations et à les maintenir ainsi par des campagnes massives comme on le fait. Une chose est certaine, ce n'est pas notre intérêt à nous, les patients. Faute de connaître les bénéfices et les bénéficiaires, examinons les CONSÉQUENCES de ces programmes de vaccination massive et tirons-en les conclusions qui s'imposent.

1. La vaccination coûte cher: un milliard de dollars US par année. Elle profite donc à l'industrie, comme nous l'avons vu plus haut: multinationales de vaccins et pharmaceutiques, notamment. L'une vend les vaccins, l'autre, tout l'arsenal médicamenteux pour répondre aux nombreuses complications qui s'ensuivent. Profits croissants pour les uns, dépenses croissantes pour les autres... jusqu'à ce que nous soyons égorgés et prêts à accepter l'inacceptable ... comme la médecine socialisée aux U.S.A., par exemple.


2. La vaccination stimule le système immunitaire (défense de l'organisme). Répétée, la vaccination épuise le système immunitaire. Elle confère une sécurité trompeuse, puisqu'elle ouvre toute grande la porte à toutes les maladies (notamment aux maladies du sida qui ne peut se développer que sur un terrain immunitaire perturbé). Elle fait exploser le sida silencieux. Elle assure un marché de la maladie perpétuellement florissant.


3. La vaccination engendre la violence sociale et le crime. Quelle meilleure façon de déstabiliser un pays, de désarmer ses habitants et de renforcer les contrôles policiers et militaires ? Les autorités créent subtilement des situations de panique et de peur dans la population qui, à son tour, réclame le renforcement des "mesures de protection" ainsi que l'interdiction de port d'arme par le citoyen. Les autorités accourent alors en sauveteurs et resserrent leur contrôle. Pour imposer une armée mondiale unique, il faut désarmer les citoyens de tous les pays. Il faut donc créer de la violence pour les amener à le faire, surtout aux U.S.A. où ce droit est garanti par la Constitution!


4. La vaccination encourage la dépendance médicale et renforce la croyance de l'inefficacité de notre système immunitaire. Elle crée des assistés permanents. Elle remplace la confiance en soi par la confiance aveugle en l'extérieur. Elle rend dépendant financièrement et engendre la perte de la dignité personnelle. Elle nous entraîne dans le cercle vicieux de la maladie (peur - pauvreté - soumission) et s'assure ainsi la soumission du troupeau, pour mieux le dominer, l'exploiter, et le conduire à l'abattoir.. La vaccination encourage aussi la dépendance morale et financière des pays du Tiers-Monde vis-à-vis des pays occidentaux (dons, vaccins, équipement pour les administrer .. ). La vaccination perpétue le contrôle social et économique des pays occidentaux sur les pays du Tiers-Monde.

Complexité = contrôle


5. La vaccination cache les vrais problèmes socio-politiques (pauvreté des uns due à l'exploitation des autres) en y apportant de pseudo-solutions techno-scientifiques si compliquées et sophistiquées que les patients ne peuvent comprendre. En détournant les fonds qui auraient dû servir à l'amélioration des conditions de vie et en les acheminant dans les banques des multinationales, la vaccination creuse encore le fossé entre les riches dominants et les pauvres exploités.


6. La vaccination décime les populations. De façon aiguë, dans les pays du Tiers-Monde; de façon chronique, dans les pays industrialisés. À cet effet, écoutons Robert Mc Namara, ancien président de la Banque Mondiale, ancien secrétaire d'État des U.S.A. qui ordonna les bombardements massifs du Viêt-nam, et un des instigateurs du PÉV. qui ne mâche pas ses mots quand il déclare: Il faut prendre des mesures draconiennes de réduction démographique contre la volonté des populations. Réduire les taux de natalité s'est avéré impossible ou insuffisant. Il faut donc augmenter le taux de mortalité. Comment? Par des moyens naturels: la famine et la maladie." ("J'ai tout compris", no. 2, février 1987, Éd. Machiavel.)


7. La vaccination permet la sélection des populations à décimer. Elle facilite les génocides ciblés. Elle permet de tuer les gens d'une certaine race, d'un certain groupe, d'un certain pays... et de laisser les autres indemnes... au nom de la santé et du bien-être de tous, évidemment.

Le Kala-azar comme par hasard!

Prenons l'AFRIQUE comme exemple. Nous constatons la disparition presque complète (50 % de morts, prédisent les plus optimistes, 70 % de morts, les moins optimistes) de certains peuples africains. Comme par hasard, il y en a plusieurs dans la même région: Zaïre, Ouganda, extrême sud du Soudan. En 1967, à Marburg (R.EA.), sept chercheurs, travaillant sur des singes verts d'Afrique, sont morts frappés d'une fièvre hémorragique inconnue. En 1969, comme par hasard, la même maladie tue un millier (1000) de personnes en Ouganda. En 1976, une nouvelle fièvre hémorragique inconnue tue dans le sud du Soudan... puis au Zaïre...

Sachons que, comme par hasard,

- au cours du procès intenté à la C.I.A., Dr. Gotlieb, cancérologue, a reconnu avoir déversé, en octobre 1960, une grande quantité de virus dans le fleuve Congo (au Zaïre) pour le polluer et contaminer les populations qui utilisaient son eau. Dr. Gotlieb a été nommé à la tête du NCl (National Cancer Institute). (Ce sont les recherches fouillées du Dr. Eva Snead qui nous ont permis l'accès à cette information.)

Pasteur essaya ses premiers vaccins sur des humains, au nombre de 10, qui périrent tous dans les jours et semaines qui suivirent.
Ces humains étaient des condamnés à mort par la Justice, ce qui lui ôta tout scrupule.

« Les idées pasteuriennes propagées et enseignées comme un catéchisme d’enfant de cœur font reculer l’intelligence et donc la civilisation». Dr. René DUFILHO
« La vaccination est la plus grande escroquerie médicale de tous les temps». Pr. Jules TISSOT
« La présence d’un œdème cérébral chez des enfants en bas âge qui meurent peu de temps après une vaccination contre l’hépatite B est inquiétante… Les enfants de moins de 14 ans ont plus de chance de mourir ou de souffrir de réactions négatives après avoir reçu le vaccin de l’hépatite B que d’attraper la maladie». Dr. Jane ORIENT (Médecin, directrice de l’Association des médecins américains et des chirurgiens)
« Si le principe de la vaccination était concevable au début du 20ème siècle du fait que le monde médical et scientifique ignorait pratiquement tout de la biologie moléculaire, des virus et rétrovirus endogènes et même exogènes et du principe de la recombinaison de ces derniers, il en va tout autrement depuis quelques décennies. Continuer à vacciner des populations entières, depuis 1978 des centaines de millions d'individus, constitue non seulement une erreur, mais également un acte criminel, véritable génocide, à l'échelle planétaire». Dr Louis de Brouwer (Sida, le vertige)
« Les hommes politiques sont donc désormais responsables et coupables. Leur culpabilité repose sur le fait qu'ils ont en main toutes les informations sur le système actuel. Ils savent parfaitement que l'expertise fonctionne à sens unique. Ils connaissent la collusion entre les experts et les vendeurs. Ils acceptent cet état de choses. Les dirigeants politiques ont des comptes à rendre». Dr Lacaze
=======================
LES MÉDICAMENTS TUENT PLUS DE GENS QUE LES MALADIES.
Jamais la leucémie n'a tué personne
sauf la médecine et son arsenal de chimio-militaire de guerre.
La Mondialisation s'en prend à nos enfants, les traite-maltraite, les tue et remet la faute sur nous en utilisant ses spécialistes médicaux pour venir accuser comme toujours la Société et jamais les États ..... lisez la suite et vous comprendrez tout.
Ces braves petits enfants victimes du Contrôle Démographique Mondial effectué par les Experts-pions de Londres.
Méfiez-vous des remèdes qui sont nés de l'Industrie de la guerre et pour faire la guerre aux populations civiles.
Il fallait auparavant se protéger des maladies, il faut désormais se protéger aussi des médicaments, y compris de certains dont on a une image très positive : les antibiotiques.
Les médicaments peuvent tuer, ce que l'on nous cache soigneusement.
Les médicaments sont responsables d’au moins 18’000 décès par an, en France, c’est-à-dire deux fois plus que les accidents de la route, sans compter les 150 000 hospitalisations dues à leurs effets iatrogènes.
Excès de leucémies infantiles : c'est le hasard ! ... aucun expert ne remet plus en cause l'excès des cas de leucémies chez les jeunes entre 0 et 24 ans,
Mort d'une leucémie à 7 ans : ses parents s'interrogent. Pourquoi nous avait-on précisé qu'il n'était pas mort de sa leucémie ? Alors, de quoi est-il mort ? Le médecin nous a même culpabilisés pour se protéger.... Les parents veulent récupérer ce consentement éclairé que l'hôpital leur a fait signer ainsi que la copie de l'ensemble des protocoles thérapeutiques, puisque l'enfant a été inclus dans un essai », explique l'avocat.

Autres cas de fausse leucémie mais qui tuera peut-être cet enfant à coups de chimios
Ma cousine (qui vit en Alsace), vient de m'apprendre que sa fille âgée de 3 ans est atteinte de leucemie aïgue et que les examens ont "révélés" que sa rate serait touchée.... elle est à l'hopital pendant 1 mois pour lui faire de la chimio...
TOUS LES ANTIBIOTIQUES ABOUTISSENT À LA FORMATION DE CELLULES CANCÉREUSES (non seulement ils détruisent notre système immunitaire.....).
. Les progrès de l’hygiène et de meilleures conditions de vie et d’alimentation ont fait reculer un grand nombre de maladies permettant ainsi aux enfants comme aux adultes de développer des défenses naturelles bien meilleures.
LEUCÉMIES INFANTILES
ET ANTIBIOTIQUES
Prise de médicaments désagrégateurs de cellules. Les antibiotiques créent des douleurs articulaires, ils désagrégent les globules rouges et les plaquettes. Du coup, la diminution du nombre des globules rouge et des plaquettes va engendrer une anémie (et donc de la pâleur).
Un autre effet de ces médicaments (reconnu officiellement celui-ci) est d’esquinter le foie. ET SI ON FAIT UN TEST SANGUIN AU MOMENT DE PRISES D'ANTIBIOTIQUES, IL SERA LEURRÉ et on y verra alors du coup une très grande quantité de lymphocytes, on va avoir l’impression que la quantité de lymphocyte a explosé. On va avoir d’autant plus de globules blancs que la médecine officielle estime que lors d’une leucémie, il y a, en plus des globules blancs normaux. onc, le médecin va avoir une forte probabilité de commencer à penser à un diagnostic de leucémie. ERREUR DRAMATIQUE POUR NOS PAUVRES ENFANTS matraqués par les antibiotiques.
LA MAJORITÉ DES ENFANTS NE MEURENT PAS DE LA LEUCÉMIE MAIS DE SES TRAITEMENTS.
Il y a succession de cycles de ce genre : épisode de maladie, accompagné de prise d’antibiotiques ou d’anti-inflammatoires, rémission des symptômes consécutive à la prise d’antibiotique ... arrêt des maux puis puis reprise des maux lors de l’arrêt de l’antibiotique... ce qui s’accompagne à nouveau d’une prise d’antibiotique, etc… En bas âge, les jeunes ont souvent des problèmes ORL qui sont soignés par antibiotiques et donc, qui récidivent, et qui sont à nouveau soignés par antibiotiques, etc… Ceci, en générale par des parents qui pensent obtenir un maximum de sécurité en donnant des antibiotiques à leur enfant ou par des médecins qui donnent des antibiotiques pour un oui ou pour un non.
Après 3 ou 4 cycles de ce genre, les parents peuvent s’affoler et aller voir un médecin qui, s’il est du genre excité, va éventuellement faire un prè-diagnostic de leucémie. Le 1/3 des cancers infantiles sont des leucémies (reliées aux antibiotiques et aux 17 vaccinations que les enfants ont reçu avant d'entrer à l'École.
Et comme l’antibiotique ou autres médicaments désagrégateurs de cellules attaqueraient la moelle osseuse. Du coup, il y aurait comme un phénomène de rattrapage à l’arrêt de la prise d’antibiotique. La moelle osseuse, ayant été agressée, se mettrait à produire beaucoup plus de globules blancs.
Les antibiotiques désagrégent les parois des petits vaisseaux sanguins.
ET COMME LA LEUCÉMIE EST CONSIDÉRÉE COMME MORTELLE POUR LA MÉDECINE ALLOPATHIQUE (QUI SOIGNE PAR DES DROGUES), alors les médecins vont déclencler le plan Orsec immédiatement.
Les antibiotiques vont avoir une grosse tendance à entraîner ce genre cycle: c'est-à-dire que les enfants auront des bronchites puis on leur fera prendre des antibiotiques, et ce cycle ''YOYO'' recommencera jusqu'au jour ou on lui fera passer un test de cancer..... Erreurs et HORREURS vont continuer de s'ensuivre.
En effet, en plus de désagréger les cellules et les débris, ça va diminuer la fièvre. Donc, la personne se sentant mieux va avoir l’impression que sa maladie est terminée, alors qu’en fait, les particules sont toujours en suspension et vont redéclencher de la fièvre dès l’arrêt de l’antibiotique. Ce sont plutôt les antibiotiques qui vont mener à ce genre de yoyo, parce qu’ils sont utilisés, à tort, pour lutter contre les rhumes, les grippes, et autres problèmes ORL de ce genre (bronchites, etc…)...
Et dans les pays dans lesquels le paludisme est sensé être endémique, on va très rarement faire un diagnostic de leucémie, par manque de moyens de détection. Heureusement pour eux.
On voit de temps à autre à la télé des gens comme ça, qui disent que tel premier médecin consulté (MÉDECIN moins surexcité) n’avait rien trouvé de grave, et qu’heureusement qu’ils ont trouvé le médecin qui a fait le diagnostic de leucémie, sinon, leur fils ou leur fille y passait.

Les antibiotiques ne sont pas sans danger, particulièrement s'ils sont administrés aux enfants avant l'âge de 1 an.
Des travaux menés par des chercheurs de l'Université McGill montrent que les bébés auxquels on donne des antibiotiques avant cet âge courent un risque nettement plus élevé de souffrir d'asthme, par comparaison avec les bébés n'ayant pas pris d'antibiotiques.
Santé Canada estime que 2,7 millions d'adultes et d'enfants (4 ans et plus) souffrent d'asthme au pays.
En fait, le risque de développer l'asthme double chez ceux: ayant reçu des antibiotiques pour des infections autres que respiratoires; ayant reçu plusieurs séries d'antibiotiques; dont la famille n'a pas eu de chien avant leur premier anniversaire. . . Une équipe de l'Université du Manitoba a également participé à l'étude, menée à partir de l'analyse des dossiers de plus de 13 000 enfants, de la naissance à l'âge de 7 ans. Les travaux sont publiés dans la revue Chest.
Autre exemple
La personne qui a pris des anti-inflammatoire après l’opération, lorsqu’elle aura son épisode de fièvre, prendra probablement des antibiotiques. Et ce n’est qu’après cette prise d’antibiotiques, ou même après un deuxième cycle “arrêt des antibiotiques-fièvre-prise d’antibiotique”, qu’on lui diagnostiquera la leucémie.
Laisser votre corps combattre naturellement par lui-même. N'obligez pas votre corps à combattre, et vos infections, et vos médicaments qui l'empoisonnent et ralentiront votre nettoyage naturel.
LA LEUCÉMIE EST UN PHÉNOMÈNE NATUREL
NON DANGEREUX POUR LA SANTÉ.....
SAUF SI ELLE EST TRAITÉE ...

Donc, en réalité, on est face à un phénomène naturel qui n’est pas du tout dangereux pour la santé. Et évidemment, avec l’élimination qui se fait à nouveau normalement, la quantité de leucocytes estimée par le test (en réalité la quantité de particules ayant la taille des leucocytes), va diminuer progressivement au fur et à mesure que le temps avance. Disons un mois plus tard, la quantité aura déjà bien diminué, et trois mois plus tard, il n’y paraîtra plus. LES ANTIBIOTIQUES N'ONT JAMAIS SAUVÉ PERSONNE: ILS EN ONT PLUTÔT TUÉ DES MILLIONS: mais qui oseraient le dire et dénoncer ce Contrôle Démographique Mondial effectué par l'OMS et qui augmente sciemment LE TAUX DE MORTALITÉ ''légalement'' avec ses médicaments-tueurs tout mais en venant accuser que le patient en le disant intolérant aux médicaments ou autres......

Environ 40 à 50 % des enfants atteints de leucémie aiguë myéloïde (LAM) en meurent ...

Les français consomment trop d'antibiotiques. La menace? Que ces traitements voient leur efficacité anéantie dans le cas d'une infection bactérienne grave. Angines, bronchites, rhinopharyngites, sinusites, otites... "Neuf fois sur dix, ces infections sont d'origine virale et ne requièrent donc pas d'antibiotiques, inefficaces contre les virus," rappelle la campagne d'information de la Caisse nationale d'assurance maladie.

L'explosion du nombre de tendinopathies et d'arthroses est liée aux médicaments combinés au FLUOR.
L'engouement pour ces puissants médicaments chimiothérapeutiques tout-terrains,[b] complètement artificiels : leur prix élevé assure de confortables rentes aux laboratoires (britanniques) qui encouragent leur distribution par l'intermédiaire de leurs 20000 visiteurs médicaux, et l'Assurance Maladie pense faire des économies -traitements courts, efficacité satisfaisante- en réduisant les jours d'arrêt de travail. En théorie, tout va donc très bien. Comme tout allait bien jusqu'en 2004 pour l’antibiotique Vioxx®, qui aurait selon les études provoqué entre 28000 et 140000 morts rien qu'aux Etats-Unis. En mars 2006 et cette fois en France, le Comité Economique des Produits de Santé a tiré la sonnette d'alarme, estimant que ces médicaments sont surprescrits, et reconnaissant que les visiteurs médicaux informent mal les médecins de leurs effets secondaires.
En mai 2006, un article du Washington Post nous apprenait que Pfizer, leader mondial de l’industrie pharmaceutique (mise en place par Londres), aurait pratiqué en 1996 une expérience sauvage sur 200 enfants et nourrissons nigérians afin de tester une fluoroquinolone, le Trovan®, qui sera mise sur le marché en Europe en 1997 avant d'être interdite en 1999 en raison de ses graves effets secondaires. Des enfants décéderont, d'autres garderont des séquelles irréversibles. Le Trovan® devait rapporter des milliards de dollars. 30 familles nigérianes ont mis Pfizer en procès à New-York, pour traitements inhumains, cruels et dégradants. Autre fluoroquinolone du même fabricant, le Logiflox® a fait des victimes graves en France. Deux jeunes filles atteintes à 23 et 28 ans s'apprêtent à mettre Pfizer en procès en France.
Les effets graves des quinolones commencent à apparaître parfois un an et demi après la prise, et les systèmes de pharmacovigilance ne sont pas adaptés à la remontée d'événements indésirables apparaissant à moyen ou long terme. On sait que les quinolones peuvent rester des mois dans certains tissus, et possiblement des années.
Dans ces conditions, la plupart des victimes ne font pas le lien entre des douleurs tendineuses, une arthrose précoce ou des problèmes cutanés graves et la prise d'un antibiotique dont elles ont déjà oublié le nom. D'autant plus que l'on sait que des destructions cellulaires graves peuvent passer complètement inaperçues, notamment au niveau des tendons. Il suffit de voir leur très faible taux d'utilisation dans certains pays d'Europe à forte tradition sanitaire et où la population se porte très bien.
On a pourtant à ce jour déjà attribué aux fluoroquinolones environ un millier d'effets secondaires, un vrai catalogue de maladies.
En 1998, l'organisme gouvernemental américain OEHHA -cité comme référence par la Direction Générale de la Santé et le Comité d'Hygiène Français- classait en juillet le père de toutes les quinolones, l'acide nalidixique, découvert en 1962 et encore largement distribué en France récemment, comme produit cancérigène. En 2002, la dose maximale tolérable, estimée pour une exposition sur 70 ans et pour que cela provoque un cancer sur une personne sur 100'000, fut fixée à 716 mg. Les doses journalières sont de 1000 à 2000 mg/jour lors d'un traitement au Negram® ou Negram Forte.

L'un des effets les plus spectaculaires de ces antibiotiques est l'atteinte des tendons d'Achille, présentée positivement comme un tendinite la plupart du temps. Il s'agit en fait essentiellement de nécroses des tissus tendineux, correspondant donc à des morts cellulaires massives.
Mais de nombreuses victimes le savent bien, ainsi que quelques spécialistes français réputés, ce sont tous les tendons qui sont en réalité susceptibles d'être atteints. Les muscles peuvent également être détruits, comme le cœur... qui possède de plus des tendons.

Un autre effet grave, moins connu, est la dissolution chimique des cartilages, allant jusqu'à provoquer une arthrose parfois évoluée en quelques jours ou semaines seulement.
ET VOILÀ LES DÉGÂTS CAUSÉS PAR LE FLUOR combiné à d'autres substances.....

Vides articulaires, ramollissement, fissurations et ulcérations irréversibles des cartilages, ont été observés chez des membres de notre association et attribués à la prise de fluoroquinolones.


Parmi l'interminable liste des effets graves connus, parfois irréversibles, citons les séquelles rénales, hépatiques, cardio-vasculaires, neurologiques, cérébrales, baisse des sens dont la vue, destruction du collagène, altérations de la peau, etc. témoigne un médecin qui connaît les effets de ces antibiotiques, qui peuvent ronger le corps de l'intérieur jusqu'à une véritable décomposition des tissus.

La prise de quinolones expose à des invalidités permanentes et graves. Fauteuil roulant, béquilles, minerve, prothèses, inaptitude professionnelle, familles ravagées, coût délirant pour la société.

Un seul cachet suffit à détruire une vie. Une seule prise suffit à nécroser les tendons ou attaquer les cartilages. Il n'existe de plus aucun moyen de prévoir une « intolérance » aux quinolones. Des gens jeunes, en parfaite santé, sans aucune prédisposition en ont été victimes.

Quant à la crainte de surinfection bactérienne, "aucune étude ne démontre que la prise d'antibiotiques réduit la durée des signes cliniques d'une infection virale ou prévient les complications. Cela crée, au contraire, des résistances plus fréquentes et plus complètes des germes aux antibiotiques," assure Annick Bosseray, médecin infectiologue au CHU de Grenoble.
" Les antibiotiques sont indiqués dans les infections bactériennes graves - salmonelles, septicémies, infections urinaires, pneumonies, méningites..."

RECORDS DE CONSOMMATION D'ANTIBIOTIQUE

Lapins et autres animaux élevés pour la viande et qu'on bourre d'antibiotiques Londres s'est rendu compte que les antibiotiques augmentait le poids des animaux....

La contamination des eaux par les antibiotiques issus des fermes ...

Il est à noter que plus de 70% des antibiotiques utilisés en Amérique du Nord sont dédiés aux fermes industrielles et qu’ils servent comme facteur de croissance chez les animaux. Les antibiotiques sont ensuite excrétés naturellement par les bêtes et se retrouvent dans le purin. Enfin, ce dernier est épandu dans les champs partout au Québec (même dans les régions où il n’y a pas d’élevage de porc). Suite à l’épandage, ces contaminants sont absorbés dans les sols pour atteindre les eaux souterraines. Le maîs qui sert à nourrir les porcs : une autre source de contamination de l’eau L’un des effets néfastes des porcheries industrielles est la nécessité de cultiver le maïsgrain (OGM pour la plupart, dont la sécurité alimentaire n’a pas été prouvée) en grande quantité. Cette production, déficitaire au Canada depuis 10 ans, demande l’application de grandes quantités d’herbicides et de pesticides. Compte tenu que le maïs GM résiste aux herbicides, les producteurs agricoles en pulvérisent de grande quantité, sans danger d’abîmer la récolte. Depuis l’apparition des OGM, les ventes d’herbicides ont considérablement augmenté. Au Québec, la majorité des cours d’eau et des nappes phréatiques situés en milieu agricole sont contaminés à des niveaux variables par des résidus d’herbicides et de pesticides ou des dérivés de fumier. Tout comme les antibiotiques, ces produits chimiques demeurent dans nos sources d’eau et se retrouvent dans l’eau que nous buvons à la maison.


LES FRUITS ET LÉGUMES CRUS SONT ANTI-BACTÉRIENS et protègent notre flore bactérienne..... Ce qui est le contraire des médicaments dont la pénicilline entre autres.
Les Fruits et les Légumes ont des effets antibactériens et qui ne sont que bénéfiques (les plaies infectées afin de prévenir la gangrène). Et moi qui en suis allergique comme tant d'autres, je peux vous en parler..... j'ai failli en mourir aussi.
Et bien, cette toxine qui provient de la moisissure penicillium et qu'on dit ''inoffensive'' pour l'homme, au contraire, elle est des plus dangereuses.

NOS ABERRATIONS

Comment ont-ils pu encore autant nous mentir et nous faire croire qu'un poison qui détruit notre flore bactérienne incluant toutes formes de vie (mauvais comme bons microbes) puisse nous aider de quelconque nature que ce ne soit ?
Les pénicillines A sont des aminopénicilline à spectre élargi. L'ampicilline et surtout l'amoxicilline
sont ses deux principaux représentants on se souviendra de la bacampicilline qui était un ester d'ampicilline.
LES MENSONGES QU'ON NOUS DIT

La phénoxyméthylpenicilline (pénicilline V). La pénicilline V est la forme orale de la pénicilline. Sa seule différence par rapport à la pénicilline G est la voie d'administration. Elle se fixe sur les PLP1 (protéines de liaisons aux pénicillines).

La pénicilline benzathine. La benzatine benzylpénicilline sert exclusivement contre le Treponema pallidum, la bactérie de la syphilis. Son élimination est urinaire. Som commercial : Oracilline


CE QU'ON NOUS CACHE

--- La cloxacilline intraveineuse a malheureusement le défaut d'être très irritante pour les veines, entraînant souvent des thromboses veineuses (phlébite) au site d'injection ; de plus, sa demi-vie courte oblige à l'administrer toutes les 4 heures. On lui préfère donc, souvent, une céphalosporine, plus facile d'emploi.
--- La pénicilline tue les cochons d'Inde
--- La pénicilline POUR AVORTER
--- Les Antibiotiques détruisent les cellules rénales et épithéliales
--- Les dangers hémorragiques de certains antibiotiques . . .
---
Une hémorragie cérébrale va complètement esquinter la zone du cerveau touchée. Et la destruction, même partielle du cerveau, signifie souvent carrément la mort. Les hémorragies cérébrales provoquent 42.000 morts pour 150.000 cas par an. Donc environ 30 % des cas.
"Chloramphenicol, l'antibiotique tueur". Le Chloramphenicol produit des effets secondaires très graves. En Europe et aux USA l'utilisation du Chloramphenicol pour les enfants a été retiré de la circulation en 1970. Les effets secondaires tels que l'aplasie passagère de la moelle osseuse, l'aplasie irréversible de la moelle osseuse, ou encore l'anémie isolée sont connus. Nous avons vu perdre leur sang et mourir des centaines d'enfants à Kantha Bopha des suites de cette complication médicale survenue dans des cliniques extérieures : il n'existe pas de traitement contre cette complication. Donc, on a des centaines d'enfants qui sont morts d'hémorragies à cause de ce médicament. Ca confirme donc bien les dangers hémorragiques de certains antibiotiques..


MÉDICAMENTS TUEURS

Chlorampenicol: Antibiotique. A causé des désordres sanguins ayant entraîné la mort chez l’être humain mais pas chez les animaux de laboratoire.
Les résidus d'antibiotiques dans le lait standard ont ... 60% des vaches productrices de lait aux Etat-Unis ont le virus de la leucémie. Si on tient compte du fait que les protéines bovines créent une réaction dans l’organisme (celui-ci fabrique des anticorps détruisant les cellules bêta qui produisent de l’insuline), pensez-vous qu’il est sage de boire des sécrétions contenant des hormones issues d’une créature d’une autre espèce ? Comme vous le savez peut-être, les Scandinaves sont parmi les plus grands buveurs de lait sur la planète et c’est chez eux que l’on trouve certains taux les plus élevés de diabète et d’ostéoporose. Pour que l’on puisse boire du lait sans risque il doit provenir d’animaux propres et sans maladie. Malheureusement, la majeure partie du lait américain contient les virus de la leucémie, de la tuberculose et selon Virgil Hulse, médecin, le virus immunodéficitaire bovin.
Lorsque nous buvons du lait, nous consommons la plus puissante des hormones de croissance produites naturellement dans notre corps. Cette hormone s’appelle le IGF-1 (Insulin-like Growth Factor-1 ou Facteur de Croissance de type Insuline-1). Cette hormone est identique chez les vaches et chez les humains. Les effets secondaires effrayants de la consommation de lait ne sont pas limités aux enfants. 25 millions de femmes Américaines de plus de 40 ans ont été diagnostiquées comme souffrant d’arthrose et d’ostéoporose.
Le seul lait qui convienne à l’enfant est celui de sa mère, car il correspond à son hérédité, son sexe, sa physiologie.

MÉDICAMENTS POUSSENT AUX CRIMES

Voici le témoignage d'Amélie....

"Peur de tuer les gens"
Posté par Mariejolie.... ''Bonjour à tous,
Je m'aperçois que certaines personnes sont au prise avec mon problème mais j'aimerais discuter plus amplement avec vous qui avez ce même problème, soit la peur de tuer les gens, surtout ceux qui vous sont les plus chers. Vous êtes bien sûr une personne super calme, qui ne veut jamais faire de mal à personne, qui veut toujours être aimé partout où elle va et qui a un grand coeur, tout comme moi. Par contre, depuis que vous prenez un type de médicaments, il y a dans votre tête une fatigante voix qui vous dit: je vais te tuer...maman,,, par exemple. Je viens d'abandonner des antibiotiques qui me rendaient complètement cinglée. ''Allergie'' me dit mon médecin.... J'ai pensée que c'était comme ça que les tueurs avaient commnecé à devenir fous...''
Dans les cas de démences, d'intolérances face aux situations et aux autres (pourtant qu'on aime): il nous tarde de faire les liens entre LA MÉDICATION et la folie temporaire.
Le taux de récidive pour la leucémie myéloïde aigue est entre 60 et 90 %. Et les premiers symptômes de type rhumes ou bronchite a répétition, les médecins effectueront des test de leucémie.
Et lorsqu'il y a un vrai cancer, et si le traitement de la leucémie réussit c'est parce que c’est un jeûne forcé.
L'utilisation d'un antibiotique prescrit incorrectement ne guérit pas l'infection, mais peut accroître la résistance aux antibiotiques des bactéries

Si certains médecins ou services hospitaliers commencent à limiter voire proscrire ces médicaments qu'ils estiment trop dangereux, d'autres, inconscients du danger, mal informés ou désireux de minimiser la durée des arrêts de travail n'hésitent pas à les employer à tour de bras.
Enfin bref, la leucémie, c’est vraiment l’arnaque totale. Autant, pour les autres cancers, il y a un danger éventuel que la tumeur devienne trop grosse dans ou à proximité d’un organe vital et provoque le dysfonctionnement de cet organe, autant là, c’est du pur n’importe quoi.


SOLUTIONS

Si vous avez un problème de santé que vous croyez que des médicaments pourraient remédier: alors c'est que les FRUITS et les LÉGUMES feraient mieux l'affaire, mais il n'en va pas dans l'intérêt des médecins de vous conseiller cela puisque la médecine détient son expertise et son pouvoir que par ses médications et non par la prévention et de bons conseils alimentaires.
L'huile de pépins de pamplemousse, un puissant antibiotique naturel

Origan : L'antibiotique et l'antiseptique de la nature .... une herbe antivirale qui ne tue pas les cellules humaines comme les antibiotiques. ... l'huile de l'origan pour les gorges endolories de leurs enfants. ... Bon nombre d'entre nous arrosent l'origan sur notre pizza et ragoûts sans réaliser ses puissances curatives impressionnantes. Mais l'origan est beaucoup plus qu'une herbe savoureuse. Il contient une activité trois à 20 fois plus antioxydante que les autres herbes ou fruit, et le contenu riche minéral de l'origan remplace cela du lait, du fromage ou des légumes verts en calcium, magnésium et potassium. Pourtant son utilisation plus remarquable est d'éliminer sans risque des infections respiratoires supérieures comprenant la bronchite, la sinusite, les gorges endolories et d'autres maux bactériens et viraux. . . L'origan est un antibactérien non-toxique et une herbe antivirale qui ne tue pas les cellules humaines comme les antibiotiques. Il renforce également le système immunitaire. Le livre de Dr. Cass Ingram's que le traitement est dans le compartiment dévoile les utilisations pratiques multiples de l'origan, y compris sa capacité de tuer sans risque chaque germe contre lequel elle a été examinée et neuf microbes pathogènes, y compris des salmonelles, E. coli, listeria, streptocoque, pseudomonas et moules.





========================
Que sont donc ces ''traînées chimiques'' que les avions épandent dans le ciel ???
Comment cela se fait-il que personne ne se pose la question?
Maintenant ils nous font aussi la Guerre des Climats



UNE ANALYSE FUT FAITES à partir d'échantillons pris lors d'épandages aériens et voilà ce qu'on y a trouvé :


---- Céracia marcésens : un microbe causant des maladies mortelles telles la pneumonie, la méningite
---- On y retrouve des Streptomycines : ces antibiotiques tuent la vie microbienne, ce sont des immuno-suppresseurs c’est-à-dire qu’ils bloquent notre système immunitaire
---- des Enzymes restrictives : ces enzymes fendent l’ADN pour y introduire des segments désirés
---- des Érytrocythes : ce sont des cellules humainepuis 1984 par l’EPA, le dybrométhane peut causer la dépression, l’affaissement du système nerveux central, de l’œdème pulmonaire (liquide dans les poumons) (souffle court),
---- Le JP8 est un carburant qu’utilise ces avions et qui est un insecticide cancérigène avec une der de chloroforme
---- Pseudomonase ériginosa : ces bactéries causent des maladies chez les humains…. Bizarrement ces bactéries sont fabriquées par des compagnies pathogénésis…. Ces souches de bactéries ont été découvertes aussi dans les eaux potables et dans les hopitaux…… elles provoquent de la fibrose kystique et s’attaquent au système de défense immunitaire
---- Antérobactériacée : responsable des infecti
es (des globules rouges)
---- BCTP huileux : c’est un antibiotique et un insecticide
---- du BARIUM : toxique pour les poumons et les os
---- Aluminium : qui est un neurotoxique, il est responsable de la biofacythe à macrophages et qui paralyse et rend la vie très difficile
L’aluminium est utilisé comme réflecteur, conducteur et absorbeur d’humidité. Des particules d’aluminium sont retrouvées en grandes quantités dans les CHEMTRAILS.

====================== =============== =====
Les MÉDIAS sont complices et criminellement responsables de diffuser à la pelle ces mensonges qui traumatisent et rendent les populations psychotiques assez pour qu'elles fassent tout ce que les Décideurs Internationaux auront décidé à leur insu. Les MÉDIA sont coupables de convaincre malicieusement les populations de se faire vacciner comme du bétail stupide qui s'en va à l'abattoir. Les MÉDIAS doivent être poursuivis en Justice Internationale et Nationale pour Crimes Contre l'Humanité. Les JOURNALISTES qui tiennent la poche de ces bandits internationaux sont tous coupables, car ils devraient être nos chiens de garde, l'Oeil du peuple, notre vigile, et au contraire ils sont les outils de la dictature des Hiérarques (monarchie londonienne, Droites Religieuses....). J'imagine que les MÉDIAS furent aveuglément aux services des paranos militaires et servirent de médiums de propagandes durant les 2 Guerres Mondiales.
======================
Parmi les industriels accusés de crimes contre l'humanité il y avait 24 gestionnaires de l'IG Farben, une organisation sans qui, selon le procureur en chef étasunien Telford Taylor, la Seconde Guerre Mondiale n'aurait pas été possible.
En 1925, InteressenGemeinschaft Farben (Communauté d’Intérêts Farben), est devenu un puissant cartel de firmes chimiques et pharmaceutiques allemandes, comme Bayer (le fabricant de l'aspirine), BASF, Agfa, et Hoechst (aujourd’hui Aventis). En 1933, le groupe IG Farben était devenu l’industrie de produits chimiques et pharmaceutiques la plus important du monde. Et même aujourd'hui, même si le nom IG Farben n’est plus utilisé, ses compagnies demeurent les plus puissantes transnationales du globe dans le domaine des produits pharmaceutiques, chimiques et de l’agrochimie.

Le cartel IG Farben fut déterminant dans l'effort de guerre nazi, en l’alimentant en carburant synthétique, caoutchouc, et autres produits chimiques. Il a aussi fabriqué le Zyklon-B, un gaz neurotoxique utilisé pour tuer des millions de gens dans les camps de concentration d'Auschwitz, de Birkenau et d'ailleurs. Plus tard, le cartel connu sous le nom de Chemiste du Diable, a utilisé des détenus non volontaires des camps de concentration comme des forçats et des cobayes pour tester des produits chimiques et pharmaceutiques, et des vaccins. Des dizaines de milliers en sont morts, et ceux qui sont devenus trop malades pour être de quelque utilité ont été assassinés dans les chambres à gaz.

IG Farben collaborait étroitement avec le régime nazi et la SS, et était sans doute la dynamique la plus importante dans la conduite de la machine de guerre nazie, faisant don de quelque 80 millions de reichsmarks en échange des industries de produits chimiques, pharmaceutiques et pétrochimiques, confisquées dans les pays occupés. Pourtant, ce cartel n’aurait pu être en situation d’un tel pouvoir sans d’énormes investissements de John D. Rockefeller et de sa Standard Oil Company. Ensemble, avec Rockefeller, ils ont créé une société appelée Standard IG Farben.
IG Farben a continué à construire le plus grand complexe industriel d’Europe à Auschwitz pour fabriquer des produits chimiques et des explosifs pour l'effort de guerre allemand. Au procès de Nuremberg, 24 directeurs de l'IG Farben et d’autres industriels ont été inculpés de génocide, d'esclavage, et d'autres crimes contre l'humanité. Nombre de ces malfaiteurs sans scrupules ont plus tard joué un rôle clef dans le rétablissement de plusieurs compagnies de l’IG Farben en tant qu’énormes acteurs de l'industrie pharmaceutique et chimique, non seulement en Allemagne mais aussi dans toute l'Europe et aux États-Unis. Et plusieurs de ces anciens Nazis serait au centre de l'élaboration de l’association commerciale pan-européenne devenue aujourd’hui l’Union Européenne. Le Dr Fritz ter Meer, directeur de l’IG Farben, qui était directement impliqué dans la mise au point du gaz neurotoxique Zyklon-B, qui a tué des millions de Juifs, fut condamné à sept ans de prison, mais était libéré après quatre ans grâce à l'intervention de Rockefeller et John J. McCloy, alors Haut Commissaire des États-Unis en Allemagne. Fritz ter Meer, un non repenti coupable de génocide et de crimes contre l'humanité, revint travailler chez Bayer.... Ce même ter Meer, un criminel de guerre nazi reconnu coupable, devint l'un des initiateurs de la Commission du Codex Alimentarius en 1962, un groupe nourri par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l'Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et la Nourriture (FAO), et la récente Organisation Mondiale du Commerce (OMC). Le Codex est contrôlée par la grande industrie pharmaceutique, dont la seule raison d'être est de favoriser la maladie pour vendre davantage de produits pharmaceutiques. ET CELA TOUJOURS DANS LE BUT DE DÉPEUPLER en augmentant le taux de maladies et de mortalités et d'avortements et de gens stériles et .....
La domination de l'industrie pharmaceutique sur la pratique médicale actuelle et son influence insidieuse sur la législation gouvernementale, sont l’héritage direct des Britanniques via leur IG Farben et des criminels de guerre nazis, qui dirigèrent le cartel initial.(Londres et son Hitler).
-->
Et, pour garder son marché, la grande industrie pharmaceutique est très active pour étouffer les vitamines, les minéraux, et la nourriture naturelle de santé. Elle supprime aussi toute information sur la santé naturelle [3] et est énergiquement aidé en cela par ses amis de la FDA [4] et des autres organismes gouvernementaux. Elle est assistée par des hommes politiques complices qui font passer des lois en sa faveur, et demeure incontestée dans les grands médias qui ont plus d’affinité envers les revenus publicitaires qu’à l’égard de la santé des gens. La grande industrie alimentaire nous empoisonne avec des additifs chimiques, conservateurs, colorants, arômes, acides gras trans et autres ingrédients nocifs : aspartame, glutamate de sodium, benzoate de sodium, bromate de potassium, nitrite de sodium, et des milliers d'autres. Les effets mortels de ces additifs sont bien connus et documentés. Il n'est pas étonnant que nous soyons pour la plupart malades et que nous le devenons de plus en plus.
En étant à l’origine de poursuites judiciaires contre quelques-uns de ces délinquants corporatifs, le Dr Matthias Rath a déjà commencé à mettre en marche les choses. En Juin 2003, la Fondation du Dr Rath a déposé plainte officiellement contre les intérêts pharmaceutiques particuliers derrière le « business de la maladie » à la Cour Pénale Internationale (CPI) de La Haye aux Pays-Bas. Le CPI est la première cour mondiale pour les affaires de génocide et autres crimes contre l'humanité.
Le Dr Rath a dit, « Nous sommes convaincus du fait qu'un jour proche ces accusations seront à l’origine d’un procès international au CPI, qui fera de l’ombre à la renommée du procès de Nuremberg en 1947-48. »

Parmi les accusés il y a George W. Bush, Tony Blair, Dick Cheyney, Donald Rumsfeld, et d'autres membres de l'administration républicaine. Sont également cités des cadres de l'industrie pharmaceutique, chimique, pétrolière, médiatique, des institutions financières, et d'autres individus coupables. Pour plus de détails, voir ici :
http://www4.dr-rath-foundation.org/The_Hague/complaint/complaint04.htm
Mais c'est aussi le Clergé qui doit y être accusé car nous le savons qu'il est impliqué dans le CLUB DE ROME et le Contrôle Démographique pour tuer des humains car ces paranos craignent la Surpopulation car la Surpopulation les obligeraient à axer dorénavant sur les Valeurs Fraternelles du Partage et de faire tomber ainsi leurs hiérarchies, ce qu'ils ne veulent absolument pas..... Quelles belles Religions ''HIÉRARCHISTES''' et toutes les Religions créent la majorité pauvre par leurs hiérarchies.
============================

Vaccination de masse mondiale : Jane Burgermeister livre sa première interview vidéo

Jane Burgermeister défie les instances mondiales corrompues dans sa première apparition publique depuis son dépôt de plainte
Pour ceux qui croient encore que la journaliste autrichienne Jane Burgermeister, qui a osé défier les puissants de ce monde en déposant plainte pour crime contre l'humanité, est un produit de l'imagination de conspirationnistes en mal de publicité, eh bien, il va falloir se faire une raison : l'ennemie public numéro un des cartels et gouvernements corrompus existe bien !
Elle donne ici une interview poignante et sans concession où elle fait le point sur la plainte déposée auprès des autorités autrichiennes et du FBI américain.
On s'aperçoit que l'éveil des consciences commence à germer des esprits des peuples mondiaux, que les autorités policières se sentent gênées aux entournures dans leur tâche (par qui on le verra sous peu), que les lois sanitaires nationales sont en fait supplantées par un règlement de l'OMS qui prendrait le pas sur les 194 gouvernements locaux signataires, jusqu'à former par là même un énorme gouvernement mondial de fait,... j'arrête là et je vous laisse découvrir la suite par vous-mêmes à la fin de l"article...
Le rappel des faits énumérés ici : Une journaliste intente une action judicaire contre l’OMS et les Nations Unies qui ont l’intention d’organiser un génocide de masse !
Horizons et débats 28 aout 2009 pdf

Des documents pour comprendre : Jane Burgermeister et dépopulation programmée
Opération pandémie vidéo espagnol sous-titrée
Origine et mensonges sur la grippe - La prise de contrôle occulte de l'OMS
Plan pandémie France modifié février 2009 ! (pdf officiel dans l'article)
=============== =====
LE SIDA semé par les BRITANNIQUES
Le SIDA, une maladie de la drogue.
En réalité, tout porte à croire que VIH et SIDA ont peu en commun. Aux États-Unis, le nombre total de porteur de VIH - environ un million - est resté stable depuis 1985 et tend à diminuer depuis 1996, selon les données statistiques du CDC. Cette caractéristique épidémiologique, mise en évidence par le scientifique anglais William Farr au début du XIXe siècle déjà, signifie que les mécanismes de l’immunité naturelle ont produit les anticorps nécessaires à la neutralisation du virus dans une population donnée.(5) Elle tend à prouver que le VIH est un virus ancien, bien maîtrisé et donc totalement inoffensif.
De son côté, comme on l’a vu, le SIDA n’a pas les caractéristiques d’une maladie infectieuse. Avant que l’hypothèse d’une contamination par le VIH soit médiatisée à l’exclusion de toute autre, plusieurs scientifiques avaient avancé que l’épidémie pourrait être un ensemble de symptômes résultant de la consommation de drogues. En 1981, le New England Journal of Medicine écrivait: " Peut-être une ou plusieurs de ces drogues récréatives sont immunodépressives. Particulièrement les nitrites, qui sont aujourd’hui inhalés de façon routinière pour intensifier l’orgasme. "(6) Plusieurs études vinrent renforcer cette hypothèse. Une équipe anglaise rapporta que 86% des homosexuels masculins atteints de SIDA à l’hôpital St-Mary de Londres avaient inhalé des nitrites, ou poppers. Entre 1983 et 1996, huit autres études réalisées aux États-Unis et en Europe mirent en évidence l’usage abusif de drogues - incluant nitrites, cocaïne et amphétamines - chez tous les patients étudiés.(7)
Bien que décriée par les tenants de l’hypothèse virale du SIDA, l’hypothèse selon laquelle cette maladie serait directement liée à la consommation de drogues immunodépressives n’a cessé d’être confirmée par les statistiques. En 1996, un tiers des Américains et plus d’un tiers des Européens atteints du SIDA étaient toujours les consommateurs de drogues dures, représentant la quasi-totalité des patients féminins ou hétérosexuels masculins. Plus des 60% étaient encore les homosexuels masculins consommateurs de drogues dites récréatives(8). En d’autres termes, l’épidémie de SIDA reste limitée aux groupes à risque initiaux et peut être considérée aux États-Unis et en Europe comme une conséquence épidémiologique de l’explosion du commerce de drogues illicites qui a suivi la guerre du Vietnam. Voilà pourquoi cette maladie n’est pas distribué uniformément parmi la population et pourquoi elle n’est pas contagieuse.
Cocktails immunodépresseurs.
En 1988, le National Institute on Drug Abuse (NIDA) attira pour la première fois l’attention du public sur les conséquences de l’abus de nitrites chez certains homosexuels masculins. Lors d’une conférence organisée en 1994, il fut relevé que l’usage de poppers était toujours en augmentation, notamment du fait de leur capacité à " relâcher brièvement les muscles des sphincters de l’anus et faciliter ainsi la pénétration. "(9) En 1997, The Advocate - un magazine destiné au public homosexuel - lança un cri d’alarme en affirmant que " l’insouciance des années ‘70 est de retour dans les "parties" où les homosexuels s’adonnent à des drogues illicites et une sexualité effrénée avec une désinvolture croissante. "(10)
Sur la base de centaines d’interviews, le magazine gay Out analysa également pourquoi les homosexuels prennent des drogues: " Une fois admis dans la communauté homosexuelle, [ils sont] souvent obsédés par l’idée d’être à nouveau rejetés par les gens du dehors. Pour de nombreux jeunes hommes, cette obsession les conduit à ingérer ou à s’injecter de puissants et dangereux stéroïdes, une tendance qui a démarré dans les années ‘80 et se développe encore aujourd’hui. "(11)
Mais au nom de l’hypothèse virale du SIDA, d’autres cocktails - médicamenteux cette fois - ont été commercialisés sous prétexte et dans le but de soigner la maladie ou de prévenir la duplication du VIH. Entre 1987 et 1996, environ 200’000 Américains séropositifs - malades ou sains - reçurent chaque année des prescriptions de drogues comme l’AZT, un composé chimique développé il y a plus de 30 ans contre le cancer, et wui est cancérigène, puis abandonné en raison de sa toxicité. L’ingestion d’AZT et autre inhibiteurs de protéase est généralement accompagnée d’une liste effrayante d’autres médicaments, destinés notamment à pallier aux effets secondaires des premiers.
Morts sur ordonnance.
A titre d’exemple, la polypharmacie consommée journellement par un patient atteint de SIDA peut comprendre entre autres: Azidothymidine [AZT], Crixivan [inhibiteur de protéase], Acyclovir ou Zovirac [contre l’herpès], Myphyston [contre la cirrhose et l’hépatite], Nizoral ou Diflucan [fongicides], Hisminal [anti-bronchitique], Valium [anti-dépresseur], etc. sans compter les assortiments de vitamines et compléments alimentaires.
La plupart de ces composants sont toxiques pour les cellules et immunodépresseurs. Une prescription quotidienne d’AZT destinée à stopper la régénération des cellules provoque rapidement l’anémie, des nausées et une perte de poids. Dès 1990, le National Cancer Institute (NCI) rapporta que cette drogue augmentait le risque d’un cancer de la lymphe d’un facteur cinq. Mais d’autres études allant dans le même sens n’ont pas été publiées afin de ne pas compromettre la demande d’autorisation déposée par la firme Burroughs & Wellcome. Si le caractère cancérigène - déjà bien établi - de l’AZT était confirmé, la plupart des thérapies chimiques actuellement utilisées aux États-Unis contre le SIDA deviendraient illégales dans la foulée.
Une des preuves les plus éclatantes de la toxicité de ces drogues réside simplement dans le fait que les patients guérissent lorsqu’ils cessent d’en consommer. Une étude collective européenne datant de 1994 rapporte que 60% des bébés étudiés, nés de mères héroïnomanes, n’avaient plus de symptômes infectieux à l’âge de 6 ans en dépit de leur séropositivité. Les 40% restant moururent, ce qui correspondait exactement aux enfants traités à l’AZT. Un autre exemple est fourni par Roger Cobb, un séropositif de Philadelphie qui avait été un consommateur de crack et de cocaïne pendant plus de vingt ans. Après 14 mois de traitement à l’AZT, il avait développé une allure cadavérique: " Mon visage était creusé, ma peau terreuse; je perdais du poids, etc. Contre l’avis de mon médecin, j’ai décidé que l’AZT n’était pas pour moi. " Le résultat ? " Mon état est bien meilleur, je me retrouve enfin. " ajoute Roger qui prépare à 40 ans une maîtrise de travailleur social.(12)
Marc-André Cotton
SCÉNARIO ENVISAGEABLE
  1. Dès la sortie des premières armes bactériologiques déguisées en vaccins, le bon peuple apeuré court se faire vacciner volontairement, dans les centres spécialement préparés à cet effet (et encadrés par des militaires). Ici au Canada, les gens s’inscrivent sur des listes d’attente pour être certains d’être parmi les premiers vaccinés !
  2. dès l’injection du vaccin, le cocktail préparé soigneusement par les laboratoires entraîne la mutation et la combinaison des différentes souches dans le corps du patient, rendant les virus extrêmement mortels. Dans le même temps, les adjuvants auront mis par terre le système immunitaire. La Tamiflu sera utilisé pour provoquer une surinfection (cas déjà observés dans plusieurs pays) entraînant immédiatement la mort de la personne. Conséquence : il y aura des milliers de morts parmi les premières populations vaccinées ;
  3. on nous dira alors que, malheureusement, ce qu’on craignait est arrivé : le virus a muté sous une forme mortelle. On attribuera la cause des décès au virus, et pas au gentil vaccin censé nous protéger ! Une panique s’emparera de la population, qui réclamera qu’on les vaccine d’urgence ;
  4. vu la gravité de la situation sanitaire, vu les troubles engendrés, d’une part par ceux qui réclameront avec force leur vaccin, d’autre part par ceux qui accuseront les autorités sanitaires de génocidaires, l’état d’urgence sera déclaré dans tout le pays et le plan de vaccination obligatoire sera mis en place ;
  5. ceux qui refuseront de se faire vacciner devront se cacher ou disparaître pendant un temps suffisamment long, à moins qu’on ne les fasse disparaître dans des camps de concentration prévus à cet effet.
======================
--- RESTEZ CHEZ-VOUS QUAND VOUS ÊTES MALADES POUR NE PAS INFECTER LES AUTRES: SOYEZ RESPONSABLES ! En ne vous faites pas contaminer par les vaccinations pour ensuite contaminer les autres ! ===================
''Je rêve du jour où des personnes honnêtes et courageuses se lèveront debout et parleront sans peur, et dénonceront les magouilles telles des ''Robins des villes''..... et même si pour cela elles perdent leurs emplois, elles auront peut-être par leurs gestes humanistes sauvé des centaines, des milliers, des millions de personnes humaines.''
=============================
Blog en développements

Revenez car ce blog est constamment mis a jour


Voici mon e-mail

Aucun commentaire: